Portrait
Via214
Fermer

Paysages d'autrefois

La Duchesse de Cambridge Kate Middleton a accouchée de son 3 me royal baby, il est un garçon.

La Duchesse de Cambridge Kate Middleton a accouchée de son 3 me royal
baby, il est un garçon.http://www.via214.net/




La Duchesse de Cambridge
Kate Middleton a été admise à la maternité de St. Mary's Hospital
hier matin, lundi 23 avril, comme l'a annoncé Kensington Palace sur
les réseaux sociaux: "Sa majesté la duchesse de Cambridge a été
admise à l'hôpital St. Mary dans le quartier de Paddington à
Londre ce matin pour les premières heures de travail" pouvons-t-on
lire sur Twitter. Le prince William était d'ailleurs présent pour
accompagner son épouse. "La duchesse a été conduite en voiture de
Kensington Palace à l'hôpital avec le duc de Cambridge" avait-il
précisé. Kate Middleton a donné naissance à son troisième enfant
à 36 ans. Une arrivée très attendue pour le couple anglais. Les
plus grands fans de la famille royale campaient d'ailleurs déjà
depuis plusieurs jours aux abords de la maternité pour être
certains de ne pas manquer une seule seconde de l'heureux événement.
George et Charlotte sont devenus, grand frère et grande sœur. Un
pur bonheur pour les Anglais et toute la famille royale, dont le
programme des prochains mois s'annonce chargé en émotion! Après
avoir annoncé tôt dans la matinée du 23 avril l'admission de Kate
Middleton à l'hôpital St. Mary, Kensington Palace a annoncé la
naissance du royal baby sur Twitter: "Son Altesse Royale la duchesse
de Cambridge a donné naissance à un garçon à 11 h 01. Le bébé
pèse 3,8 kilos. Le duc de Cambridge était présent au moment de
l'accouchement. Son Altesse Royale et l'enfant se portent bien" avant de – comme le veut la tradition – d'afficher sur un
chevalet disposé devant les grilles de Ruckingham l'ace de naissance
signé par les médecins. Pour les prénoms, les plus curieux devront
toutefois faire preuve d'encore un peu de patience. Les Anglais
avaient d'ailleurs, attendu deux jours pour connaître ceux de George
et Charlotte... toutes nos félicitations à Kate et William. Le
petit frère de George et Charlotte fait d'ores et déjà le bonheur
de ses parents et de toute la famille royale. Reste à savoir quel
prénom le futur héritier au trône – 5 me dans l'ordre de
succession au trône – portera. Trois prénoms ont été pressentis
par les parieurs dès lors la grossesse de la duchesse de Cambridge a
été officialisée le 4 septembre dernier: Arthur, Albert, Philip
partent favoris dans la course au prénom du troisième royal baby.
Sondage auquel le prince William s'est mêlé malgré lui. Alors
qu'il assistait il y a quelques jours à un match de football avec
des copains, le duc de Cambridge a eu le malheur de révéler qu'il
souhaitait que le bébé se prénomme Jack, à l'image du sportif qui
venait de marquer un but.   

Etats-Unis: un tireur nu tue quatre personnes dans un restaurant.

Etats-Unis: un tireur nu tue quatre personnes dans un restaurant.http://www.via214.net/





La police américaine
était toujours à la recherche dimanche soir, d'un homme de 29 ans,
soupçonné d'avoir tué au fusil semi-automatique quatre personnes
et d'en avoir blessé deux autres, dans un restaurant Antioch, au sud
de Nashville (Tennessee) avant d'être désarmé par un client et de
s'enfuir à moitié nu. Le suspect identifié comme Travis Reinking,
souffrait de troubles mentaux, selon la police de Tennessee. Selon
les autorités, il a utilisé un fusil semi-automatique de type
AR-15. Cette arme est couramment employée dans les tueries de masse
aux Etats-Unis, notamment dans celle qui avait fait 58 morts à las
Vagas en octobre et 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride,
en février dernier. "Cela arrive trop souvent. Trop, c'est trop!" s'exclama le maire de Nashville, David Briley, en réclamant une
réforme globale de la législation sur les armes. La fusillade a
éclaté en pleine nuit, dimanche à 03 h 25 locales (10 h 25 heure
française), dans un restaurant de gaufres ouvert 24/24. Trois des
victimes sont mortes sur le coup et un quatrième est décédée à
l'hôpital, selon la police, qui a précisé que deux autres
personnes avaient été blessées. Dans un précédent bilan, elle
avait fait état de trois morts et au moins quatre blessés. Selon la
police, le suspect est originaire de l'Illinois, à plus de 700 km au
nord du lieu du drame.




Au moment de l'attaque,
il était quasi nu, vêtu seulement d'une veste verte. Il se serait
ensuite débarrassé de cette veste en fuyant vers son domicile, où
il aurait enfilé un pantalon avant de disparaître dans la forêt
avoisinante. A l'intérieur du restaurant, l'assaillant a été
neutralisé par un jeune homme du même âge que lui, qui a raconté
son aventure lors d'une conférence de presse. Cet homme James Shaw,
est un "héros" ont affirmé le maire de la ville et le responsable
de la police.

Etats-Unis: les funérailles de Barbara Bush ont réunit près de 1.500 personnes.

Etats-Unis: les funérailles de Barbara Bush ont réunit près de 1.500
personnes.http://www.via214.net/



Barbara bush ex-première
dame des Etats-Unis s'est éteinte ce mercredi 18 avril, à l'âge de
92 ans. Les obsèques de l'ancienne First Lady Barbara bush ont eu
lieu ce samedi 21 avril au Texas. Environ 1.500 personnes se sont
rendues au service funéraire, qui s'est déroulé dans l'église
épiscopale Saint Martin, à Houston (Texas). Des personnalités
politiques, des historiens ou encore des propriétaires de pizzeria
ont été conviés, selon les informations de la BBC. L'actuel
président des Etats-Unis Donald Trump, qui entretient des relations
tendues avec la famille Bush, ne s'est pas présenté à la
cérémonie. Son épouse Melania Trump s'y est rendue, et se tenait
aux côtés de Barack Obama et de Michelle Obama. Barabra Bush,
épouse de l'ancien président américain Georges H. W. Bush et mère
de l'ancien président Georges W. Bush "Barbara Bush est décédée
le mardi 17 avril 2018 à 92 ans" a précisé le communiqué posté
sur Twitter par Jim McGrath, qui avait fait savoir qu'elle avait
décidée d'arrêter son traitement médical. "Après une récente
série d'hospitalisations et après avoir consulté sa famille et ses
médecins, Mme Bush, maintenant âgée de 92 ans, a décidé de ne
pas poursuivre son traitement médical et va se concentrer à la
place sur ses soins palliatifs" avait-il précisé, évoquant une
santé "déclinante". les détails sur ses funérailles seront
indiqués ultérieurement, a-t-il précisé mardi, soulignant qu'elle
laissait derrière elle son mari depuis 73 ans, cinq enfants,
dix-sept petits enfants et sept arrière-petits-enfants. Le président
américain Donald Trump a rapidement salué dans un communiqué
transmis par la Maison Blanche "sa solide dévotion pour son pays et
sa famille, qu'elle a servis indéfectiblement bien". "En tant
qu'épouse, mère, et grand-mère, femme de militaire, et ancienne
First Lady, Mme Bush a été une militante pour la famille
américaine" a-t-il poursuivi, saluant "parmi ses plus grands
accomplissements la reconnaissance de l'importance de
l'alphabétisation comme une valeur familiale fondamentale
nécessitant soins et protection". Barbara Pierce est née en juin
1925 dans l'Etat de New York. Elle a rencontré George H.W. Bush à
16 ans avant de l'épouser trois ans plus tard. Ensemble ils ont eu
six enfants, dont George W. Bush qui a présidé les Etats-Unis entre
2001 et 2009, et Jeb Bush, gouverneur de Floride entre 1999 et 2007
et candidat malheureux aux primaires républicaines pur la Maison
Blanche en 2006. Sa fille Pauline est décédée à l'âge de 3 ans
en 1953. Son mari George H. W. Bush a dirigé les Etats-Unis entre
1989 et 1993. Agé de 93 ans, il est atteint de la maladie de
Parkinson qui le contraint depuis plusieurs années à se déplacer
en fauteuil à roulettes. Il a été hospitalisé en janvier 2017
pendant une quinzaine de jours à cause d'une peumonie. Jeb Bush a
rapidement posté sur Facebook un message évoquant sa "gratitude" et celle de sa famille face "au déferlement d'amour et de soutien
pour sa maman ces derniers jours, et tout au long de sa vie
remarquable". "Ma chère mère est décédée à 92 ans, (…), et
je suis triste mais nos âmes sont en paix parce que que nous savons
que la sienne l'était" a confié dans un communiqué George W.
Bush, évoquant une "première dame fabuleuse et une femme comme les
autres" et s'estimant "chanceux" de l'avoir eu comme mère.
L'ancien président Bill Clinton, qui a emménagé à la Maison
Blanche après George et Barbara Bush, a rendu hommage sur Twitter à "une femme remarquable" qui avait "courage et grâce, intelligence
et beauté". Jimmy Carter, président des Etats-Unis de 1977 à
1981, s'est dit "attristé" de la disparition de Barbara Bush,
soulignant qu'elle avait "touché les cœurs de millions de
personnes avec sa chaleur, sa générosité et sa vivacité
d'esprit". "Barbara Bush était le socle d'une famille dévouée au
service public" ont relevé Barack et Michelle Obama dans un
communiqué, saluant sa "générosité" et la façon dont elle a
vécu: un "testament du fait que le service public est une vocation
importante et noble".       

Analyse CAC 40 à court terme.

Analyse
CAC 40 à court terme.http://www.via214.net/







Les
actions parisiennes ont terminé la séance de jeudi sur une avancée
de 0,21%. les publications continuent de rythmer positivement les
mouvements intraday, à l'image de Publicis qui a progressé de
7,37%. Les investisseurs restent dans une phase d'achat graduels ce
qui rend la tendance court terme relativement ferme, malgré
l'indicateur actuel des valeurs technologiques (Apple ayant cédé
hier 2,8%). cette dernière séance de la semaine, jour de
compensation mensuelle, ne sera pas impactée par des statistiques
macroéconomiques et pourrait valider la baisse de volatilité. En
préouverture, l'indice parisien s'annonce en légère hausse
confirmant les intentions des opérateurs. Techniquement, en données
horaires, le CAC 40 grapille du terrain, pur s'approcher de la ligne
des 5403 points. Le franchissement de cette résistance permettrait
de viser la cible des 5405 points. En revanche, un repli sous 5.358
points fragiliserait la configuration graphique à très court terme.

L'euro baisse face au dollar le marché misant sur des taux américains.

L'euro baisse face au dollar le marché misant sur des taux américains.http://www.via214.net/


New
York: L'euro reculait vendredi face au dollar à la fin d'une semaine
ponctuée d'indicateurs américains de bonne tenue plaidant en faveur
d'un relèvement des taux de la banque centrale américaine et
faisant grimper les rendements sur le marché obligataire. Vers 19 h
00 GMT (21 h 00 heure de Paris), l'euro valait 1,2283 dollars contre
1,2346 dollars jeudi vers 21 h 00 GMT. La monnaie unique européenne
baissait face à la devise japonaise à 132,15 Yens, contre 132,55
yens la veille soir. Le dollar "est porté par une semaine de
données solides sur l'économie américaine", observe Joe Manimbo
de Western Union en mettant en avant les chiffres sur les allocation
chômage, les ventes au détails, et le production manufacturière. "Ces fondamentaux en bonne santé vont sans doute conduire à deux
ou trois relèvements supplémentaires des taux de la réserve
fédérale" avance-t-il. "Le rendement sur les bons du trésor à
10 ans s'est dans la foulée rapproché un peu plus des 3%, rendant
le dollar plus attractif" joute-t-il. Parallèlement du côté de
l'euro, si aucun nouvel indicateur n'a été publié aujourd'hui, il
se pourrait que "les récentes mauvaises données économiques" n'aient accentué la prudence des investisseurs à propos de la
réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi prochain, a
indiqué Lee Hardman, analyste pour MUFG. L'inflation en particulier,
qui peine à) progresser, "pourrait inciter la BCE à réduire son
soutien à l'économie à un rythme très progressif" avance M.
Manimbo. Aussi, même si on n'entend pas forcément d'annonce de la
part des responsables de l'institution (lors de leur prochaine
réunion), leurs commentaires sur l'avenir du programme de soutien à
l'économie détermineront la direction de l'euro à court
terme"prédit-il. "Ces inquiétudes sont exagérées" estiment
toutefois les analystes de Capital Economics, considérant que les
récents indicateurs ne disaient rien de nouveau sur l'état de
l'économie européenne. Le franc suisse de son côté, se renforçait
légèrement après avoir chuté sur la semaine et avoir dépassé le
seuil symbolique de 1,20 franc suisse pour un euro jeudi, et atteint
vendredi un plus bas depuis janvier 2015 vers 05 h 30 GMT à 1,2006
franc suisses. En janvier 2015 la banque centrale suisse avait dû
abandonner ce seuil de 1,20 franc suisse auquel elle tenait pour
éviter la surévaluation. La devise suisse s'était alors
brutalement appréciée face à l'euro de 18% en une journée. Vers
19 h 00 GMT, l'or valait 1.335,39 dollars contre 1.345,60 dollars
mercredi à 21 h 00 GMT. Le biotcoin valait 8.500,345 dollars, contre
8.233,85 dollars mercredi soir, selon les chiffres compilés par le
fournisseur de données financières Bloomberg. La monnaie chinoise a
terminé à 6,2964 yuans pour un dollar contre 6,2791 yuans pour un
dollar mercredi à 15 h 30 GMT.






Cours de vendredi
Cours de jeudi


19H00
GMT 21H00 GMT



EUR/USD 1,2283
1,2346



EUR/JPY 132,15
132,55



EUR/CHF 1,1973
1,1992



EUR/GBP 0,8759
0,8662



USD/JPY 107,58
107,37



USD/CHF 0,9748
0,9713



GBP/USD 1,4024
1,4087

Une boîte de nuit en feu à Avignon une centaine d'évacués et des blessés.

Une boîte de nuit en feu à Avignon une centaine d'évacués et des
blessés.http://www.via214.net/




A Avignon, le Bokao's,
une discothèque s'est embrasée, dans la nuit de jeudi à vendredi.
700 jeunes ont été évacués. Le Bokao's s'est _ "totalement
embrasé" _ ce vendredi matin selon les pompiers de Vaucluse. Cette
boîte de nuit fait plus de 500 m2, elle se trouve sur les bords du
Rhône. Au moins 700 personnes ont été évacuées selon la
préfecture de Vaucluse. 9 personnes ont été prises en charge,
trois d'entre elles ont dû être hospitalisées pour intoxication et
crise de panique pour l'une. La boîte de nuit était bondée. Au
départ le plan NOVI a été déclenché seulement pour les moyens.
Il a été levé car il n'y a pas eu d'urgence médicale de grande
ampleur. Le feu serait parti d'un fumoir sur une mezzanine, vers 02 h
30. L'origine du sinistre reste inconnue. Une enquête va être
ouverte. 80 pompiers sont mobilisés ainsi qu'une vingtaine de
véhicules. Les secours vérifient chaque recoin pour être certain
qu'il n'y a pas de corps à l'intérieur. Le préfet de Vaucluse a
tweeté hier soir "Feu au Bokao's à Avignon. Intervention @sidis84
en cours. Eviter secteur Saint-Lazare entre université et pont
Daladier et d'entrer dans Avignon par route touristique des abords du
Rhône".

Julie Gayet, sa vie d'après... François Hollande se confie à Paris Match.

Julie Gayet, sa vie d'après... François Hollande se confie à Paris
Match.http://www.via214.net/




Un an après son départ
de l'Elysée, François Hollande défend dans son livre, "Les leçons
du pouvoir", son quinquennat et ouvre enfin son cœur. A sa manière,
il fête un anniversaire. "Après tout je suis un sortant, pas un
perdant." A Paris Match, François Hollande confie: "Il n'y a
aucune fonction attribuée aux anciens chef d'Etat. Ils décident eux
mêmes de ce qu'il va être leur vie." Pour lui, une nouvelle page
s'est ouverte le 14 mai 2017: c'est juste avant la passation de
pouvoir qu'il décide d'écrire. Dans "Les leçons du pouvoir" (édi. Stock), il livre sa vérité sur un mandat mouvementé. Ses
erreurs dans la gestion de la loi travail ou de l'affaire Cahuzac, "l'audace" d'Emmanuel Macron, la "tendre et délicate affection de
Julie". Et la reprise... "venue tard, écrit-il, pour le pays et,
subsidiairement, pou moi". Un bilan défendu sans amertume mais avec
un regret: "Dans mon cas, il aurait mieux valu un sextennat". Dans
cet entretien avec Eric Hacqumand et Constance Vergana,
l'ex-président socialiste se raconte comme il le fait rarement. Il
évoque le décès de son frère, Philippe Hollande, et dit avoir été "abordé par des chagrins privés" immédiatement après sa sortie
de l'Elysée. Interrogé sur sa relation avec Julie Gayet, il
constate qu'"aujourd'hui, l'explosion de [sa] vie personnelle est
plus naturelle". Sur la question du mariage, il botte en touche mais
note que "se marier sous le prétexte d'être président, ce n'est
pas une belle déclaration à faire à une personne aimée". Il
reconnaît "l'audace" d'Emmanuel Macron. Sur le plan politique, il
dit sans ambages qu'Emmanuel Macron mène une politique de droite
"sur le plan fiscal". Il reconnaît "l'audace" de son
prédécesseur, tout en niant avoir été aveuglé par son ministre.
Il glisse tout de même que "quand il y a compétition politique, ce
qui est logique, elle doit être franchement assumée. Et elle ne l'a
pas été".


(Retrouvez l'intégralité de notre
entretien avec François Hollande et nos photos exclusives dans Paris
Match N° 3597, en kiosques jeudi).



La Bourse de Paris clôture à la hausse.

La Bourse de Paris clôture à la hausse.http://www.via214.net/




La Bourse de Paris
clôture la séance de mercredi, à la hausse de 0,50% à 5.380,17
points. L'indice CAC 40 a gagné 26,63 points. La Bourse de Paris a
terminé de nouveau dans le vert (+ 0,50%) mercredi, le marché
laissant de côté les craintes géopolitiques et commerciales pour
se focaliser sur des résultats d'entreprises bien accueillis des
deux côtés de l'Atlantique. L'indice CAC 40 a gagné 26,63 points à
5.380,17 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,7 milliards
d'euros. La veille, il avait fini à la hausse de 0,76%. La cote
parisienne a ouvert en petite hausse et conservé cette tendance au
cours de la séance pour se rapprocher encore du seuil des 5.400
points. "Il y a un contexte global favorable avec l'apaisement des
tensions à la fois commerciales et géopolitiques" a résumé à
l'AFP Danien Larroutorou, directeur général délégué de Diamant
Bleu Gestion. Par ailleurs "l'environnement macroéconomique est
également porteur avec la révision à la hausse par le FMI des
perspectives de la croissance mondiale hier" a-t-il complété. Pour
2018, les prévisions de croissance ont encore été relevées pour
les Etats-Unis (2,9%) dopé par leur réforme fiscale, pour les pays
de la zone euro (4,1%), dont la France qui a engagé des réformes,
l'Italie et l'Espagne, ainsi que le Brésil (2,3%) qui conforte sa
sortie de récession, a annoncé mardi le Fonds monétaire
international. Enfin, "la publication des résultats, à la fois aux
Etats-Unis et en Europe, satisfont globalement les marchés" a
ajouté le spécialiste. Du côté des indicateurs, les investisseurs
ont pris connaissance d'une légère révision à la baisse du taux
annuel d'inflation de la zone euro en mars, Eurostat tablant
désormais sur 1,3% contre 1,4% dans sa première estimation du 4
avril. Sur le frond des valeurs, "la hausse du pétrole entraîne
l'ensemble des valeurs pétrolières et parapétrolières" a
souligné M. Larrouturou. A l'inverse, selon lui, le secteur
automobile (constructeurs et équipementiers) a été affecté par
l'investissement sur résultats de l'allemand Continental. Michelin a
ainsi perdu 2,70 % à 117,15 euros tandis que Faurecia a reculé de
1,80 % à 67,56 euros. Danone a dopé (+1,54 % à 67,08 euros) par un
bond de plus de 10% de ventes, à 6 milliards d'euros, au premier
trimestre 2018. Rémy Cointreau a fini en légère baisse (-0,09% à
115,60 euros) sans profiter de ventes ayant progressé de 2,9 % sur
l'année 2017-2018, grâce au cognac Rémy Martin. Total a gagné
1,60 % à 49,70 euros après avoir annoncé qu'il allait acquérir
74% de Direct Energie pour 1,4 milliards d'euros. Lagardère a perdu
en revanche 1,54 % à 23,04 euros. Le groupe a indiqué négocier
avec Czech Media Invest premier groupe de média tchèque, pour lui
vendre sa presse magazine en France, dont les revue Elle et Télé 7
jours. Imerys a bondi de 5,32 % à 80, 15 euros après avoir dit
engager une "réflexion stratégique" sur l'avenir de sa division
"Toiture", leader français du secteur. Sequana est monté de 1,12
% à 0,63 euros, fort de la finalisation de vente de sa division.
Arjowiggins Security au groupe d'investissement suisse Bleu Motion
Technogies Holding.  

Manuel Valls et son épouse Anne Gravoin se séparent.

Manuel Valls et son épouse Anne Gravoin se séparent.http://www.via214.net/




"Une séparation est
toujours un acte douloureux" a confié l'ancien premier ministre,
qui avait épousé la violoniste e 2010. Manuel Valls a annoncé ce
mercredi la fin de son mariage avec la violoniste Anne Gravoin. "Une
page se tourne après douze belles années de vie commune" confie le
député de l'Essonne dans les colonnes de Paris Match. "Une
séparation est toujours un acte douloureux" déclare-t-il
également, tout en affirmant n'avoir "aucun autre commentaire à ce
sujet", et demandant "le respect de la vie privée de chacun". L'ancien premier ministre avait épousé Anne Gravoin en juillet
2010. Apparaissant peu sur la scène politique, cette dernière
s'était néanmoins affichée aux côtés de Manul Valls à
l'occasion du lancement des primaires de la gauche, lors desquelles
Manuel Valls avait échoué contre Benoît Hamon. Comme le rappelle
Le Point, Manuel Valls avait déjà relaté début 2018 une première
séparation, dans l'émission Au Tableau!, sur C8. "Ma femme, je
l'ai rencontrée il y a très longtemps. Quand j'avais une vingtaine
d'années, on a une première histoire d'amour. Puis nous histoires
se sont séparées, elle a fait sa vie, elle s'est mariée, elle a eu
une fille et moi j'ai fait ma vie, j'étais très heureux". Le
couple s'était ensuite reformé en 2006.

Nouvelle nuit de violences urbaines à Toulouse 18 personnes interpellées.

Nouvelle nuit de violences urbaines à Toulouse 18 personnes interpellées.http://www.via214.net/





Les échauffourées entre
police et habitants des quartiers de La Reynerie, Bellefontaine,
Mirail Farouette avaient repris lundi soir. Des violences ont
éclatés, pour la deuxième soirée consécutive à Toulouse
(Haute-Garonne-Occitanie). Dix-huit personnes ont été interpellées
à la suite de ces heurts qui n'ont pas fait de blessés, selon La
Dépêche du Midi. "Les forces de l'ordre ont été prises à partie
tout au long de la nuit et ont procédé à 18 interpellations sur
des faits de violences, de destruction de bien par incendie et
d'outrage", a déclaré mardi matin dans un communiqué le préfet
Pascal Mailhos. Peu après 19 heures, des conteneurs à ordures ont
été enflammés puis 24 véhicules, jusqu'à 23 heures. Prises pour
cible dans les rues et depuis les appartements, les forces de
l'ordre qui avaient prévu un "dispositif conséquent" ont riposté
avec des tirs de flash Ball et de gaz lacrymogènes. La préfecture
évoque également des "guets-apens". Des barricades ont également
été élevées puis incendiées, d'après France 3. les médias
locaux rapportent un "jeu de chat et la souris" entre des groupes
de jeunes de ces quartiers classé Zone à sécurité prioritaire
(ZSD) et forces de l'ordre. Vers 01 h 30, les quartiers semblaient
revenir au calme, rapportent les médias locaux. Le maire LR de
Toulouse Jean-Luc Moudenc a pour sa part dit sur Twitter sa "reconnaissance aux forces de l'ordre et pompiers pour leur
mobilisation et les 18 interpellations". "Le dialogue que nous
tiendrons au côté de l'Etat doit apaiser la situation et combattre
rumeurs, et instrumentalisations" a-t-il ajouté. Des appels à la
violence avaient été lancé sur les réseaux sociaux dans la
journée de lundi. Tout comme dimanche lorsqu'une rumeur, relayée
sur Facebook et Snapchat avançait qu'un détenu avait été tué à
la maison d'arrêt de Seysses par des gardiens de prison. Un
trentenaire originaire de La Reynerie, est effectivement décédé
samedi mais "à la suite d'un suicide dûment constaté par le
parquet" précisent les autorités, ajoutant que le détenu a été
découvert mort par pendaison. Selon les sources policières à
France 3, c'est le contrôle de la police que une femme vêtue d'un
niqab, dimanche après-midi à Bellefontaine, qui a déclenché la
colère des habitants. Dimanche soir déjà, police et habitants que
quartier s'étaient affrontés après des incendies de dix véhicules
et un engin de chantier. En conséquence, la préfecture avait
interdit "l'achat et la vente au détail, l'enlèvement ou le
transport de tout carburant par jerricanes" entre lundi 15 heures et
mercredi 20 heures à Toulouse Metropole, Portet-sur-Garonne,
Vieille-Toulouse, Ramonville Saint-Agne et Labège.

Explosion de violence dans une prison américaine fait sept morts.

Explosion de violence dans une prison américaine fait sept morts.http://www.via214.net/



Dans
la prison située à Bishopville (Caroline du Sud) aux Etats-Unis
sept détenus ont été tués et 17 autres blessés dans la prison
américaine, au cours d'affrontements brutaux opposant des gangs se
disputant "le territoire de contrebande". Ces violences sont parmi
les pires des ces dernières décennies dans un pays à la politique
carcérale très critiquée. L'émeute qui a éclaté dimanche soir a
vu s'opposer des groupes de prisonniers rivaux à la centrale
pénitentiaire Lee Bishopville, un établissement fréquentement
secoué par des troubles dans l'Etat de la Caroline du sud. La
situation es devenue hors contrôle à 19 h 15 (23 h 15 GMT) avec
"des nombreuses rixes dans trois bâtiments d'habitation" a indiqué
l'administration pénitentiaire de cet Etat du sud-est du pays. Aucun
gardien no policier n'a été blessé. Les forces de l'ordre ont
attendu d'être assez nombreuses pour reprendre, l'un après l'autre,
les trois dortoirs, chacun comptant 250 à 260 détenus. "Ce sont
des gens dangereux dont in ne peut attendre qu'ils cessent d'être
dangereux une fois en prison" a justifié Henry McMaster le
gouverneur républicain de Caroline du Sud. "Selon les premiers
éléments de l'enquête en jeu étaient le territoire, la
contrebande, les téléphones portables", a déclaré Bryan
Stirling, le directeur de l'administration pénitentiaire de l'Etat.
Le calme a été rétabli qu'à 02 h 55 lundi matin, selon les
services pénitentiaires qui ont remercié les policiers et les
services d'urgence mobilisés. Le lourd bilan illustre la dureté de
l'univers carcéral américain qui se voit souvent reprocher son
manque d'humanité, poussant au désespoir nombre de détenus. La
population carcérale aux Etats-Unis atteint un niveau record, avec
environ 2,2 millions de personnes derrière les barreaux, dont des
légions de malades mentaux et de petits délinquants. La prison de
Lee Bishopville, un établissement de haute sécurité, accueille des
condamnés de sexe masculin jugés parmi les plus dangereux de
Caroline du sud. Elle a été construite en 1993 avec une capacité
de près de 1.800 places, pour des condamnés purgeants des peines
souvent longues. Les violences et mutineries y sont relativement
fréquentes.  

G7: les dirigeants au G7 sur la Syrie.

G7: les dirigeants au G7 sur la Syrie.http://www.via214.net/


Nous
les dirigeants du G7 du Canada, de la France, de l'Allemagne, de
l'Italie, du Japon, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de l'Union
européenne, sommes unis pour condamner, dans les termes les plus
forts, l'utilisation d'armes chimiques dans les attaques dans la
Ghouta orientale et dans la Syrie. Nous soutenons pleinement tous les
efforts déployés par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France
pour dégrader la capacité du régime d'Assad à utiliser des armes
chimiques et empêcher toute utilisation future, démontrée par les
mesures prises le 13 avril. Cette réponse était limitée,
proportionnée et nécessaire – et pris seulement après avoir
épuisé toutes les options diplomatiques possibles pour faire
respecter la norme internationale contre l'utilisation d'armes
chimiques. L'utilisation d'armes chimiques, constitue une violation
de la Convention sur les armes chimiques et constitue une menace pour
la paix et la sécurité internationales. L'utilisation répétée et
moralement répréhensible des armes chimiques par le régime d'Assad
dans le passé a été confirmée par des enquêteurs internationaux
indépendants. Nous condamnons cette stratégie délibérée de
terroriser les populations locales et de les forcer à se soumettre.
La possession par la Syrie d'armes chimiques et de leurs vecteurs est
illégale en vertu de la résolution 2118 du Conseil de sécurité
des Nations Unies et de la convention sur les armes chimiques. Nous
sommes unis contre l'impunité pour ceux qui développent ou
utilisent ces armes, n'importe où, n'importe quand, en toute
circonstance. Nous restons attachés à une solution diplomatique au
conflit en Syrie. Nous saluons et soutenons les efforts de l'envoyée
spécial de l'ONU pour une transition politique inclusive et
crédible, conformément à la résolution 2254 du Conseil de
sécurité des Nations Unies et au communiqué de Genève.

Situation sous contrôle à la prison de Seysses à Toulouse après une mutinerie.

Situation sous contrôle à la prison de Seysses à Toulouse après une
mutinerie.http://www.via214.net/




Une mutinerie a eu lieu
lundi après-midi à la prison de Seysses (Toulouse). Les gendarmes
se sont rendus sur place ainsi que les Eris (Equipes régionales
d'intervention et de sécurité) pour calmer le mouvement. Tout est
parti après la mort d'un détenu de 26 ans, dans la nuit de samedi à
dimanche. «Une mort à la suite d'un suicide dûment constaté par
le parquet» a indiqué le directeur départemental de la sécurité
publique (DDSP) adjoint, le commissaire Arnaud Bavois. Une enquête
est en cours et une autopsie devait avoir lieu ce lundi après-midi.
La thèse du suicide ne convaincu pas les codétenus du jeune homme
qui pensent qu'il a été abattu par des gardiens de prison. Après
deux heures de tension, le calme est revenu en fin de journée dans
l'établissement pénitentiaire.

Wall Street: Washington Prime Groupe est une REIT à l'histoire balbutiante.

Wall Street: Washington Prime Groupe est une REIT à l'histoire
balbutiante.http://www.via214.net/




Washington Prime Groupe
(ceci après WPG) est un REIT à l'histoire balbutiante, puisqu'il
s'agit d'un spin-off (réalisé en 2014) de Simon Property Group, la
foncière d'immobilier commercial la plus prestigieuse
outre-Atlantique. Simon a placé dans cette nouvelle entité toutes
ses propriété de second rang ("classe B malls") pour ne conserver
que ses actifs, c'est-à-dire "class A malls" situé dans les zones
urbaines les plus densément peuplées. Cette genèse peu séduisante
est peut-être à la source de la spectaculaire inefficiance de
marché observé aujourd'hui. Le management de WPG n'est pas resté
les bras croisés avec ses actifs de piètre qualité. Fin 2015, il
fit l'acquisition de WP Glimcher pour rehausser le niveau du
portefeuille. Dans les mois qui suivirent , une bataille au conseil
d'administration permit l'éviction de Mr. Glimcher, nommé à la
tête de WPG suite à l'acquisition de sa compagnie. Héritier de
l'empire de son père, celui-ci s'est manifestement révélé une
erreur de casting. Son remplacement est une star de l'immobilier
commercial nord-américain: Lou Conforti, un ancien de Colony
Capital. L'intéressé a repris les choses en main, et n'a pas fait
dans la demi mesure: abandon des propriétés les moins reluisantes
(en refusant de payer les dettes correspondantes, et en remettant les
clés aux banquiers - une méthode de "cow boy" certes peu courtois
mais complètement dans l'intérêt des actionnaires), vente de
propriétés, non-stratégiques, redéveloppement d'attraction, ect.
Par ailleurs, il a supervisé le refinancement de la compagnie dans
l'excellent termes pour les actionnaires, assaini le bilan et très
intelligemment restructuré la dette: seule une moitié est
hypothécaire, l'autre est sans "unsecured" (sans collatéral). Le
coût de la dette est d'ailleurs étonnamment faible (4,7%), et la
couverture des intérêts assurée 3,5X par l'EBITDA (les cach-flows
pré-taxes pré-intérêts): la situation financière est donc
satisfaisante. Les propriétés redéveloppées accueillent des
commerces des "food courts" (grands espaces de restauration), des
salles de sport, des cinémas, des congrès, ect. Le taux
d'occupation à travers tout le portefeuille est satisfaisant (92%)
et stable au fil des années. Le plus gros locataire ne représente
que 3,2% du revenu locatif total (le portefeuille est donc bien
diversifié). Aucune expiration de baux majeur n'est à prévoir à
horizon de dix ans. A un niveau plus conjonctuel, le prix du loyer
par pied carré est stable (même plus élevé pour les propriétés
redéveloppées) ainsi que le chiffre d'affaire des locataires par
pied carré. Voici des faits tangibles qui prouvent que la demande
d'espace commercial demeure forte, malgré la rumeur du "retail
apocalypse" qui fait fureur en Amérique du Nord. Les propriétés
de WPG semblent bel et bien trouver preneur, et le départ des "achor
stores traditionnels" (Sear, Macy's, est) représente probablement une
opportunité plutôt qu'un risque: une fois redéveloppés, ces
espaces sont loués à des tarifs supérieurs (on parle alors de "spread positif") à de nouveaux locataires plébiscites par le
public. Naturellement, dans ce contexte de pessimisme extrême (essor
de e-commerce, abandon des "malls" vétustés, "département
stores" comme Sears à la peine, ect) le marché n'aime pas – ou
plutôt déteste – les espaces commerciaux de classe B. Cependant,
Lou Conforti démontre chiffres à l'appui, qu'il s'agit d'une classe
d'actifs très attractive, puisqu'elle concerne souvent des
emplacements qui sont les seuls lieux de vie communautaire à des
dizaines de kilomètres à la ronde. Ce point de vue est crédible,
car confirmé par le succès des derniers redéveloppements.   

Mark Zuckerberg invité au Parlement européen.

Mark Zuckerberg invité au Parlement européen.http://www.via214.net/





Le
Parlement européen a invité le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, à
s'expliquer sur l'affaire de détournement de données au profit de
Cambridge Analytica et pourrait être auditionné par des
commissions parlementaires, a déclaré jeudi une porte-parole de
l'institution. Invité à participer à un débat en séance
plénière, mercredi à Strasbourg, Mark Zuckerberg a décliné pour
des raisons d'agenda sans refuser explicitement de s'exprimer devant
les eurodéputés. 

Etats-Unis: Trump veut que les forces américaines rentrent "dès que possible".

Etats-Unis: Trump veut que les forces américaines rentrent "dès que possible".http://www.via214.net/




Dans son entretien
télévisé de dimanche soir, Emmanuel Macron a affirmé qu'il avait
convaincu Donald Trump de maintenir les troupes américaines en
Syrie. La Maison Blanche a démenti dans la nuit. La réponse des
Etats-Unis n'a pas tardé. La mission des forces américaines
déployées en Syrie "n'a pas changé" et Donald Trump, le
président américaine, "a dit clairement qu'il veut que les forces
américaines rentrent dès que possible" a indiqué dans la nuit de
dimanche à lundi un communiqué de la porte-parole de la Maison
Blanche, Sarah Sanders. Quelques heures plus tôt, lors d'un
entretien face à Edwy Plenel (Mediapart) et Jean-Jacques Bourdin
(BFMTV et RMC), Emmanuel Macron avait assuré que la France avait "convaincu" Donald Trump de rester engagé "dans la durée" dans
le conflit en Syrie. "Il y a 10 jours, le président Trump disait:
les Etats-Unis d'Amérique ont vocation à se désangager de la
Syrie, nous l'avons convaincu, nous l'avons convaincu qu'il était
nécessaire d'y rester […], je sus rassure, nous l'avons convaincu
qu'il fallait rester dans la durée" a affirmé le président
français interrogé que l'action multilatérale des troupes
françaises, américaines et britanniques "dans la nuit de vendredi
à samedi sur trois sites liés au programme d'armement chimique
syrien. En réponse la Maison Blanche rappelle la nature de la
mission des forces américaines en Syrie. "Nous sommes déterminés
à écraser complètement ISIS, (acronyme de groupe terroriste
islamique), et à créer les conditions qui empêcheront son retour" précise le communiqué américaine. "En outre, nous attendons de
nos alliés régionaux et de nos partenaires qu'ils prennent plus de
responsabilités, aussi bien militairement que financièrement, pour
sécuriser la région" ajoute la présidence américaine.

Attaque "sans précédent" contre les Casques bleus et les forces françaises à Tombouctou.

Attaque "sans précédent" contre les Casques bleus et les forces
françaises à Tombouctou.http://www.via214.net/



Bamako – Des tirs de
roquettes, des assaillants déguisés en Casques bleus montés à
bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu les coups
de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou ont été la
cible samedi d'une attaque "sans précédent" qui a fait au moins
un mort et une vingtaine de blessés. L'assaut s'est produit peu
après 14 h 00 (GMT et heure locale) sur le site aéroportuaire de
cette ville légendaire du nord du Mali où sont cantonnés, des
Casques bleus de la Minusma et des hommes de l'opération française
Barkhane. Alors que les deux camps essuyaient une dizaine de tirs de
roquettes "des hommes portant des Casques bleus ont tenté de
s'infiltrer" dans la zone militaire à bord de deux véhicules
piégés, a précisé dans un communiqué le ministère malien de la
sécurité. L'un des véhicules portait les couleurs des Forces
armées maliennes (FAMas) et l'autre le sigle "UN" des Nations
unies. Le premier "a explosé", tandis que les second "a pu être
immobilisé". Selon la Minusma, un des Casques bleus a été tué
lors "d'échanges de tirs". Une dizaine d'autres ont été blessés.
Le ministère malien a indiqué que l'attaque avait également fait
une dizaine de blessés "côté Barkhane". "Les combats ont pris
fin vers 18 h 30", plus de quatre heures après leur début , selon
le ministère. Bamako et la Minusma ont assuré que la situation
était à nouveau "sous contrôle". Sur Twitter, la force de l'ONU
a évoqué une "importante attaque complexe" associant "mortiers", "échanges de tirs" et "attaque au véhicule suicide". "C'est la
première fois qu'il a eu une attaque de cette envergure contre la
Minusma et Tombouctou", a relevé une source sécuritaire
étrangère. "C'est une attaque qu'on n'avait jamais connue" a
confirmé un responsable du gouvernement de Tombouctou. Déployées
au Mali en juillet 2013, la Minusma, qui compte environs 12.500
militaires et policiers, est actuellement en mission de maintien de
la paix de l'ONU la plus coûteuse en vie humaines. Elle avait, avant
l'attaque de samedi, perdu plus de 160 Casques bleus, dont 102 dans
des actes hostiles, ce qui représente plus de la moitié des soldats
de l'ONU tués sur cette période dans le monde. Elle doit revoir
dans les prochains mois des renforts canadiens, Ottawa ayant annoncé
le 19 mars sa décision de déployer pendant un an une force d'appui
aérienne avec des hélicoptères et des Casques bleus. Des groupes
liés à Al-Qaïda ont dicté leur loi dans le nord du Mali de
mars-avril 2012 à janvier 2013, date du déclenchement d'une
opération militaire internationale à l'initiative de la France.
Bien qu'ils aient depuis lors été dispersés et en grande partie
chassés du nord du Mali, des zones entières de ce pays échappent
encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU,
régulièrement visées par des attaques. Depuis 2015, ces attaques
se sont étendues au centre et à la partie sud du Mali et le
phénomène déborde sur le pays voisins, en particulier au Burkina
Faso et le Niger, où quatre soldats américains et quatre militaires
nigériens ont été tué dans une embuscade en octobre 2017. Depuis
le 11 avril, quelques 1.500 militaires français, américains et
européens sont engagés dans les manœuvres. Ces exercices devraient
renforcer l'efficacité de la force du GS Sahel, qui devrait compter
d'ici à la mi-2018 5.000 soldats issus du Mali, Niger, Mauritanie,
Tchad et du Burkina Faso. La signature en 2015 d'un accord pour
ramener la paix au Mali n'a pas empêché la recrudescence des
violences. Jeudi, le représentant du haut-commissaire aux droits des
l'homme au Mali, Guillaume Ngefa, a évoqué les "exécutions
sommaires d'au moins 95 personnes" dans la région de Menaka,
frontière du Niger. Mise en cause, une coalition de deux groupes
armés qui participent aux opérations de sécurisation avec les
troupes françaises et maliennes, le MSA et la GATIA, a rejeté
samedi ces accusations. Ces deux groupes sont soupçonnés de
profiter de leur proximité avec Barkhane pour régler de vieux
contentieux territoriaux, notamment avec la communauté peule.  

Opération de gendarmerie à Romilly sur Andelle (Eure).

Opération de gendarmerie à Romilly sur Andelle (Eure).http://www.via214.net/





Un
enfant a disparu, la gendarmerie de l'Eure effectue des recherches et
demande à la population de "ne pas mener d'actions isolées et
spontanées". C'est sur les réseaux sociaux que l'on a appris la
disparition d'un enfant de 3 ans dans la commune de Romilly sur
Andelle au nord du département de l'Eure. Dans l'attente d'un
communiqué officiel des autorités, ce que l'on sait en début de
matinée de ce dimanche 15 avril 2018, c'est que l'enfant prénommé
Léo, a disparu du domicile de ses parents hier en fin d'après-midi,
vers 17 h 30, avenue de la Gare. Ce matin, sur Facebook, la
gendarmerie de l'Eure demandait à ses lecteurs de ne pas se
présenter sur place et "de ne pas mener d'actions isolées et
spontanées pouvant nuire aux recherches". 

Une manifestation contre le gouvernement dégénère à Montpellier.

Une manifestation contre le gouvernement dégénère à Montpellier.http://www.via214.net/





Entre
1.000 et 2.000 personnes ont participé à une manifestation ponctuée
d'affrontements avec la police, qui a procédé à 51
interpellations. Une manifestation de "convergence de luttes" contre le gouvernement a dégénéré en affrontements entre
manifestants et forces de l'ordre. Au total, 51 personnes ont été
interpellées, selon le ministère de l'Intérieur. Dès le départ
du cortège qui regroupait 1.000 personnes selon la préfecture et
quelques 2.000 selon les organisateurs, des incidents ont éclaté.
Un peu avant 16 h, quelques 200 manifestants au visage dissimulé ont
affronté al police, déployée en nombre. "Police nationale, milice
du capital" ou "Plus de place dans les facs pour pas finir à la
BAC" "ZAD partout", scandissaient notamment les jeunes
manifestants filmés par la police. "Baisse ton arme", criaient-ils
également en direction des policiers anti-émeutes qui les mettaient
en joue. Un policier a poussé à terre une quinquagénaire qui le
filmait. Des projectiles -notamment des bombes de peinture et des
fumigènes rouges – ont été tirés vers une dizaine de policiers
et de CRS déployés qui ont répliqué par des tirs lacrymogènes et
ont, de fait, barré le parcours initiale prévu par la
manifestation. Nombre de participants çà cette manifestation
anti-gouvernementale hétéroclite – qui fédérait notamment des
jeunes anarchistes, des opposants à la loi sur l'accès à
l'université, des militants défendant les droits des migrants –
ont alors crié à la "répression policière comme à Notre-Dame
des Landes". Le cortège a ensuite pris une autre noie à travers le
centre ville, vers la préfecture, dont l'accès était défendu par
de nombreux membres des forces de l'ordre. Une partie du cortège
s'est engagé dans les rues commerçants où plusieurs vitrines ont
été brisées, notamment de banques, agence immobilières et
magasins de téléphonie. La Ligue des droits de l'Homme héraultaise
a dénoncé auprès de l'AFP de nombreuses "atteintes au droit de
manifester", assurant notamment qu'une trentaine de manifestants
avaient été pris dans une "nasse policière", près de
l'université Paul Valéry, bloquée depuis mi-février dans le cadre
de l'opposition à la loi sur l'accès à l'université. Selon la
LDH, cette intervention aurait fait "quatre blessés légers" parmi
les étudiants. 

Trump lance des frappes ciblées en Syrie avec la France et le Royaume-Uni.

Trump lance des frappes ciblées en Syrie avec la France et le Royaume-Uni.http://www.via214.net/




Une riposte commune pour
punir le régime de Bachar al-Assad après l'attaque chimique
présumée contre des civils à Douma. Les Etats-Unis, la France et
le Royaume-Uni ont mené ce samedi 14 avril des frappes ciblées
contre la Syrie pour punir le régime de Bachar al-Assad accusé par
Donald Trump d'avoir mené des attaques chimiques "monstrueuses".
Au moment même où le président américain s'exprimait depuis la
Maison Blanche, des détonations étaient entendues à Damas,
marquant un nouveau chapitre dans ce pays ravagé par une guerre
sanglante qui dure depuis sept ans. Selon un correspondant de l'AFP
sur place, plusieurs explosions successives ont été entendues
suivies par des bruits d'avions tandis que des colonnes de fumée
s'élevaient du nord-est de la ville. "J'ai ordonné aux forces
armées des Etats-Unis de lancer des frappes de précision sur des
cibles associées aux capacités du dictateur syrien Bachar la-Assad
en matière d'armes chimiques" a lancé Donald Trump. "Une
opération combinée est désormais en cours avec la France et le
Royaume-Uni, nous les remercions tous les deux", a-t-il ajouté. La
défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre "l'agression américaine, britannique et française", a rapporté
la télévision d'Etat syrienne. Le régime syrien a jugé que cette
opération militaire constituait une violation "flagrante" du droit
international et était "vouée à l'échec". La Russie, soutien
indéfectible du régime de Damas, a vivement réagi par la voix de
son ambassadeur aux Etats-Unis, Anatoli Antonov. "Nos mises en garde
n'ont pas été entendues", a-t-il estimé, jugeant que ces frappes
étaient une "insulte" au président russe Vladimir Poutine. Selon
le général Joe Dunford, chef d'état-major américain, les forces
occidentales ont visé samedi à 1 h, trois cibles liées au
programme d'armement chimique syrien, l'une de Damas et les deux
autres dans la région de Homs, dans le centre de la Syrie. Il a
précisé qu'aucune autre opération militaire visant la Syrie n'est
prévue à ce stade. Selon lui, les alliés ont pris soin d'éviter
de toucher les forces russes, massivement présentés dans le pays,
mais que Moscou n'avait pas été averti à l'avance des cibles
choisies. "Il est clair que le régime Assad n'avait pas reçu le
message l'an dernier" a déclaré le ministre américain de la
Défense Jim Mattis, rappelant la frappe américaine d'avril 2017 sur
la base américaine d'Al-Chaayrate, prés d'Homs, après une autre
attaque chimique imputé à Damas. "Nous avons été très précis
et la réponse était proportionnée, mais en même temps, ce fut une
frappe lourde" a-t-il ajouté, précisant que les forces américaines
avaient employé deux fois plus de munitions que l'an dernier. Aucune
perte américaine n'a été rapportée lors des opérations, selon le
Pentagone. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH),
des centres de recherche scientifique, "plusieurs bases militaires" et des locaux de la garde républicaine de Damas et ses environs ont
été pris pour cible. De Londre la Première ministre britannique
Theresa May a affirmée qu'il n'y avait "pas d'alternative à
l'usage de la force" assurant que "tous les secours diplomatiques" avaient été explorés, en vain. Le ministère de la Défense a
annoncé avoir frappé, à l'aide de quatre, avions de chasse Tornado
GR4 de la Royal Air Force, un "complexe militaire de succès".
Depuis Paris, le président français Emmanuel Macron a souligné que
les frappes françaises étaient "circonscrites aux capacités du
régime syrien permettant la production et l'emploi d'armes
chimiques". "Nous me pouvons pas tolérer la banalisation de
l'emploi d'armes chimiques", a-t-il martelé. Donald Trump a mis en
garde l'Iran et la Russie, qui ont déployé des milliers d'hommes et
du matériel pour aider Bachar al-Assad à reconquérir le pays,
contre leurs liens avec la Syrie. Donald Trump a exhorté Moscou "à
quitter la voie sinistre" du soutien à Bachar al-Assad. Il a affirmé
que al Russie avait "trahi ses promesses" de 2013 sur l'élimination
des armes chimiques syriennes. Il a aussi estimé que le sort du pays
de la région était dans les mains de leurs habitants et qu'aucune
intervention militaire américaine ne pourrait, à elle seule,
apporter une "paix durable". En avril 2017, Donald Trump avait
fait bombarder une base militaire syrienne, en riposte à une attaque
au gaz sarin imputée au régime, qui avait tué plus de 80 civils à
Khan Cheikhoun (nord-ouest). Cette fois encore, c'est une attaque
chimique présumée -le samedi 7 avril à Douma, près de la capitale
syrienne – qui est à l'origine des frappes déclenchées dans la
nuit de vendredi à samedi après une mobilisation de la communauté
internationale, déjà saisie par l'horreur d'une guerre civile qui a
fait plus de 350.000 morts depuis mars 2011. Le bombardement intervient quelques heures seulement après que le
Département d'Etat a assuré avoir "la preuve" de l'utilisation
d'armes chimiques par les forces de Bachar al-Assad. Le président
américain avait rapidement adopté une rhétorique belliqueuse après
l'attaque, dénonçant dès le lendemain une "attaque chimique
insensée", prévenant qu'il faudrait en "payer le prix fort" et
pointant du doigt la "responsabilité" de la Russie et de l'Iran
soutenant "l'animal Assad". Le danger est bien là, selon les
experts. Russes ou Iranien ont beaucoup d'hommes sur le terrain pour
aider Damas à reprendre tout le pays à de multiples groupes
rebelles. La Russie, indéfectible soutien au régime de Bachar
al-Assadn a fait usage à douze reprise de son veto en sept ans de
conflit que le projet de résolution au Conseil de sécurité contre
la Syrie. Selon un bilan à mi-mars de l'Observatoire syrien des
droits de l'Homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau
d'informateurs à travers la Syrie, 106.390 civils ont été tués
dont près de 20.000 enfants. Dans ce pays qui comptait quelques 23
millions d'habitant avant le conflit, environ la moitié de
la population a été contrainte de fuir son foyer en raison des
combats. 

Laeticia Hallyday: décision de gel des avoirs du rockeur et son ultime album vendredi.

Laeticia Hallyday: décision de gel des avoirs du rockeur et son ultime album vendredi.http://www.via214.net/




Premier arbitrage
judiciaire dans la bataille pour l'héritage de Johnny Hallyday: le
tribunal de Nanterre se prononce ce vendredi sur le gel des biens du
chanteur et le droit de regard sur son ultime album demandé par ses
deux enfants aînés. David Hallyday et Laura Smet contestent le
testament californien de leur père rédigé en 2014 et qui lègue
l'ensemble de son patrimoine à sa veuve Laeticia, ainsi qu'à leurs
deux filles mineurs, Jade et Joy. Ils ont donc saisi la justice pour
demander le gel des biens immobiliers et droits artistiques du
rockeur décédé en décembre dernier, en attendant une décision
judiciaire sur le fond concernant la succession. Une autre procédure
est en cours pour décider du caractère légal ou illégal du
testament, mais aucune audience n'a encore été fixée et elle
pourrait prendre des mois voire des années. Depuis février, la
famille de "l'ex-idole des jeunes" se déchire sur son héritage.
Dernier épisode en datte une longue interview de Laeticia Hallyday
parue mercredi dans Le Point, la première depuis la mort de la star
le 5 décembre dernier. "On me vole mon deuil. On me roue de coups",
y-déclare-t-elle. "Mon mari n'est plus là pour dire sa vérité.
Auraient-ils osé faire cela du vivant de leur père?" interroge la
veuve, qui assure n'avoir rien à voir avec la décision
testamentaire de son mari: On me fait passer pour celle que je ne
suis pas" assure celle qui avait été décrite comme "manipulatrice" à l'audience du 30 mars. Les avocats avaient
ferraillé près de quatre heures lors de cette audience au cours de
laquelle les conseils de Laura Smet et David Hallyday avaient tenté
de convaincre le tribunal de "l'urgence d'agir" en raison de la
mise en "trust" des biens de l'artiste. "Coffre fort", "déni de
justice", "on fini par s'y prendre" et ne plus "savoir exactement
comment les choses s'articulent" avaient tonné les cinq avocats des
aînés Hallyday pour qualifier ce montage financier. Depuis son
décès, tous les actifs de Johnny Hallyday sont regroupés dans un
trust baptisé JPS (pour Jean-Philippe Smet, son nom d'état civil)
une structure de droit anglo-saxon qui permet de réunir l'ensemble
des biens d'une personne. Ce Trust basé en Californie où l'artiste
résidait depuis 10 ans, avait été au centre des débats lors de
l'audience. Depuis vendredi, on en connaît le gestionnaire puisque
la Bank of America a accepté de tenir ce rôle. Les avocats de Laura
et David avaient aussi soulevé la question du rôle exact joué dans
tout cela par Laeticia Hallyday, également désignée comme "exécuteur testamentaire" par son mari.  

Les étudiants qui occopaient la Sorbonne évacués dans la nuit par la police.

Les étudiants qui occupaient la Sorbonne évacués dans la nuit par la
police.http://www.via214.net/




Environ 200 étudiants
avaient voté un peu plus tôt l'occupation du site, lors d'une
assemblée générale. Les forces de l'ordre sont intervenues jeudi
12 avril vers 22 heures pour évacuer les étudiants qui se
trouvaient à l'intérieur de l'université de la Sorbonne à Paris,
d'après une source policière qui a précisé que l'opération
s'était déroulée "dans le calme". Selon les informations du
Monde, les étudiants présents sur le site depuis le milieu
d'après-midi souhaitaient y organiser une assemblée générale
interuniverités. En début de soirée, ils ont ensuite voté
l'occupation du bâtiment, "tant que les camarades retenus dehors
par les forces de l'ordre ne seraient pas autorisés à entrer pour
participer à l'AG" explique un étudiant rencontré devant le site
de Tolbiac. Le recteur de l'université Paris-I, haut-lieu de la
contestation éstudiantine en Mai 68, a demandé l'intervention de la
police "avec regret" et "après trois heures de négociations
infructueuses" a indiqué le cabinet du recteur. L'évacuation a
concerné 191 personnes, selon la préfecture de police. La réforme
de l'accès à l'université, qui s'apparente selon ses détracteurs
à une "sélection" en raison du classement des candidatures des
bacheliers, perturbe certaines universités depuis des semaines voire
des mois. A l'université parisienne de Tolbiac, occupé depuis fin
mars, le président de l'université Panthéon-Sorbonne avait
officiellement demandé mercredi une intervention des forces de
l'ordre, mais la Préfecture de police de Paris avait indiqué ne pas
avoir "donné suite" à cette demande. Devant ce campus, les CRS
étaient aussi présents en nombre jeudi soir. Face à eux, sur les
marchés de l'université, de nombreux étudiants poursuivaient leur
mouvement dans une ambiance conviviale. Selon le dernier décompte
du ministère de l'enseignement supérieur, quatre universités sont
entièrement bloquées ou fermées: Jean-Jaures à Toulouse,
Paul-Valéry à Montpellier, Rennes-II et Paris-VII. Onze autres
sites sont perturbés ou bloqués. La situation fluctue de jour en
jour. "Il y a très eu d'universités qui sont occupées", a
déclaré Emmanuel Macron lors de son interview télévisée sur TF1
un peu plus tôt jeudi 12 avril. "Qu'il y ait un débat, c'est une
très bonne chose. Je constate quand même que dans beaucoup
d'universités occupées, ce ne sont pas des étudiants mais des
agitateurs professionnels, les professionnels du désordre". "Les
étudiants s'ils veulent avoir leurs examens en fin d'année, c'est
mieux de les réviser, parce qu'il n'y aura pas d'examens en chocolat
dans la République", a-t-il poursuivi. Emmanuel Macron avait déjà
fustigé, mercredi, "des mobilisations violentes qui,
cherchent la convergence des luttes" et sont "loin des sujets liés
à l'enseignement supérieur et à la réforme" engagée par le
gouvernement.   

Facebook face au Congrès américain la stratégie des excuses ne suffit plus.

Facebook face au Congrès américain la stratégie des excuses ne suffit plus.http://www.via214.net/




Après avoir affronté
les sénateurs, Mark Zuckerberg s'est présenté mercredi devant les
élus de la Chambre des représentants. Un exercice plus ardu, avec
des interlocuteurs plus tenaces. Le ton s'est durci, mercredi 11
avril après-midi, lors de la deuxième audition de Mark Zuckerberg
au Congrès des Etats-Unis. La veille le patron et fondateur de
Facebook avait affronté pendant cinq heures les questions des
sénateurs américains, pour s'expliquer sur la responsabilité de
son réseau social, après le scandale Cambridge Analytica, dans
lequel des données de 87 millions d'utilisateurs ont été
siphonnées. Mercredi, le trentenaire se présentait cette fois
devant les élus de la Chambre des représentants. Si sa première
prestation a été considérée comme une réussite face aux
questions, souvent mal informées, des sénateurs, M. Zuckerberg
s'est retrouvé confronté, le lendemain, à des interlocuteurs plus
coriaces – et qui connaissaient mieux les dossiers. Comme le
démocrate Ben Lujan (Nouveau-Mexique), qui s'est remarquer lors
d'une déclaration musclée sur la façon dont Facebook collecte les
données des internautes, même si ceux-ci ne sont pas inscrits sur
le réseau social.



"Nous collectons [ces
données] pour des raisons de sécurité s'est défendu Mark
Zuckerberg. Est-ce-que quelqu'un qui n'a pas de compte Facebook
peut demander à Facebook de cesser cette collecte?" a demandé,
avec une fausse innocence, l'élu – la ligne de défense du PDG
consiste à repérer que les utilisateurs ont un total contrôle sur
la collecte de leurs données. Questions insistantes, répétées,
plus concrètes, précises, relances acerbes... Les patron de
Facebook a sans cesse été coupé, les parlementaires refusant de se
laisser endormir par des digressions. "Oui ou non?" ont-ils souvent
interrompu leur interlocuteur. Mark Zuckerberg qui s'est
minutieusement préparé à ces deux épreuves, a semblé cette fois
prendre sur lui pour ne pas laisser poindre son exaspération. Sa
feuille de route: garder son calme, se montrer poli, respectueux –
chacune de ses interventions commençait par un poli "M. le
représentant" ou "Mme la représentante" -, ne pas faire
d'esprit... Et surtout, surtout, reconnaître humblement ses erreurs.
Une habitude chez Facebook: à chaque crise, l'entreprise présente
ses excuses, puis annonce une série de mesures et promet que cela ne
se reproduira plus. Mais après bientôt quinze ans d'expérience, il
semblerait que cette stratégie ne suffise plus à apaiser, voire
duper, les élus américains. "Vous avez une longue histoire de
croissance et de succès, mais vous avez aussi une longue liste
d'excuses qui ont commencé en 2003 à Harvard" a ainsi lancé la
démocrate Jan Schakowsky (Illinois), en référence au site créé
par l'étudiant Zuckerberg qui permettait alors des comparer le
physique des étudiantes. A l'époque, il faisait déjà battre sa
coulpe: "Je m'excuse pour tout le mal qu'a pu causer ma négligence".
Elle poursuit en déroulant la liste des excuses de Mark Zuckerberg.




-2006: "nous avons vraiment fait une
erreur".


-2007: "nous avons fait du mauvais
travail, je m'excuse".


-2010: "parfois nous allons trop
vite".


-2011: "je suis le premier à admettre
que nous avons fait pas mal d'erreurs".


-2017: "je vous demande de me
pardonner, je vais faire en sorte de m'améliorer".


Pour elle, cela "prouve
que l'autorégulation ne fonctionne pas". La veille plusieurs
sénateurs avaient également dénoncé cette stratégie, comme le
sénateur républicain John Thune (Dakota du Sud). "Après plus
d'une décennie passée à promettre que vous allez vous améliorer,
en quoi les excuses d'aujourd'hui sont elle différentes? Et pourquoi
devrions nous croire Facebook, quand il nous dit qu'il fera les
changements nécessaires pour sécuriser les données des
utilisateurs?" réponse du PDG: "Ces erreurs étaient
différentes. Nous essayons de ne pas commettre les mêmes erreurs
plusieurs fois". "Arrêtez de vous excuser, et faisons en sorte que
cela change", avait aussitôt enjoint la sénatrice démocrate du
Nevada Catherine Cortez Masto. Contrairement aux erreurs commises par
le réseau social par le passé, l'interférence dans les élections
américaines et le siphonnage de données de dizaines de millions
d'Américains ont marqué une rupture pour les élus. La menace de la
régulation se fait plus pressante, et Mark Zuckerberg a laissé
entendre face au Congrès qu'il n'y était pas fondamentalement
opposé. "L'importance d'internet grandit dans le monde et je pense
qu'une certaine forme de régulation est inévitable" a-t-il déclaré
mercredi, sans vouloir se montrer plus précis. "Mais il faut faire
attention en la mettant en place, a-t-il poursuivi. Souvent les
régulations appliqué es font qu'une entreprise disposant de
ressources telles que les nôtres peut les respecter mais pour des
entreprises plus petites cela put être plus difficile de le faire".
Cela représente un changement de discours de la part de Facebook qui
tente, depuis des années, d'éviter que les Etats ne légifèrent,
et n'interfèrent dans ses activités. Cette deuxième audition fut
toutefois pauvre en révélations – tout juste a-t-on appris que
les données personnelles de Mark Zuckerberg lui-même avaient, elle
aussi, été aspirées au profit de Cambridge Analytica. Les
questions bien que plus pointues, ressemblaient pour la plupart à
celles posées la veille par les sénateurs. Et les réponses bien
préparées, étaient parfois mot pour mot identiques. Même si les
sujets évoqués dépassaient, bien largement, les questions
directement liées au scandale Cambridge Analytica – dont le PDG a
d'ailleurs annonce mercredi, en parallèle, quitter son poste. Manque
de diversité dans l'entreprise, possibilité d'achat de drogue via
Facebook, usurpation d'identité, protection des enfants, liberté
d'expression et même trafic d'ivoire dans des groupes privés...
Mark Zuckerberg a dû répondre à des questions variées. Tandis que
d'autres, pourtant bien essentielles, restent invariablement en
suspens.  

"Les leçons du pouvoir" le nouveau livre de François Hollande.

"Les leçons du pouvoir" le nouveau livre de François Hollande.http://www.via214.net/




Pendant qu'Emmanuel
Macron fait l'expérience du pouvoir, François Hollande publie
mercredi 11 avril un livre, "Les leçons du pouvoir", sur ces 5
années à l'Elysée. La journaliste Anne Bourse a pu lire en avance.
Les mémoires de François Hollande sont-elles des confessions
teintées d'amertume? Selon Anne Bourse, "on lit chez François
Hollande l'histoire d'une trahison politique jamais digérée,
l'histoire d'un hold-up politique". Et de poursuivre: "L'ancien
président écrit notamment: 'J'ai toujours admis la compétition
politique. Mais je pense qu'elle doit se livrer au grand jour et
s'assumer franchement. Convenons que ce ne fut pas le cas"". Anne
Bourse explique aussi que dans son livre, François Hollande "dénonce
le double jeu d'Emmanuel Macron": "Alors ministre, ce dernier
assurait à l'époque qu'il n'avait pas d'ambition présidentielle.
C'est seulement le 30 août 2016, le jour de sa démission de son
ministre de l'Economie, que François Hollande comprend qu'Emmanuel
Macron a créé une start-up présidentielle". Et la journaliste de
citer une phrase de l'ancien président, qui tacle la politique de
son successeur: "Mes gouvernements réduisaient les inégalités.
Celui-là les creuses". L'ancien président a attendu une année
après son départ de l'Elysée pour s'epancher dans un livre au
titre sombre "Les leçons du pouvoir" paru ce mercredi 11 avril.
"Pour ceux qui connaissent François Hollande et pour ceux qui ont
suivi son quinquennat il n'y aura pas d'énormes nouveautés" estime
la journaliste politique à Libération Laure Bretton. "Il y a
quelques petites révélations sur les coulisses du pouvoir notamment
dans le chapitre qu'il consacre, et c'est le seul à qui il consacre
un chapitre entier, à Emmanuel Macron. On retrouve un ancien
président, bonhomme, affable et qui se livre un peu sur sa vie
privée. (…) C'est souvent assez scolaire, didactrique. On a un peu
l'impression de lire un "Que sais-je" sur le fonctionnement de
l'Elysée. Il y a donc 400 pages pour expliquer que, finalement, ce
n'est pas un si mauvais quinquennat que ça." Son confrère à
Libération, Luc Le Vaillant dans, un article intitulé "François
Hollande, après la pluie", note que "politiquement, les
réaffirmations sont précises et les regrats modérés. L'ex-député
de la Corrèze préfère l'autodérision à l'autoflagellation.
L'ironie y est flagrante qui pourrait valoir un one-man-show au
tribun à punchlines, meilleur en scène qu'à la télé, et qui
estime qu'il faut prendre l'humour au sérieux". le journal Le
Parisien parle de lui, que l'un des chapitres les plus lus" sera
«probablement" celui intitulé "Vivre" dans lequel l'ancien chef
d'Etat évoque ses relations avec Ségolène Royal, Valérie
Trierweiler, et Julie Gayet. "L'homme qui a vécu dans la douleur
les incursions das son intimité prévient d'emblée: Je suis
pudique. Par 'caractère' autant que par 'principe'. Une partie
intitulée avec cet humour qui affleure tout au long de ses mémoires:
'Mariage pour tous, sauf pour moi'. Mais ce qui retient surtout
l'attention des commentateurs politiques, ce sont les piques réservés
à Emmanuel Macron – 84 occurrences, note Le Point – et à sa
politique. Sur France 2, où François Hollande donnait son premier
entretient télévisé depuis son départ de l'Elysée, l'ancien
président tacle avant tout la politique économique menée par son
successeur, faite «non pas pour les riches, mais pour les très
riches!» rapporte Le Monde. En diminuant la fiscalité du capital et
en transformant l'impôt sur la fortune en impôt sur le seul
patrimoine immobilier, "Emmanuel Macron fait un pari qui n'est pas
bon»" a estimé M. Hollande. "Comment accepter que les titulaires
des gros patrimoines soient aujourd'hui ceux qui ont la
redistribution?" Adepte du dialogue avec les corps intermédiaires,
l'ancien président critique aussi vertement la façon dont Emmanuel
Macron mène ses réformes, notamment celle de la SNCF, relève
encore le quotidien. Dans son livre, François Hollande admet avoir
eu des difficultés avec la candidature de l'actuel locataire de
l'Elysée. "J'ai toujours admis la compétition politique. Mais je
pense qu'elle doit se livrer au grand jour et s'assumer franchement.
Convenons que ce ne fut pas le cas" écrit-il amer dans "Les leçons
du pouvoir". Car M. Hollande, c'est une certitude. S'il a décidé
de ne pas se représenter, c'est parce qu'avec sa candidature la
droite était 'assurée d'être au second tour contre l'extrême
droite'. 'J'ai fuit ce sacrifice' a-t-il certifié sur France 2,
ajoutant 'J'aurais pu [faire] battre Emmanuel Macron, mais je ne l'ai
pas voulu.» L'agenda de la sortie du livre de François Hollande,
qui tombe au premier anniversaire de la présidence d'Emmanuel
Macron, vient d'ailleurs troubler le plan de communication de son
dauphin. "On imagine mal qu'Emmanuel Macron et François Hollande
aient élaboré de conserver leurs plans de communication. Hasard,
coïncidence oui volonté délibérée, les deux plans se heurtent
cette semaine. Nous aurons droit, tous les jours ou presque, à
l'apparition alternée sur les écrans de l'ancien président de la
République François Hollande et de l'actuel, Emmanuel Macron. Pas
un seul jour sans voir, cette semaine, l'un ou l'autre dans les
lucarnes", note Michele Cotta dans Le Point. Dans Paris Match, écrit
Le Monde, "un conseiller de Macron croit savoir que Hollande n'est
'plus un sujet' à l'Elysée et qu'il n'en écoulera pas plus de "500
exemplaires". Les éditions Stock – la même maison qui a publié
le livre de Davet et Lhomme – , elles, ont prévu d'une imprimer
70.000."

Loiret: un Mirage 2000-D lâche une bombe d'exercice en plein vol faisant deux blessés dans une usine

Loiret: un Mirage 2000-D lâche une bombe d'exercice en plein vol faisant
deux blessés dans une usine.http://www.via214.net/




L'Armée de l'Air
présente ses excuses aux deux blessés légers après que un Mirage
2000-D ait lâché une bombe d'exercice en plein vol, sur une usine
dans le Loiret. "Deux avions de chasse de l'Armée sont passés, on
a entendu un gros boum" explique Antoine Bourgerette à France Bleu
Loiret, magasinier dans une coopérative agricole en face de l'usine
Faurecia. Ce mardi après-midi, un avion de chasse de l'Armée de
l'Air a en effet perdu une réplique de bombe au-dessus d'une usine
dans le Loiret faisant deux blessés légers. "La détonation a été
relativement forte, elle a dépassé le bruit des deux avions qui
passaient. On a vu arriver les pompiers et les gendarmes. Au départ,
les gendarmes nous ont demandé de fermer les site, avant de nous
dire que ce n'était pas la peine, qu'il y avait rein d'urgent",
raconte le témoin à France Bleu. "Une patrouille de deux Mirage
2000-D a décollé de Nancy pour une mission d'entraînement, chacun
avec des emports d'exercice composé de plastique ainsi que d'un
cône en métal et dénués de toute charge explosive" a expliqué
le porte-parole de l'Armée de l'Air, le colonel Olivier Celo. "Aux
alentours de 15 h 20, un emport d'exercice est tombé sur le toit de
l'usine Faurecia à Nogent-sur-Vernisson, dans le Loiret" occasionnant "deux blessés légers" parmi les salariés de
l'équipementier automobile, a-t-il indiqué, confirmant les
informations fournies par la préfecture du Loiret. "On ne
s'explique pas les raisons de ce décrochage, c'est un fait
rarissime" a-t-il assuré, en présentant les excuses des l'Armée
de l'Air aux blessés. Le procureur du Parquet militaire de Paris a
diligenté une enquête judiciaire, confiée à la gendarmerie de
l'Air. Une enquête technique a par ailleurs été ouverte par le
Bureau enquête accident Défense (BEAD).   

Attaque chimique en Syrie: Donald Trump prépare-t-il une réponse militaire?

Attaque chimique en Syrie: Donald Trump prépare-t-il une réponse militaire?http://www.via214.net/




Le Conseil de sécurité
de l'ONU s'est réuni lundi 9 avril, sur la question d'une possible
attaque chimique menée dans la Ghouta orientale syrienne. Le
président américain s'en est pris à Bachar al-Assad. Les images de
civils syriens sous les bombes du régime syrien font de nouveau le
tour du monde. Bachar al-Assad a lancé une nouvelle offensive pour
tenter de mater les rebelles de la Ghouta orientale. A-t-il utilisé
des armes chimiques pour parvenir à ses fins? L'Union européenne
affirme dimanche être en mesure de le prouver. Donald Trump accuse
le régime syrien d'avoir franchi une ligne rouge, et s'en pris aux
alliés de Damas dont l'Iran et la Russie. Pourrait-il agir
militairement? "La réponse américaine est virulente, Donald Trump
a tweeté trois fois ce matin et les termes sont extrêmement
menaçants" explique Agnès Vahramian en direct de Washington.
Donald Trump accuse la Russie de complicité. Et la journaliste de
citer les propos du président américain sur le réseau social. "Le
gouvernement devra payer le prix fort pour cette attaque chimique
insensée". Elle ajoute qu'"il traite le président Assad d'animal,
il cite pour la première fois nommément Vladimir Poutine, il écrit
que la Russie partage la responsabilité de ce bombardement, et enfin
il accuse Barack Obama de ne pas avoir tout fait par le passé pour
débarrasser l'Amérique du président syrien". Selon la
journaliste, ces mots et ces phrases annoncent "une réaction
militaire américaine. La Maison Blanche confirme que toutes les
options sont sur table. Trump n'avait pas hésité à envoyer une
soixantaine de missiles de croisière sur des installations
syriennes, à la suite déjà d'une attaque chimique."  

New York: un incendie à la Trump Tower a fait un mort.

New York: un incendie à la Trump Tower a fait un mort.http://www.via214.net/




Un incendie s'est
déclenché, samedi 7 avril, au 50 me étage de la Trump Tower à New
York (Etats-Unis). Le sinistre a pu être maîtrisé, mais un homme
de 67 ans est mort et quatre pompiers ont été blessés, selon la
police et les pompiers de la ville. L'incendie a débuté à 18
heures (heures locales) au 50 me étage de l'un des plus célèbres
gratte-ciels de Manhattan et surtout propriété du président
américain Donald Trump. De nombreux passants ont filmé les flammes
et la fumée s'échappant de la façade de verre. TrumpToweronfire??Burningtheevidence??@realDonaldTrump@cnnbrk@FoxNewspic.twitter.com/TfkQLFgXD.
Donald Trump remercie les pompiers. Selon la police de New York, la
personne décédée était un résident de la tour: Todd Brassner. Ce
marchand d'art, selon les médias américains, a été retrouvé
inconscient et a été transporté à l'hôpital, où il a été
déclaré mort. Quatre pompiers ont par ailleurs été blessés. Mais
leurs vies ne sont pas en danger, selon les services de secours de la
ville. Donald Trump a rédigé un tweet pour les remercier. "Le feu
a la Trump Tower est terminé (…) Les hommes (et les femmes
pompiers) ont fait un super travail. MERCI!".

Les 1001 tenues (et couleurs) d'Elizabeth II invitée à un mariage.

Les 1001 tenues (et couleurs) d'Elizabeth II invitée à un mariage.http://www.via214.net/





Pour
les unions de sa descendances ou de ses connaissances, la reine
Elizabeth II reste fidèle à son style. Depuis ses jeunes années de
princesse, la reine Elizabeth II a dû répondre à un certain nombre
d'invitations pour célébrer les noces de proches et connaissances.
A l'occasion du prochain mariage du prince Harry avec Meghan Markle,
faisons un retour sur la garde-robe qu'elle a déployée pour ces
événements. On peut dire que la reine Elizabeth II est une habituée
des mariages. Depuis son enfance, elle est régulièrement invitée à
venir assister à ces témoignages d'amour. Unions du gotha ou
alliance au sein de sa propre famille, Elizabeth II se plie à un
exercice pas si facile: en effet, quand on règne sur le pays,
difficile de ne pas être la personne la plus remarquée, aux dépens
des mariées. D'autant que comme nous le rappelait Stéphane Bern en
mai 2012, il est fait à la souveraine "l'obligation d'être vue de
tous et du plus loin possible". Chacune de ses apparitions de celles
qui règne sur l'Angleterre depuis soixante-cinq ans s'inscrit dans
un style immuable. On sait Elizabeth II grande amatrice des looks
monochromes rose, jaune, violet, pêche... Mais ce sont surtout les
tons lavande et bleu qui ont ses faveurs. La grand-mère de William
et Harry ne bannit pas pour autant les imprimés, notamment le motif
florale, parfait pour elle. Le tout imaginé par sa styliste, Angela
Kelly. Les accessoires, eux, s'ils s'autorisent des variations de
couleurs, sont quasiment toujours, les mêmes: un collier de perles
trois rangs, une broche, des gants (obligation liée au nombre de
mains qu'elle doit serrer chaque jour) et son éternel sac à main.
Seul le chapeau ose l'excentricité à grand renfort de fleurs,
plumes, rubans, venant souligner des formes tout aussi audacieuses.
La reine posséderait ainsi plus de 5.000 modèles dans son dressing.
Mais c'est certainement lors du mariage des membres du clan familial
que les tenues sont les plus scrutées. Ainsi, pour les unions de ses
trois premiers enfants, Charles, Anne, Andrew, elle a opté pour le
bleu (en accord avec la couleur de ses yeux) dans trois tonalités
différentes allant du bleu roi (cela va de soi) au turquoise, avant
d'opter pour du lavande pour l'union du petit dernier, Edward, avec
Sophie Rhys-Jones. Mais lorsque son fils aîné décide de se
remarier avec Camilla Parker-Bowles, elle laisse à cette dernière
le bleu gris pour lui préférer une tenue paille. Un jaune tellement
pâle qu'à distance, il en paraîtrait presque blanc. Alors que la
reine a longtemps désapprouvé cette relation, doublement adultère,
ce choix légèrement provocateur pourrait en dire plus qu'il n'en a
l'air. Reste à savoir quelle tenue la reine va adopter pour le
mariage de son petit-fils le prince Harry, avec l'actrice Meghan
Markle. Réponse le 19 mai.  

Aurore Station: le premier hôtel spatial de luxe devrait ouvrir en 2022.

Aurore Station: le premier hôtel spatial de luxe devrait ouvrir en 2022.http://www.via214.net/



La station Aurore devrait accueillir
ses premiers voyageurs dans seulement quatre ans. Vous rêvez de
partir en vacance dans l'espace? A l'occasion du Space 2.0 Summit qui
se déroulait cette semaine du côté de San José (Californie), la
start-up Orian Span a présenté sa future station spatiale Aurore.
Cette dernière qui se veut comme le "premier hôtel de luxe
abordable de l'espace" pourra loger six personnes et devrait
accueillir ses premiers voyageurs en 2022. "Notre but est de rendre
l'espace accessible à tous" a expliqué Franck Bunger, PDG d'Orian
Span. Pour vivre cette expérience exceptionnelle, il faudra tout de
même dépenser pas moins de 9,5 millions de dollars (soit environ
7,7 millions d'euros). Un prix aussi bas n'avait jamais été atteint
d'après l'entreprise. Ceux qui voudront participer à cette
expérience devront participer à la préparation de trois mois à
Houston avant de pouvoir décoller et "vivre l'exaltation de
l'apesanteur". Orian Span promet à ses futurs clients de faire le
tour de la Terre en 90 minutes et ainsi pouvoir observer 16 levers et
couchers du Soleil en seulement 24 heures.  

Etats-Unis: un élu sort une arme chargée pour prouver qu'elle est sans danger.

Etats-Unis: un élu sort une arme chargée pour prouver qu'elle est sans danger.http://www.via214.net/




Un élu républicain de
la Chambre des représentants américaine Ralph Norman, a sorti un
pistolet chargé, vendredi 6 avril, lors d'une réunion publique dans
un restaurant de Caroline du Sud, pour prouver qu'elle est pas sans
danger. Le représentant républicain a également fait référence à
une ancienne élue victime d'une fusillade qui l'handicapée et qui a
fait d'elle une fervente militante anti-armes. Alors que de nombreux
Américains demandent un changement de législation après la tuerie
de Parkland (Floride), le représentant politique de Caroline du Sud
tenait à démontrer que les armes à feu ne sont dangereuses qui si
elles sont entre de mauvaises mains. "Je ne vais pas être comme
Gabby Giffords. Quiconque veut me titrer dessus, a plutôt intérêt
à bien savoir tirer sans quoi je riposterai" a expliqué Ralph
Norman, selon le Post ans Courrier (en anglais). Le républicain
faisait ainsi référence à une ancienne élue victime d'une
fusillade en Arizona en 2011 qui l'a handicapée, et qui a fait
d'elle une fervente militante anti-armes. "Dans l'éventualité où
quelqu'un serait entré dans ce restaurant et aurait commencé à
tirer, je leur ai expliqué que j'aurais été en mesure de me
défendre et de les défendre" a argué l'élu dans un communiqué. "J'ai simplement démontré que les armes à feu en elles-mêmes ne sont pas le problème". Le représentant a également précisé qu'il avait fait
sa démonstration devant un groupe de militants réclamant une
législation plus stricte sur les armes à feu aux Etats-Unis. Le
mari de Gabby Giffords, Mark Kelly, ancien astronaute de la NASA, a
immédiatement réagi aux propos de Ralph Norman par un communiqué. "Le représentant Norman a raison – il n'est pas Gabby Giffords.
Et ce dont ce pays a besoin, c'est de plus de leaders comme Gabby
Giffords".   

Pédophilie: arrestation au Vatican d'un prêtre pour une affaire de pédophilie.

Pédophilie: arrestation au Vatican d'un prêtre pour une affaire de pédophilie.http://www.via214.net/




Le Vatican a arrêté un
prêtre impliqué dans une affaire de pédophilie. Mgr. Carlo Alberto
Capella était jusqu'à l'an dernier en poste à l'ambassade du
Saint-Siège aux Etats-Unis. après une longue enquête, le prélat
italien a été incarcéré, samedi 7 avril dans l'après-midi, dans
le plus petit Etat du monde. Tout a commencé le 21 août
dernier. Le département d'Etat américain alerte le Vatican sur la
possible violation des lois sur les images pédopornographiques de la
par d'un diplomate de la nonciature de Washington. Dès le mois de
septembre, Mgr. Capella est rappelé au Rome et une enquête est
ouverte, menée par le promoteur de justice du Vatican, enquête qui
se base sur des informations fournies par les autorités américaines.
Mgr. Capella est un homme de influence. Avant d'être nommé aux
Etats-Unis, il travaillait à la secrétairerie d'Etat du Saint-Siège.
Un mandat d'arrêt avait également été émis à son encontre l'an
dernier au Canada. Il était en effet accusé d'avoir effectué à la
fin 2016 des téléchargements de pornographie infantile depuis une
église de la ville de Windor en Ontario. Si le Saint-Siège a refusé
de lever l'immunité de son diplomate et donc de permettre son
extradition, il a préféré gérer le cas en interne. Après six
mois d'enquête, Mgr. Capella a donc été arrêté, et dort à
présent dans une cellule de la gendarmerie vaticane. La prochaine
étape sera son procès. Le prélat encourt une peine de douze années
de prison. Pape François admet le retard qui a pris l'Eglise,
rappelant la tolérance zéro envers la pédophilie dans l'Eglise.
Devant les membres de la Commission pontificale pour la protection
des mineurs qu'il avait mis en place il y a trois ans, le souverain
pontife s'est livré avec franchise, reconnaissant les retards de
l'Eglise dans la prise de conscience des abus sexuels. Quand le Pape
sort de son texte, c'est que le sujet lui tient à cœur. C'est ce
qu'il a fait ce jeudi e recevant les membres de la Commission pour la
protection des mineurs. Délaissant totalement son discours initial,
le souverain pontife s'est livré avec franchise. "La prise de
conscience de ces délits est arrivée trop tard, et les moyens pour
résoudre ces problèmes aussi a reconnu le Pape. François a aussi
rejeté ces vieilles pratiques de déplacer d'un diocèse à un autre
les prêtres pédophiles, ce qui a "un peu endormi les consciences.
Un discours sincère et volontaire qui a frappé les membres de la
Commission, parmi lesquels la pédopsychiatre française Catherine
Bonnet: "J'ai trouvé cela extrêmement positif, en particulier le
fait qu'il reconnaît les difficultés pour l'Eglise d'avoir pris
connaissance, qu'il ait parlé de ceux qui étaient en avance en
disant qu'ils étaient des prophètes. C'est très encourageant de le
voir si sensible, mais très profondément sensible à la souffrance
des victimes et à la gravité des crimes." Le Pape François a
néanmoins rappelé que la lutte contre les abus sexuels était bien
de la compétence de la Congrégation pour la doctrine de la foi,
parfois critiquée pour son immobilisme par la commission, mais
souhaite lui donner plus de moyens, en élargissant son personnel.
Mais c'est bien de la tolérance zéro qui reste la marque de ce
discours de François: il a en effet annoncé que les prêtres
reconnus coupables d'abus sexuels ne pourront plus faire appel si les
preuves sont clairement établies. "Tout simplement parce que celui
qui fait cela est malade", a-t-il martelé.   

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Paris pour amorcer "un nouveau partenariat straté

Le
prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Paris pour amorcer "un nouveau partenariat stratégique".http://www.via214.net/




Le prince héritier
saoudien Mohammed ben Salmane entamera lundi une visite officielle de
deux jours en France. L'occasion pour Paris d'annoncer un "nouveau
partenariat stratégique" avec Riyad malgré les différents
diplomatiques. "La qualité des relations franco-saoudiennes ne se
jugent pas à la aune de la durée du séjour du prince héritier sur
notre territoire". Du côté de l'Elysée, la visite officielle de
deux jours en France du jeune prince saoudien Mohammed ben Salmane,
dit MBS, qui débute lundi 9 avril, est qualifiée d'événement
diplomatique majeur. Même si elle intervient après une tournée de
trois semaines à travers les Etats-Unis durant laquelle le fils du
roi Salmane a mené une campagne de charme auprès des responsables
politiques et des principaux acteurs de l'économie américaine, qui
s'est soldé par la signature de nombreux contrats. Cette différence
de traitement entre Washington et Paris n'inquiète pas côté
français, où l'on assure de sources diplomatiques, n'être "ni
vexé, ni déçu", car cette visite sera l'occasion pour le
président Emmanuel Macron et Mohammed ben Salmane d'annoncer "un
partenariat stratégique" d'un nouveau genre. Jusqu'à
présent, l'état des relations franco-saoudiennes, qui se sont
approfondies pendant le quinquennat de François Hollande, se
mesurait au nombre de contrats, les plus souvent d'armements, signés
avec la pétromonarchie wahhabite. "Il n'est plus question de courir
derrière tel ou tel contrat ponctuel comme par le passé, mais de
s'inscrire dans une vision commune autour d'une nouvelle méthode de
coopération basée sur le développement économique et
technologique" confie-t-on de source diplomatique. La France entend
accompagner Mohammed ben Salmane, qui cherche à donner une image
plus libérale de son royaume rigoriste, dans on projet de
transformation et d'ouverture de l'économie saoudienne, jugée
aujourd'hui trop dépendante de la rente pétrolière. Un plan de
réformes, baptisé "Vision 2030", a été lancé en avril 2016. Il
s'accompagne d'une création du fonds d'investissement le plus
richement doté au monde afin de moderniser le royaume, de l'adapter
à la nouvelle donne énergétique et d'y attirer des fonds
étrangers. "La France a énormément à offrir dans plusieurs
secteurs dans le cadre de ce plan" dit-on de source élyséenne.
Energies renouvelables, développement durable, transports, santé,
culture, numérique, tourisme et nouvelles technologies: "Nous
souhaitons investir dans tous les sens du terme avec l'Arabie
saoudite, sachant que ce type de coopération axé sur les
investissements d'avenir aura évidemment d'importantes retombées
économiques" assure-t-on de source diplomatique française. Plus
d'une douzaine de protocoles d'accords doivent être signés dans
différents secteurs indique une source proche de la délégation
saoudienne, citée par l'AFP. Emmanuel Macron et Mohammed ben
Salmane, qui se sont rencontrés qu'à une seule reprise – très
brièvement, en novembre, dans l'enceinte de l'aéroport de Riyad au
moment où le président français tentait de dénouer la crise
autour du Premier ministre libanais Saad Hariri – aborderont
également les grandes questions internationales: lutte contre le
terrorisme, guerre au Yémen, situation en Syrie. Mais il sera
surtout question de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien. "On
veut garder cet accord, même s'il on est conscient des
préoccupations américaines et saoudiennes" insiste-t-on côté
français. Emmanuel Macron aura cependant face à lui le prince
héritier d'un royaume qui exècre la République islamique d'Iran,
et qui est totalement en phase avec le président Donald Trump –
qui a menacé de se retirer de l'accord de 2015 avant le 12 mai –
et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Alors qu'elle
cherche à se replacer en puissance médiatrice au Moyen-Orient "le
partenariat avec l'Arabie saoudite n'empêche pas la France de
dialoguer avec l'ensemble des pays et des puissances de la région, y
compris avec l'Iran". Sans compter que les récentes tentatives de
médiation française, que ce soit dans la crise qui oppose les pays
du Golfe au Qatar, ou dans la guerre du Yémen, ont toutes été
écartées par les Saoudiens. Et MBS, qui a alimenté les tensions
avec la puissance chiite en qualifiant le guide suprême iranien Ali
Khamenei de "nouvel Hitler", ne semble pas disposé à changer de
ton, au moment même où il cherche à imposer son autorité au sein
du royaume et où, dans la région, chacun cherche à faire avancer
ses pions, plutôt qu'à faire des concessions.

Grève à la SNCF: un trafic très perturbé ce dimanche et samedi soir.

Grève à la SNCF: un trafic très perturbé ce dimanche et samedi soir.http://www.via214.net/





La SNCF a communiqué ses
prévisions de trafic suite à la grève qui commence ce samedi à 19
h 00. Il y aura en moyenne 1 grain sur 4 sur les grandes lignes entre
Paris et Bretagne, et un trafic également très perturbé pour les
TER. La direction de la SNCF a annoncé ce samedi que 1 train sur 4
circulera sur les grandes lignes ce dimanche sur l'axe Atlantique,
pour de troisième jour de grève. La grève débute ce samedi à 20
h 00 et se poursuivra jusqu'à mardi 07 h 55. Les taux de déclaration
des grévistes "est de l'ordre de 35%" a annoncé la direction de
la SNCF. Le trafic pourrait être un peu moins perturbé que lors du
premier cycle de grève de deux jours sur cinq, mais il restera très
perturbé tout de même avec, en Bretagne, de nombreux TER qui ne
circuleront pas. Sous l'égide de la page de Facebook de France 3
Bretagne, nous avons créé un groupe "C'est la grève à la SNCF:
ont fait comment?" pour échanger sur les infos et des bons plans
pour faire face à la grève, comme le co-voiturage, par exemple.
Rejoignez nous et participez à la conversation. Vous pouvez
également publier sur le fil du groupe et ouvrier des discussions.  

Jennifer Aliston réconcilié avec Brad Pitt et très proches de sa fille Shiloh.

Jennifer Aliston réconcilié avec Brad Pitt et très proches de sa fille
Shiloh.http://www.via214.net/




Fraîchement séparée de
Justin Theroux, Jennifer Aliston se serait rapproché de Brad Pitt,
au point de lier une belle relation avec sa fille Shiloh? Les rumeurs
vont de plus en plus loin autour des deux célébrités. A en croire
la dernière en date, Jennifer Aliston serait enceinte de Brad Pitt.
Oui vous ne rêvez pas. Une source s'est d'ailleurs récemment
confiée à ce sujet: "Quelques mois seulement après s'être
retrouvés, le couple attend l'enfant qu'ils avaient tant espéré
lorsqu'ils étaient encore ensemble. Leurs amis ont confié qu'ils
étaient terriblement excités par cette bonne nouvelle et qu'ils
devraient très bientôt profiter de cette occasion pour rendre leur
réconciliation publique." Mais ce n'est pas la seule news qui buzze
sur la Toile. Si l'on croit de nombreux tabloïdes Jennifer Aliston
serait de lus en plus proche des enfants de Brad Pitt. D'après les
informations relayées par New Idea, Jennifer Aliston aurait une
relation très complice avec Shiloh, la fille de Brad Pitt. "Depuis
plusieurs semaines, Shiloh passe beaucoup de temps avec Jen. Elles
ont développé un lien très spécial maintenant. De tous les
enfants de Brad, c'est Shiloh qui est la plus proche de Jen" a
déclaré un indiscret. Le magazine est même allé encore plus loin
avec une photo montage sur sa couverture en plus d'affirmer que
l'adolescente de 11 ans aurait commencé à appeler l'actrice "maman". Mais qu'en est-il vraiment? Du côté de Gossip Cop, le
son de cloche est bien différent. Après avoir mené sa petite
enquête, le site est parvenu à démentir cette étonnante
déclaration. Brad Pitt qui est un homme complètement changé depuis
son divorce, et Jennifer Aliston n'ont visiblement pas fini d'être
au centre de toute l'attention.  

Brésil: l'ex-président Lula à quelques heures de prison.

Brésil: l'ex-président Lula à quelques heures de prison.http://www.via214.net/




L'ex-président brésilien
Lula n'était plus vendredi qu'à quelques heures de la prison, un
juge lui avait laissé jusqu'à la fin de la journée pour se rendre,
ce qui compromet sérieusement les chances du favori des sondages
pour la présidentielle d'octobre. C'est son ennemi intime, le juge
anticorruption Sergio Moro qui a émis jeudi en fin de journée un
mandat de dépôt contre Luiz Inacio Lula da Silva. "Au vu de la
fonction qu'il occupe , il aura la possibilité de sa présenter
volontairement à la police fédérale de Curitiba (Sud)" avant
vendredi à 17 h 00 locales (20 h 00 GMT), selon le mandat consulté
par l'AFP. Le juge Moro a interdit "l'utilisation de menottes dans
touts les cas de figure" et a précisé qu'une "salle réservée" a été prévue dans les locaux de la police pour l'ancien métallo
devenu président, "à l'écart des autres prisonniers sans aucun
risque pour son intégrité morale et physique". Luiz Inacio Lula da
Silva se trouvait jeudi à Sao Paulo, à environs 400 kilomètres de
Curitiba, ville où est basé Sergio Moro, qui avait condamné
l'icône de la gauche latinoaméricaine en première instance en
juillet, un jugement configuré en appel à la mi-janvier. Peu après
l'annonce de l'émission du mandat de dépôt, le Parti des
Travailleurs (PT), fondé par Lula dans les années 1980, a annoncé
une "mobilisation générale" contre son incarcération. Plusieurs
milliers de sympathisants étaient massés jeudi soir au siège du
syndicat des métallurgistes, à l'extérieur de Sao Paulo, où Lula
devait intervenir. L'ancienne présidente Dilma Rousseff a pris la
parole tard dans la nuit juchée sur un camion devant une foule
compacte qui agitait drapeaux rouges et pancartes. "Lula est
innocent et il n'y a pas de crime plus grave que de condamner un
innocent" a-t-elle lancé. L'ancien chef d'Etat a accordé une
interview à un célèbre journaliste politique brésilien Kennedy
Alencar. "Lula a dit que la prison était quelque chose + d'absurde
+ sur lequel s'obstinent le juge Moro et ceux qui veulent le voir +
un jour prisonnier +" a écrit le reporter sur Twitter, aussitôt
retweeté par l'ancien dirigeant de 72 ans. Dans la nuit de mercredi
à jeudi, la Cour suprême du Brésil avait rejeté une demande
de habeas corpus qui aurait permis à l'ex-président (2003-2010) de
rester en liberté jusqu'à l'épuisement de tous les recours. Lula
72 ans, a été condamné pour avoir reçu un lumineux appartement en
bord de mer de la part d'une entreprise de bâtiment en échange de
faveurs dans l'obtention de marchés publics.  

Pourquoi Gad Elmaleh a refusé de participer à Danse avec les stars.

Pourquoi Gad Elmaleh a refusé de participer à Danse avec les stars.http://www.via214.net/




Danse avec les stars est
l'une des émissions phares de TF1. Ce n'est donc pas un hasard si la
production a souhaité recruter diverses personnalités à l'image de Gad Elmaleh. Mais la star de l'humeur a refusé la proposition de TF1
pour une étonnante raison... Vous aimeriez voir Gad Elmaleh fouler
le parquer de Danse avec les stars? Ce n'est malheureusement pas pour
tout de suite. En effet, l'humoriste aurait refusé la proposition de
TF1 pour une étonnante raison. Sur le plateau de SWIFT diffusé sur
YouTube, le héros du film "Un bonheur n'arrive jamais seul" a
confié avoir décliner l'offre d'un producteur de l'émission. Face
à l'animateur Maxime Riou, Gad Elmaleh a expliqué la situation: "Un
jour j'ai reçu un e-mail qui disait: "Cher Gad, nous organisons
l'audition de Danse avec les stars, est-ce-que vous voulez
auditionner?", a d'abord raconté l'humoriste avant de répondre
très franchement qu'il n'avait pas apprécié cette proposition: "J'ai quitté la France pour quelques mois, ais ce n'est pas une
raison pour m'agresser. Je veux bien qu'on me propose Danse avec les
stars c'est pas grave, ils se dire "on va lui proposer", mais
pourquoi tu veux qu'auditionne? T'imagine j'arrive des Etats-Unis, je
rate l'audition, je sais pas pourquoi ils n'ont fait ça. Je ne vais
pas faire une audition". Gad Elmaleh a un programme chargé. De
retour en France, l'humoriste qui cartonne outre-atlantique – il a
d'ailleurs été félicité par l'actrice Gwyneth Paltrow – devrait
se pencher sur son nouveau projet: «"Huge en France" une série
télévisée inspirée de sa vie et de sa carrière. Le tournage est
prévu en juin prochain à Los Angeles et devrait être diffusé su
Netflix courant 2019. Patience!

Nicolas Sarkozy: découvrez la somme exorbitante versée par AccorHotels à l'ancien président.

Nicolas Sarkozy: découvrez la somme exorbitante versée par AccorHotels à l'ancien président.http://www.via214.net/




Nicolas Sarkozy a rejoint
le groupe hôtelier en tant qu'administrateur en février 2017. Depuis l'ancien locataire de l'Elysée a touché une somme
faramineuse... parce qu'il préside le comité de stratégie
internationale du groupe AccorHotels, Nicolas Sarkozy a touché
86.355 euros e jetons de présence pour l'année 2017. A titre de
comparaison, c'est plus que Bernadette Chirac et Hubert Védrine,
tous deux administrateurs chez LVMT. En 2017, ils ont respectivement
touché 15.000 euros et 57.875 euros. Concrètement, le comité qui
préside l'ancien président de la République est composé de six
personnes d'après les informations de l'Express. L'instance se
serait réunie à deux reprises en 2017. Auraient été abordées, au
cours de ces réunions, les situations en Afrique, au Moyen-Orient et
en Asie. Par ailleurs, en tant qu'administrateur de la chaîne
hôtelière, Nicolas Sarkozy aurait assisté à de nombreux conseils
en 2017. Avec 14 réunions, il affiche un taux d'assiduité de 93%,
déterminant dans la somme qu'il perçoit. Si Nicolas Sarkozy a pu
accéder à ces nouvelles fonctions, c'est avant tout parce qu'il est
un ami de longue date du PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin. En mai
1993, la fille cadette de ce dernier a fait partie des enfant de 3 à
4 ans pris en otage par Eric Schmitt, alias Human Bomb. La prise
d'otage a eu lieu à Neuilly, dont l'ancien locataire de l'Elysée
était alors le maire. En 2011, Nicolas Sarkozy et Sébastien Bazin
se sont recroisés, dans le cadre de la vente du PSG, détenu par le
fonds Colony Capital Europe a Qatar Sport Investment. Le PDG du
groupe AccorHotels présidait également le fonds et est passé par
Nicolas Sarkozy pour se séparer du célèbre club de football.  

Accusation de viol: la version de Gérald Darmanin.

Accusation de viol: la version de Gérald Darmanin.http://www.via214.net/




Dans l'affaire qui
l'oppose à une ancienne militante UMP qui l'accuse de viol en 2009,
Gérald Darmanin a livré le 12 février, sa version des faits aux
enquêteurs. Il leur a décrit une femme entreprenante. "Je me
souviens des avances de Mme Patterson lors du dîner (…). c'était
la première fois qu'une femme avait un tel comportement avec moi".
Dans l'affaire qui l'oppose à Sophie Spatz-Patterson, une ancienne
militante de l'UMP qui l'accuse de viol, Gérald Darmanin a livré le
12 février, sa version des faits aux enquêteurs. Celle d'un jeune
homme de 26 ans, "gêné", "impressionné" face à une femme de
dix ans son aînée "à la forte personnalité" comme il l'a
raconté lors de son audition révélée par Mediapart et dont Le
Monde a pris connaissance. La défense du ministre de l'action et des
comptes publics est claire: il ne nie pas la relation sexuelle ou la
chronologie de cette soirée de mars 2009. Mais c'est la plaignante
qui, selon lui, aurait été entreprenante. Sous-entendu consentante.
Le 16 février, le Parquet de Paris a classé l'affaire. L'enquête
n'a pas permis "d'établir l'absence de consentement", pas
davantage de caractériser la relation sexuelle de viol, au sens où
l'entend le code pénal. Sophie Spatz-Patterson, qui avait été
entendue le 25 janvier, ne partage pas cette analyse et a déposé
une plainte avec constitution de partie civile, enregistrée le 5
mars. Le juge qui devrait instruire devra entendre chacune des
parties, confronter leur récit – face-à-face qui n'a pas eu lieu
pour le moment - et interroger la notion de consentement. "Il m'a
dit qu'il allait m'aider." Devant les policiers, le ministre
reconnaît avoir reçu Mme Sophie Spatz-Patterson au siège de l'UMP,
lorsqu'il y était chargé de mission aux affaires juridiques. Elle
s'est présentée "tenace et déterminée", pour évoquer la
demande de révision de sa condamnation, en 2005, à dix mois de
prison avec sursis pour chantage, appels malvaillants et menace de
crime. Lui a-t-elle demandé d'intervenir? "Je ne souviens pas" répond Darmanin. "Qu'un homme ayant commencé à militer au RPR à
16 ans et ayant eu une carrière politique aussi fulgurante se
présente +impressionné+ par la plaignante ne manque pas de sel. (…)
Cette version n'a rigoureusement aucun sens. Mme Spatz a évoqué
l'abus dès 2009, à plusieurs reprises. Elle espère qu'une
information judiciaire permettra, notamment par la confrontation,
enfin, d'aller au fond des choses et de faire éclater la vérité" a réagi à l'AFP Me Elodie Tuaillon-Hibon avocate de la plaignante.
Contacté par l'AFP l'avocat de Gérald Darmanin, Me Mathias
Chichportich n'a de son côté pas souhaité faire de commentaire.
Gérald Darmanin, 35 ans, est également visé depuis février par
une autre enquête à Paris, pour abus de faiblesse sur une deuxième
plaignante. Ce poids-lourd du gouvernement a pour sa part porté
plainte pour "dénonciation calomnieuses" contre ces deux femmes.  

Grève: Pénicaud encourage à la pratique du télétravail.

Grève: Pénicaud encourage à la pratique du télétravail.http://www.via214.net/




"Il y a beaucoup
d'entreprises qui sont entrain de négocier des accords sur le
télétravail", s'est-elle félicitée. "J'espère que ça
permettra aux salariés de ne pas trop en pâtir d'un mouvement de
grève qui prend quand même les usagers en otage" a estimé Muriel
Pénicaud au micro d'Europe 1, mardi. La solution pour contourner les
perturbations de trafic causées par la grève des agents de la SNCF
et de la RATP jeudi prochain? Le télétravail, insiste Muriel
Pénicaud. La ministre du Travail espère que "le droit opposable" au télétravail mis en place par les ordonnances travail pourra
permettre aux salariés de "ne pas trop pâtir" du mouvement de
grève annoncé à la SNCF, a-t-elle dit mardi 20 mars. "Dans les
ordonnances (…), on a une disposition qu'encore peu de gens ont
vue, c'est qu'on a créé un droit opposable au télétravail", a
rappelé la ministre sur Europe 1. Les cheminots français ont
annoncé un mouvement de grève sur le rythme de "deux jours sur
cinq" d'avril à juin, contre la réforme de l'opérateur du rail
SNCF, qui comprend notamment l'arrêt des recrutements au statut des
nouveaux agents. Les ordonnances ont facilité la possibilité pour
un salarié d'exercer son activité depuis un autre endroit que son
lieu de travail habituel, en utilisant les technologies de
l'information et de communication. Désormais si l'employeur refuse
le télétravail à un de ses salariés, il "doit motiver sa
réponse". Alors que cette possibilité devrait être prévue par le
contrat de travail ou un avenant, le télétravail est désormais mis
en place par un accord collectif ou une charte et peut même être
formalisé "par tout moyen" par le salarié et l'employeur
lorsqu'il est pratiqué de manière "occasionnelle". Les règles
pourraient être encore assouplies, le projet de loi de ratification
des ordonnances qui doit encore être validé par le conseil
constitutionnel, ayant introduit la suppression de la notion de
pratique "occasionnelle" pour cette procédure simplifié "par
tout moyen".


(Avec l'AFP).

Etats-Unis: fusillade au siège de YouTube fait trois blessés la tireuse s'est suicidée.

Etats-Unis:fusillade au siège de YouTube fait trois blessés la tireuse s'est suicidée.http://www.via214.net/




Trois personnes ont été
blessées mardi, dans une fusillade au siège de YouTube près de San
Francisco (Etats-Unis), à San Bruno (Californie), où le tireur
était une femme qui s'est suicidée, selon la police. Une femme a
blessée par balle trois personnes – dont une grièvement – au
siège de YouTube, semant la panique parmi les salariés avant de se
suicider sur place, selon la police, qui évoque un différent
personnel. De nombreux témoins ont décrit des scènes de chaos
parmi les personnes présentes dans le bâtiment, situé à San
Bruno, à environ 20 kilomètres au sud de San Francisco, en plein
cœur de Silicon Valley où de nombreux groupes technologiques ont
leur quartier général. Selon le porte-parole de l'hôpital
Zucherberg Genral de San Francisco, qui a accueilli les trois blessés
par balle, il s'agit de deux femmes de 32 et 26 ans, la première
étant dans un état "sérieux" tandis que la seconde est attente
moins gravement. Un homme de 36 ans, est quant à lui, dans un état
«critique». Une femme s'est blessée dansa la fuite. Signe de la
panique qui s'est emparée des salariés au moment des tirs, une
quatrième personne s'est blessée à la cheville, en fuyant les
lieux, a précisé la police, qui est arrivée sur place vers 12 h 48
(21 h 48 à Paris), deux minutes après le premier appel faisant été
de tirs au siège de la plate-forme de vidéo YouTube, filiale de
Google, qui abrite plus de 1.000 salariés dans ces locaux.



L'auteur des tirs s'est
suicidé. La police en arrivant a découvert le cadavre d'une femme
"portant des blessures par balles qu'elle semble s'être infligée à
elle-même" et qui semble être l'auteur des coups de feu. Selon les
policiers, la tireuse présumée, qui a usé d'une arme de poing
"connaissait quelqu'un", ce qui lui fait privilégier la piste du
différent d'ordre privé ou familial même si ses motivations
restent encore à déterminer. Plusieurs témoignages ont eux aussi
indiqué qu'elle semblait viser quelqu'un en particulier. D'après un
témoin indirect de la scène cité par CNN, "une femme a fait
irruption au moment du déjeuner et semblait tirer sur une personne
en particulier". Il ne s'agirait pas d'une fusillade visant un grand
nombre de personnes, selon cette même source qui a gardé
l'anonymat. L'attaque semble s'être produite dans "une cour
intérieur" où les employés de YouTube déjeunent habituellement.
Une employée de YouTube, qui a souhaité garder l'anonymat, a
raconté également sur CNN qu'elle se trouvait "en vidéo
conférence" lorsque l'attaque est survenue. Elle a évoquée des
gens qui "se sont soudennement mis à courir et à crier" ajoutant
que les personnes présentes sur le campus se sont efforcées de
quitter le bâtiment le plus vite possible. "Il y a plein de
sorties. Donc plein de personnes ont pu sortir", a-t-elle encore
précisé. Les responsables de YouTube ont réagi après le drame, le
patron de Google Sundar Pichei évoquant une "tragédie inimaginable"
dans un message aux salariés et diffusé par le groupe. "Il y a pas
de mots pour décrire à quel point il était horrible d'avoir un
tireur @YouTube aujourd'hui", a tweeté peu après la directrice
générale de YouTube Susan Woicicki. "Nos pensées et nos prières
sont avec toutes les personnes impliquées" a tweeté le président
américain Donald Trump. Le débat sur les armes à feu aux
Etats-Unis divise l'opinion publique, notamment après la tuerie
commise dans un lycée de Parkland, en Floride, le 14 février qui a
fait 17 morts. Les femmes sont très rarement les auteurs de très
nombreuses fusillades qui ont lieu chaque année aux Etats-Unis.
Selon une étude du FBI portant sur 160 événements entre 2000 et
2013, impliquant un ou des tireurs sur la voie publique, dans les
commerces, des lieux de travail ou des établissements scolaires, les
fusillades commises par des femmes sont très rares. Dans six cas
seulement, la personne ayant ouvert le feu était une femme, soit une
proportion de 3,8%.  

Carrefour: la grève lancée samedi par les syndicats FO et CFDT sera historique.

Carrefour: la grève lancée samedi par les syndicats FO et CFDT sera
historique.http://www.via214.net/




Ce samedi 31 mars,
l'intersyndicale CFDT-FO lance une grève générale à Carrefour. Un
mouvement historique, car il rassemble plusieurs syndicats, mais pas
seulement. Cela n'était pas arrivé depuis sept ans. Ce samedi 31
mars l'intersyndicale CFDT-FO lance une grève générale à
Carrefour pour dénoncer des suppressions d'emplois, la baisse du
pouvoir d'achat des salariés, et les méthodes de la nouvelle
direction. Des supermarchés et des hypermarchés bloqués ou fermés,
des entrepôts à l'arrêt et des gondoles dégarnies: les syndicats
de Carrefour entendent frapper fort face aux "attaques" de la
direction, avec la "grève générale" de samedi, en plein week-end
de Pâques. "Exceptionnel" selon FO voir inédit selon CFDT, le
mouvement qui s'est annoncé est la mesure de la colère qui grandie
parmi les salariés du géant de la grande distribution. De leur "inquiétude" aussi, dit la CGT. Il traduit également une très
forte "dégradation" du dialogue sociale, dénoncé par tous les
syndicats. A la suppression de milliers d'emplois annoncés en
janvier dernier, au projet de passage en location gérance de
plusieurs hypermarchés (cinq confirmés, une quarantaine
potentiellement vissés) aux criantes sur l'avenir à long terme
d'autres milliers d'emplois (logistiques, réduction de 100.000 m2
des surfaces des hypermarchés) s'est ajouté au "mépris" ressenti
par les salariés face à une "aumône". L'annonce d'une
participation moyenne de 57 euros, contre 610 l'an dernier, c'est "la
goutte qui a fait déborder le vase" dit Sylvain Macé (CFDT). "L'ébullition" s'est manifesté bien avant samedi par des
débrayages et manifestations spontanées dans des magasins et des
plate formes logistiques, souligne Michel Enguelz, représentant de
FO, premier syndicat du groupe. "Consciente de l'impact de cette
baisse de pouvoir d'achat" la direction a proposé de relever ce
montant à 407 euros, via un complément forfaitaire de 350 millions
d'euros de dividendes, font valoir les syndicats, qui anticipent
aussi des négociations salariales en rabais. Lundi, faute de voir
leur demander prises en comptes, les syndicats avaient demandé le
report au mois de mai du comité centrale d'entreprise de l'entité
hypermarchés, points de départ des consultations prévues dans
plusieurs instances. Dans les hypermarchés, avant même les annonces
de janvier, plusieurs centaines de postes (station essence,
administratif) étaient déjà menacés. "Imposons d'autres choix en
faveur de l'emploi, des salaires et des conditions de travail" proclame un tract CGT appelant à la grève. Si le plan de
transformation "s'accompagne de mesures difficiles sur le volet
social" il vise à "pérenniser l'activité de l'entreprise" fait
valoir de son côté la direction.


(Avec l'AFP).

Dans la Ghouta un labyrinthe de tunnels souterrains creusés par les rebelles.

Dans la Ghouta un labyrinthe de tunnels souterrains creusés par les
rebelles.http://www.via214.net/




Le tunnel s'enfonce dans
l'obscurité, suffisamment large pour permettre le passage d'une
voiture. Dans la Ghouta orientale, les rebelles syriens ont creusé
sous-terre un véritable labyrinthe, s'étalant sur plusieurs
kilomètres, doté d'hôpitaux et de QG militaires. "Ce réseau de
tunnels, c'est une véritable toile d'araignée", lance un
responsable de l'armée syrienne, qui escorte plusieurs journalistes
à l'occasion d'une visite organisée dans d'anciens secteurs
rebelles de a Ghouta. Après une offensive lancée le 18 février,
les forces du président syrien Bachar la-Assad ont repris plus de
95% de cet ancien fief insurgé aux portes de Damas, d'après une
ONG. Une des entrées du labyrinthe souterrain se trouve dans le
sous-sol d'une école transformée en quartier général par les
insurgés du groupe islamiste Faylaq al-Rahmane, dans le quartier
damascène de Jobar, autrefois aux mains des rebelles, a constaté
une correspondante de l'AFP. Les tunnels ont été creusés à
quelques 15 mètres de profondeurs. Les murs sont renforcés par des
poteaux métalliques, des caméras de surveillance et des néons sont
aussi visibles. Certains couloirs permettent le passage des voitures,
débouchant sur d'autres tunnels plus étroits, qui ne peuvent être
parcourus qu'à pied.




Ils s'étendent parfois
sur trois ou cinq kilomètres, reliant ainsi le quartier de Jobar aux
villes rebelles de Aïn Tarma et de Zamalaka. Un des tunnels utilisé
par les rebelles pour acheminer des deurées dans la ville de la
Ghouta orientale assiégées par le régime syrien selon l'armée
syrienne. Ces derniers se trouvent dans une poche rebelle au sud de
la Ghouta autrefois contrôlée par le groupe Faylaq al-Rahamane.
Samedi, l'armée syrienne a repris le contrôle total de cette zone,
après l'évacuation de milliers de combattants et de civils vers des
territoires insurgés du nord-ouest syrien. Ces évacuations de la
Ghouta ont été négociées par la Russie, l'allié indéfectible du
pouvoir de Bachar la-Assad. Bien souvent lors de pourparlers,
l'armée russe réclame aux rebelles de lui livrer les plans des
tunnels souterrains. Dans une pièce sous-terre des obus de
différentes tailles, sont rangés en fonction de leur portée de tir
dans des coffres sur lesquels est inscrit le nom d'un quartier de
Damas. Régulièrement les rebelles pilonnent la capitale, faisant
des morts et des blessés parmi la population. "Le réseau de
tunnels reliait des entrepôts de munitions sous des bâtiments, des
endroits difficilement repérables, par l'aviation syrienne",
précise le responsable militaire. L'agence de presse officielle Sana
précise que deux hôpitaux de campagne ont été découverts sous
terre, dotés d'équipements médical et de médicaments, reliés par
des tunnels.



Alors que les territoires
rebelles dans la Ghouta orientale étaient assiégés par le régime
depuis 2013, les tunnels étaient utilisés par les insurgés pour
faire entrer par contrebande de la nourriture et des marchandises. Le
prix de ces denrées difficilement acheminées était ensuite
revendus à des prix très élevés dans les boutiques. En 2017, les
troupes gouvernementales ont durci le siège, détruisant une grande
partie des tunnels de contrebande. Celui de Jobar avait cependant
survécu. Le quartier de Jobar, ancien bastion rebelle, ressemble à
une ville fantôme après avoir été repris par le régime. A la
sortie du tunnel, le quartier de Jobar, repris aux rebelles, était
désormais une ville fantôme. Pas un seul civil en vue dans les rues
uniquement quadrillées par des soldats de l'armée syrienne. Les
immeubles résidentiels transformés en carcasses de béton par les
bombardements incessants s'alignent le long de rues jonchées de
décombres, de tôle ondulée et de barres de fer tordues. Au milieu
des gravats, des petites poupées en plastique arborant des vêtements
colorés ont été abandonnées par les enfants et les familles qui
ont fui les combats. Plus de 1.600 civils ont été tués dans le
déluge de feu du régime sur les zones rebelles de la Ghouta, selon
l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).  

Trump a proposé à Poutine une rencontre à la Maison Blanche.

Trump a proposé à Poutine une rencontre à la Maison Blanche.http://www.via214.net/




Le président américain
Donald Trump a proposé au président russe Vladimir Poutine une
rencontre à la Maison Blanche lors de leur entretien téléphonique
du 20 mars, suivi de nouvelles tensions entre Moscou et les
Occidentaux, a affirmé lundi le conseiller du Kremlin, Iouri
Ouchakov. "Au cours de leur entretien téléphonique, c'est Trump
lui même qui a proposé une rencontre" a déclaré M. Ouchakov à
la presse. "Trump a proposé d'organiser cette rencontre à
Washington à la Maison Blanche" a-t-il précisé ajoutant
cependant: "Mais ensuite, nos relations bilatérales se sont
détériorées une nouvelle fois" avec les expulsions réciproques
des diplomates liées à l'empoisonnement de l'ex-espion russe
Sergueï Skripal en Angleterre.


(Avec l'AFP).

Pape François: veillée de Pâques Pape François appelle "à sortir du silence".

Pape François: veillée de Pâques Pape François appelle "à sortir du silence".http://www.via214.net/





Pape
François a célébré dimanche matin 1 er avril 2018, la messe du
jour de Pâques sur la Place Saint Pierre (Vatican). Depuis la loggia
de la basilique il a ensuite délivré son message Urbi et Orbi,
demandant des "fruits de paix pour le monde entier". Si, dans son
homélie de la Messe de Pâques, dimanche 1 er avril sur la place
Saint Pierre, le Pape François soulignait, à propos de l'annonce de
la Résurrection, que "Dieu ne sait pas faire d'annonce sans
surprendre" son message de Pâques, lancé ensuite depuis la loggia
de la basilique vaticane était, hélas sans surprise. Syrie, Terre
Sainte, Yémen, Soudan du Sud et RD-Congo, Corée, Ukraine,
Venezuela, les points chauds de la planète n'ont pas beaucoup changé
depuis son dernier message urbi et Orbi... Certes, pour Pape François
comme pour tous les chrétiens revivifié par l'annonce pascale, "la
résurrection du Christ est la véritable espérance du monde, celle
qui ne déçoit pas". "Des fruits d'espérance et de dignité là
où il y a de la misère et de l'exclusion". "C'est la force du
grain de blé, celle de l'amour qui s'abaisse et qui se donne
jusqu'au bout, et qui renouvelle vraiment le monde" a-t-il martelé
devant près de 80.000 fidèles rassemblés sur une place Saint
Pierre où les mesures de sécurité étaient particulièrement
fortes cette année, générant de longues files d'attente aux
contrôles de sécurité successifs. "Cette force porte des fruits
aussi aujourd'hui dans les sillons de notre histoire, marquée de
tant d'injustice et de violence" a continué Pape François avant
d'entamer un tour du monde de ses points de préoccupations. Il a
demandé que cette force pascale "porte des fruits d'espérance et
de dignité là où il a de la misère et de l'exclusion, là où il
y a la faim et où il maque le travail, au milieu de personnes
déplacées et de réfugiés – tant de fois rejetés par la culture
actuelle de rebut -, aux victimes du narcotraficant, de la traite des
personnes et des esclavages de notre temps". Syrie: "mettre un terme
immédiatement à l'extermination en cours". "Des fruits de paix
pour le monde entier" a-t-il continué, évoquant d'abord "la
bien-aimée et tourmentée Syrie" où il voudrait "que la lumière
du Christ Ressuscité éclaire les consciences de tous les
responsables politiques et militaires, afin que soit mis un terme
immédiatement à l'extermination en cours". Pape François a
ensuite évoqué la Terre Sainte, "blessée encore ces jours-ci par
des conflits ouverts qui n'épargnent pas les personnes sans défense" allusion aux récents graves événements à la frontière de la
Bande de Gaza. Il a ensuite mentionné aussi le Yémen "afin que le
dialogue et le respect réciproque prévalent sur les divisions et
sur la violence". Pour le Proche-Orient, il a aussi prié
particulièrement pour les chrétiens persécutés "puissent nos
frères en Christ, qui souvent subissent brimades et persécutions,
être des témoins lumineux du Ressuscité et de la victoire du bien
sur le mal". Tournant ensuite son regard vers l'Afrique, il a
notamment évoqué les deux pays où il voudrait se rendre, le Soudan
du Sud et la République démocratique du Congo. "Que la paix du
Ressuscité (…) ouvre les cours au dialogue et à la compréhension
réciproque" a-t-il imploré, insistant particulièrement sur les
victimes des conflits "surtout les enfants!". Le Pape François a
ensuite encouragé le dialogue en cours en Corée afin "que les
entretiens en cours promueuvent l'harmonie et la pacification de la
région". Il a souhaité que "ceux qui ont des responsabilités
directes agissent avec sagesse et discrétion pour promouvoir le bien
du peuple coréen et construire des relations de confiance au sein de
la communauté internationale". Prière enfin pour l'Ukraine, "afin
que se renforcent les pas en faveur de la concorde". Et pour le
Venezuela, afin "qu'il trouve le chemin juste, pacifique et humain
pour sortir au plus vite de la crise politique et humanitaire que le
tenaille" et afin que ses habitants contraints de fuir trouvent "l'accueil et assistance". Plus largement le Pape a demandé "que
le Christ Ressuscité apporte des fruits de vie nouvelle aux enfants
qui, à cause de guerres et de la faim, grandissent sans espérance,
privés d'éducation et d'assistance sanitaire". Enfin Pape
François, a invoqué "des fruits de sagesse pour ceux que, dans le
monde entier, ont des responsabilités politiques, afin qu'ils
respectent toujours la dignité humaine, se prodiguent avec
dévouement au service du bien commun et assurent développement et
sécurité à leurs propres citoyens". Sa prière se voulait avant
tout être un appel à annoncer la Résurrection "avec les mots et
avec la vie". Un appel à l'action ainsi qu'il l'a demandé dans son
homélie, comme dans toutes ses interventions du triduum pascal, à
travers une question renvoyée à tous ceux qui l'écoutaient "Et
moi aujourd'hui, en cette Pâques 2018, que fais-je? Que fais-tu?".

De la neige orange tombé sur la Russie.

De la neige orange tombé sur la Russie.http://www.via214.net/




C'est un petit paysage
martien qui ont découvert les russes il y a quelques jours. De la
neige de couleur orange les a fait tomber dans un scénario de désert
de Sahara. D'après les expert ce phénomène est causé par de la
poussière montée dans l'atmosphère au Sahara et au Proche-Orient
et qui est tombée avec des précipitations et il en est sorti une
neige orange.  

Turquie: un escalator avale un homme à Istanbul.

Turquie: un escalator avale un homme à Istanbul.http://www.via214.net/





Une effrayante vidéo a
été envoyée sur le net, laquelle vidéo de surveillance montre un
homme avalé par un escalator en Turquie. Alors que les usagers du
métro d'Istanbul se pressaient pour descendre par un escalator en
panne, celui-ci se remet brutalement à fonctionner. Au même moment
une marche tombe, laissant un trou béant, dans lequel est avalé un
homme. Selon le site britannique Metro, l'homme a été sauvé par
les pompiers après être resté prisonnier sous l'escalator pendant
des heures, et a été soigné pour légères blessures. La
municipalité d'Istanbul a précisé qu'un panneau avait été
installé pour prévenir que l'escalator était en panne, mais cela
n'a pas dissuadé les usagers de l'emprunter.

Donald Trump gèle les fonds destinés à la reconstruction de la Syrie selon Wall Street.

Donald Trump gèle les fonds destinés à la reconstruction de la Syrie
selon Wall Street.http://www.via214.net/




La
Maison Blanche n'a pu commenté cette information, mais les dernières
annonces du président américain prouvent toutes un désengagement
en Syrie. La Maison Blanche a ordonné le gèle de 200 millions de
dollars de fonds destinés à la reconstruction de la Syrie, selon
les informations de Wall Street Journal, au lendemain de déclarations
de Donald Trump selon lesquelles les Américains allaient partir
"très vite" de ce pays. Selon le journal, le président américain
a donné cette instruction au département d'Etat après avoir lu un
article expliquant que les Etats-Unis avaient Donald Trump avait
affirmé que les Américains allaient partir de la Syrie "très
vite", à présent que les jihadistes du groupe Etat islamique sont
en passe d'être totalement vaincus. Ces propos n'avaient rien d'un
lapsus ou d'une erreur,ont dit des responsables à l'AFP, soulignant
que depuis plusieurs semaines, le président s'élevait contre l'idée
que les Etats-Unis maintiennent un engagement à long et moyen terme
dans l'est de la Syrie, où ils ont déployé quelques 2000 soldats
dans le cadre de la lutte internationale contre l'EI. Les propos
tenus jeudi par le dirigeant semblent en contradiction avec ce qui
dit, mi-janvier, son ex-secrétaire d'Etat. Dans son discours sur la
stratégie américaine en Syrie, Rex Tillerson avait affirmé que
l'armée américaine resterait en Syrie jusqu'à la défaite total
de l'EI, mais aussi pour contrer l'influence iranienne et, au bout du
compte, aider à chasser le président Bachard al-Assad. Depuis lors,
Rex Tillerson a été limogé. Et le président, qui multiplie les
annonces de politique étrangère sans prendre conseil auprès
d'officiers supérieurs et diplomates, a affirmé jeudi que les
Etats-Unis avaient dépensé "7000 milliards de dollars au
Proche-Orient". "Et vous savez ce qu'on en a retiré? Rien" souligne Donald Trump, promettant de financer désormais en priorité
la création d'emplois et les infrastructures sur le territoire
américain.  

Erdogan tance Macron accusé de soutenir les kurdes de Syrie.

Erdogan tance Macron accusé de soutenir les kurdes de Syrie.http://www.via214.net/




Le
président turc Recept Tayyip Erdogan refuse la médiation envisagée
par le président français Emmanuel Macron. Pour avoir manifesté
son soutien à la coalition arabo-kurde des forces démocratiques
syriennes (FDS), active contre l'organisation Etat islamique (EI)
dans la nord e la Syrie, la France a, vendredi 30 mars, été accusée
de tous les maux par le président turc Recept Tayyip Erdogan. Ce
dernier a tancé son homologue français Emmanuel Macron, lui
reprochant sa proposition de "médiation" entre les kurdes syriens
et la Turquie. "Qui es-tu pour évoquer une médiation avec une
organisation terroriste?" a fulminé le numéro un turc. Les
dirigeants turcs voient les FSS comme une émanation du Parti des
travailleurs du kurdistan (PKK), engagé dans une guérilla contre
l'Etat turc depuis 1984. Aux yeux d'Ankara, la création d'une région
autonome kurde dans le nord de la Syrie serait une menace pour la
sécurité, car elle risquerait de donner des idées à sa propre
région kurde. Jeudi, le président français avait reçu les membres
des FDS pour leurs témoigner "la reconnaissance de la France pour
leur rôle dans la lutte contre l'EI". Après avoir lutté contre
les djihadistes, les kurdes syriens, qui forment l'ossature des FDS,
sont désormais confrontés à l'offensive de l'armée turque et de
ses supplétifs syriens, bien décidés à les déloger des
territoires qu'ils ont conquis dans le nord e la Syrie.



Chassés
de la région kurde d'Afrin par l'armée turque, les milice kurdes
des Unités de protection du peuple (YPG) risquent de subir le même
sort à Manbij, ville arabe située à l'ouest de l'Euphrate, où des
militaires américains sont installé leurs bases. Régulièrement le
président Erdogan menace de diriger son armée vers Manbij et plus
loin encore, jusqu'en Irak. Or, selon le Pentagone, l'offensive
turque a pour principal effet d'affaiblir la lutte contre l'EI, car
les combattants kurdes des FDS s'en sont détournés pour aller aider
leurs "frères" à Afrin. A l'issue de la rencontre à l'Elysée,
Khaled Issa, le représentant en France du parti de l'union
démocratique (PYD), avait évoqué l'envoi de troupes françaises à
Manbij pour faire obstacle aux visés turques. La réaction d'Ankara
ne s'est pas fait attendre. "Ceux qui s'engagent dans la coopération
et la solidarité avec les groupes terroristes contre la Turquie (…)
risquent de devenir, tout comme les terroristes, une cible de la
Turquie", a écrit le vice-premier ministre Bekir Bozdag sur son
compte Twitter. L'opposition kémaliste est sur la même ligne que
les islamo-conservateurs au pouvoir. "Nous disons à la France:
reste où tu es, tu n'a rien à faire en Syrie" a tonné Engin Altay
député du parti républicain du peuple (CHP kémaliste) vendredi à
Ankara. Pour calmer les esprits, la France a dû exclure toute
nouvelle opération l'envoi d'hommes à ce stade, évoquant une
simple adaptation de son dispositif militaire en Syrie dans le cadre
de la coalition internationale. Vendredi, le ministre des Affaire
étrangères turc et français, Mavlüt Cavusoglu et Jean-Yves Le
Drian, se sont parlé par téléphone. "La Turquie est un allié
avec lequel, il est parfois difficile de dialoguer. Les relation
peuvent être passionnelles, mais cela n'empêche pas la poursuite du
dialogue sur le long terme et les intérêts partagés" rassure une
source diplomatique française. La France a proposé entre autre,
d'instaurer un dialogue entre la Turquie et le FDS, à condition que
ces derniers se départissent de leurs liens avec le Parti des
travailleurs du kurdistan (PKK) considéré comme "terroriste" par
Ankara, mais aussi par les Etats-Unis et l'Union européenne. Une
proposition qui a fortement déplu aux turcs. "C'est paradoxale, car
le paragraphe concernant la médiation avait été pensé pour
montrer notre prise en considération des préoccupations turques
quant à la sécurité nationale" assure la diplomate. Paris dit-il,
sait bien que l'action militaire contre le FDS est perçue comme le
prolongement de la lutte contre le PKK sur le territoire turc. "Mais
nous disons aux Turcs que, pour nous la priorité est la lutte contre
l'EI. Lorsqu'il y a des contradictions stratégiques entre nous et
Ankara sur le nord de la Syrie, notre position doit être prise en
compte."

Institutrice frappée par trois élèves de l'école Jules Ferry à Colomiers.

Institutrice frappée par trois élèves de l'école Jules Ferry à Colomiers.http://www.via214.net/




Une institutrice de
l'école élémentaire de Jules Ferry à Colomiers a été frappée
par trois élèves de CM1 et CM2. Les faits remontent au 19 mars
dernier, selon France Bleu qui révèle cette affaire. "C'est
incompréhensible, scandaleux, on imagine pas des actes de telle
violence dans une école!" au micro de France Bleu, Florence
Ouhamane, l'une des représentantes des parents d'élèves raconte
l'agression dont a été victime une institutrice de l'école Jules
Ferry à Colomiers. "Une enseignante qui était dans la cour de
récréation pendant son service était entrain de reprendre un
élève. Deux autres élèves sont venus, selon leurs propos,
défendre leur camarade et ils ont tous les trois frappé sur la
maîtresse, des coups de poing dans le dos, sur le thorax et sur le
torse". La police est intervenue. Appelée sur les lieux, la police
a ramené les enfants à leur famille. L'enseignante, choquée a été
arrêtée une semaine et a depuis portée plainte. De son côté,
l'inspection académique a rapidement mis en place un suivi des trois
enfants impliqués, l'un en CM1 et deux autres en CM2. "L'inspectrice
de circonscription a pu organiser une équipe de soutien avec un des
élèves" explique Elisabeth Laporte, directrice académique des
services de l'Education Nationale de la Haute-Garonne. "Avec les
deux autres élèves, des équipes éducatives sont organisées et de
recherche de solution sont organisées avec les parents". "Nous
rappelons aussi aux parents, par écrit, leur obligation éducatives,
dans cette situation, comme dans d'autres" dit Elisabeth Laporte.
Même son de cloche du côté de la Mairie de Colomiers qui "déplore
et condamne ces faits survenus sur le temps scolaire". Elle rappelle
ce jeudi son attachement au bien-être ensemble dans ses écoles et
rappelle la nécessaire implication des parents pour y parvenir.  

Tanzanie: un guépard grimpe dans le véhicule d'un touriste et son guide.

Tanzanie: un guépard grimpe dans le véhicule d'un touriste et son guide.http://www.via214.net/





Les vitres du véhicule
utilisé par les deux hommes pour leur safari étaient restées
ouvertes. Un guépard, visiblement curieux, en a profité pour
s'installer sur les sièges arrière. "Ne surtout rien faire de
brusque" c'est le conseil donné par le guide au photographe qu'il
accompagnait au cours d'un safari en Tanzanie lorsqu'un guépard
s'est introduit dans le véhicule. Alors que les deux hommes étaient
à l'arrêt dans le Parc national de Ruaha, le deuxième plus grand
pays, deux guépards se sont approchés du véhicule, dont les vitres
étaient restés ouvertes. Si l'un des deux félins s'est contenté
de rester à l'extérieur, l'autre visiblement plus curieux, a décidé
de monter sur le siège arrière. Sur les images postées par le
guide, on voit l'animal renifler l'habitacle, avant de fixer celui
qui filme. Pour ne pas énerver le guépard, le guide a conseillé au
photographe américain, de ne faire aucun geste brusque, rapporte ABC
sur Instagram. Une tactique qui a réussi puisque l'animal est
ensuite parti. Les deux compères semblaient seulement intrigés.  

Liberté conditionnelle accordé à Michel Cardon après plus de quarante ans de prison.

Liberté conditionnelle accordé à Michel Cardon après plus de quarante ans
de prison.http://www.via214.net/




Ce vendredi le tribunal
d'application des peines d'Arras a rendu sa décision dans le dossier
Michel Cardon, ce détenu du centre de détention de Bapaume
incarcéré de puis plus de quarante ans. La liberté conditionnelle
lui est accordée. L'un des plus vieux détenus de France va pouvoir
sortir. Tout est parti d'un article de la Voix du Nord dans lequel
nous relations la première visite au parloir reçue par Michel
Cardon après trente-huit ans de prison. L'homme aujourd'hui âgé de
67 ans, avait été condamné en 1977 à la réclusion criminelle à
perpétuité pour le cambriolage suivi du meurtre d'un Amiénois. Emu
par la situation de ce détenu qu'il avait découverte dans la
presse, l'avocat Eric Morain a bataillé pour obtenir sa libération
conditionnelle. Michel Cardon avait été condamné à la perpétuité
en 1979. Sans famille ni soutien il ne recevait aucune visite en
détention. Découvrant son histoire dans la presse, Eric Morain a
décidé de l'aider. Il a obtenu sa liberté conditionnelle à
compter du 1 er juin. "Michel est libre. Le boulot a été fait. Et
cela en valait la peine..." Avec une pointe d'émotion dans la voix,
l'avocat Eric Morain reconnaît qu'il a vécu ce vendredi, "l'une
des plus belles émotions professionnelles" de son existence. Le
tribunal d'application des peines d'Arras (Pas-de-Calais) a en effet,
autorisé Michel Cardon, 67 ans, à bénéficier d'une libération
conditionnelle à compter du 1 er juin 2018. Condamné à perpétuité
en 1979 pour cambriolage qui avait mal tourné (un retraité tué
pour un butin de 200 francs et une charrette contenant quelques
objets), Michel Cardon croupissait à la prison de Bapaume sans rien
demander à personne. Sans famille, il a dû attendre d'avoir passé
38 ans derrière les barreaux pour bénéficier, en 2016 d'une
première visite au parloir, celle d'un de ses anciens codétenus.
L'avocat Eric Morain bouleversé par la situation de cet homme "oublié" en prison, selon les propres termes de la commission
pluridisciplinaire des mesures de sécurité de Lille, l'avocat
remarque alors qu'il ne bénéficie d'aucun projet d'exécution de sa
peine. Il écrit alors à Michel Cardon et lui demande l'autorisation
d'engager des démarches en son nom. Il commence par une demande de
grâce envoyée à Emmanuel Macron parlant "d'absurdité de la
longueur d'une telle peine". Dans son courrier à Emmanuel Macron,
Me Morain avait souligné l'absence de "dangerosité" de Cardon "éteint par cette trop longue détention". Selon l'avocat, Michel
Cardon qui est l'un des plus anciens prisonniers de France avait pu
réclamer depuis vingt ans le bénéfice d'une liberté
conditionnelle. Le parquet avait requis un placement extérieur
probatoire à la libération conditionnelle dans un établissement
pour personnes âgées dépendantes. "Compte tenu de l'état de
dégradation physique de M. Cardon, nous avons estimé (…) que le
risque de réitération apparaissait désormais limité" avait
déclaré le procureur d'Arras, André Lourdelle. En 1977, Michel
Cardon et son complice avaient été condamnés à la réclusion
criminelle à perpétuité pour le meurtre d'un voisin qu'ils avaient
cambriolé. La peine de mort avait été requise.   

Hommage au colonel Beltrame héros de tout les pays.

Hommage au colonel Beltrame héros de tout les pays.http://www.via214.net/




Arnaud Beltrame incarne "l'esprit français de résistance" la France a
rendu hier aux Invalides un hommage solennel au colonel au cours
d'une cérémonie qui a rassemblée toutes les forces publiques et de
nombreux anonymes. "Sa grandeur a sidéré la France", a déclaré
Emmanuel Macron devant le cercueil du gendarme recouvert d'un drapeau
français, en présence de plus de 1.200 invités et de gouvernement
au complet. En donnant sa vie pour sauver une otage lors de l'attaque
jihadiste de vendredi dans l'Aude, Arnaud Beltrame a rejoint les
rangs des héros français, de Jean Moulin à Jeanne d'arc et Charles
De Gaulle, des soldats de Verdun aux combattants du maquis et aux
Justes, selon le président. En dénonçant "l'obscurantisme
barbare" dans son éloge funèbre prononcé devant une assistance
émue le chef d'Etat a associé au gendarme Mireille Knoll,
l'octagènaire assassinée à Paris. Face à "l'hydre islamiste" cet ennemi insidieux", "nous l'emporterons grâce au calme et à la
résilience" et "par la cohésion d'une nation rassemblée",
avait-il auparavant martelé aux Invalides. "Sa mémoire vivra, son
exemple demeurera. J'y veillerai. Je vous le promets." Il a en suite
déposé sur le cercueil du gendarme Beltrame la croix du commandeur
de la Légion d'Honneur. Le temps d'une matinée, cette cérémonie a
mis entre paranthèse la polémique sur la politique antiterroriste
du gouvernement qui n'a cessé d'enfler depuis les attaques menées
vendredi à Carcassonne et Trèbes par Radouane Lakdim, un petit
délinquant radicalisé. Les principaux responsables politiques
étaient présents aux Invalides: les anciens présidents François
Hollande et Nicolas Sarkozy, arrivés ensemble, les chefs de parti
Marine Le Pen (FN), Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Laurent Wauquiez
(LR), plus de 300 députés et des anciens ministres, dont François
Fillon, Alain Juppé, Manuel Valls. A l'issue de la cérémonie, le chef
d'Etat s'est entretenu à huis clos avec la famille d'Arnaud Beltrame
et des trois autres victimes – Hervé Sosna, Jean Mazières et
Christian Medeves – qui seront toutes inhumées jeudi dans la
région de Carcassonne. Les derniers hommages et les obsèques des
quatre victimes tuées par le jihadiste Radouane Lakdim ont eu lieu
jeudi à Carcassonne et Trèbes. Edouard Philippe, accompagné des
ministres de l'Intérieur Gérard Collomb et de la Justice Nicole
Belloubet, a assisté aux cérémonies de Trèbes, au lendemain de
l'hommage national rendu mercredi à Paris au colonel Arnaud
Beltrame, qui a donné sa vie pour sauver une otage et incarne, selon
les mots du président Emmanuel Macron, "l'esprit français de
résistance". Jeudi après-midi la garde des Sceaux s'est rendue au
tribunal de Grande Instance de Carcassonne pour rencontrer, lors
d'une visite hors presse, les magistrats, notamment l'avocat général
référent radicalisation et les représentants de l'association
locale d'aide aux victimes. Elle a fait un point de presse à 17 h
30. Sur la plan politique, la droite et l'extrême droite se sont
déchaînées contre le gouvernement depuis les attentats, l'accusant
de "naïveté" face à la menace islamiste. Des accusations
rejetées en bloc par le Premier ministre Edouard Philippe.
Concernant l'enquête, la compagne du tueur, Marine P., une convertie
de 18 ans, également radicalisée, a été mise en examen mardi soir
pour "association de malfaiteurs terroristes en vue de préparer des
crimes d'atteinte aux personnes" et incarcéré provisoirement. Les
enquêteurs ont en revanche libéré un jeune de 17 ans, présenté
comme un ami de Lakdim, faute "d'éléments l'incriminant à ce
stade".

Hommage au colonel Arnaud Beltrame un soutien en dons à sa famille.

Hommage au colonel Arnaud Beltrame un soutien en dons à sa famille.http://www.via214.net/




La
gendarmerie nationale a tweeté mardi 27 mars, afin de solliciter
l'aide des citoyens Français à donner un don en argent, à l'association d'Arnaud Beltrame. Dons qui seront reversés en intégralité
à la famille du colonel Arnaud Beltrame. L'association "Etoiles
Bleues" accessible au travers le lien
www.associationetoilesbleues.fr/
a mis en place le moyen de paiement par carte bancaire afin de
pouvoir effectuer le don. La gendarmerie a tweeté #Arnaud Beltrame
afin de répondre aux nombreuses sollicitation des personnes
souhaitant apporter leur soutien, sachez que l'association "les
étoiles bleues" est officiellement chargée de collecter les dons
au nom de la famille de notre camarade #Don. Le directeur général
de la gendarmerie a choisi l'association les étoiles bleues pour
assurer au niveau national, le recueil des fonds. C'est avec grande
émotion que nous rendons hommage au colonel Arnaud Beltrame. Par son
sacrifice d' avoir donné sa vie pour en sauver une autre. Il mérite
tout notre respect et celui de la nation toute entière.

Le régime syrien et Moscou menacent les derniers rebelles de la Ghouta.

Le régime syrien et Moscou menacent les derniers rebelles de la Ghouta.http://www.via214.net/




Les
forces du régime syrien ont consolidé leur présence aux portes de
Douma, l'ultime poche rebelle dans la Ghouta orientale par un nouvel
assaut, les évacuations d'insurgés et de civils se poursuivent dans
la région dévastée. Soutenu par son allié russe, le pouvoir de
Bachar al-Assad a déjà reconquis plus de 9à% du dernier bastion
insurgé à la périphérie de Damas, à la faveur d'une offensive
meurtrière qui a obligé deux groupes rebelles à accepter des
évacuations. Cette opération militaire, lancée le 18 février, a
mis à genoux les factions dissidents et le déluge de feu du régime
a tué plus de 1.600 civils, et des localités entières ont été
ravagées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Le pilonnage a cessé avec le début des évacuations. Mais la poche
de Douma, tenue par Jaich al-Islam, attend d'être fixée sur son
sort alors que les négociations menées entre Moscou et ces rebelles
islamistes piétinent. Le régime et son allié russe ont haussé le
ton, menaçant de reprendre les combat pour obtenir un départ de
Jaich al-Islam, qui s'est dit déterminé à rester à Douma, où
vivent quelques 200.000 civils selon des statistiques locales.
"toutes les forces engagées dans la Ghouta orientale se sont
dirigées vers Douma, en prévision d'une vaste opération militaire
qui sera lancée si les territoires de Jaich al-Islam refusent de
céder la ville et de partir" indique mercredi le quotidien
pro-régime al-Watan, citant une source militaire. Dans la ville
même, la tension monte: quelques centaines de personnes se sont
rassemblées dans le centre réclamant de connaître le résultat des
négociations, ou demandant la libération de prisonniers détenus
par les rebelles, ont rapporté les habitants. Dans un premier temps
l'OSDH avait assuré que les négociations devaient permettre le
maintien à Douma de Jaich al-Islam en contrepartie du déploiement
de la police militaire russe, tandis que le secteur devait recevoir
les services de base de l'Etat syrien (eau, électricité) sans que
l'armée n'y pénètre. Mais les pourparlers buttent sur une demande
de Jaich al-Islam, qui réclame une amnistie générale pour
permettre aux habitants de Douma de se déplacer librement, selon une
source proche du dossier. Désormais, Moscou réclame le départ des
rebelles à l'instar de ce qui s'est passé ailleurs sans la Ghouta,
selon des sources proches des négociations. De nouvelles évacuations
étaient d'ailleurs en cours de préparation mercredi dans la poche
qui était tenue par la faction islamiste Faylaq al-Rahmane. Plus de
1.500 personnes sont 398 combattants ont pris place à bord d'une
trentaine de bus et attendent de rejoindre des territoires rebelles
dans le nord-ouest de la Syrie, selon la télévision d'Etat. Après
de longues heures d'attente, et de fouilles minutieuses sous la
supervision de soldats russes, un convoi d'autocars s'ébranle pour
un périple d'une douzaine d'heures vers la province d'Idleb
(nord-ouest) qui échappe entièrement au contrôle du pouvoir. Au
total, plus de 23.000 personnes ont déjà quitté la Ghouta en vertu
de ces accords d'évacuation. Des milliers d'entre elles sont
arrivées mercredi à Qalaat al-Madiq, secteur rebelle dans la
province de Hama, escale coutumière sur la route d'Idleb, a constaté
un correspondant de l'AFP.




Dans les convois,
certains bus ont été la cible de cailloux jetés par des habitants,
provoquant des éclats de vitres, ont confié des passagers au
correspondant de l'AFP. A l'arrivée, de ONG humanitaires ont
distribué des jouets, du lait et des jus, aux enfants qui
descendaient du bus. Grâce au soutien militaire de Moscou, le
pouvoir de Damas a pu renverser la donne dans le conflit qui ravage
la Syrie depuis 2011, multipliant les victoires face aux rebelles et
aux jihadistes, jusqu'à reconquérir plus de la moitié du pays. En
début d'année, il a fait de la Ghouta orientale, sa priorité,
alors que les rebelles de ce secteur, assiégés depuis 2013,
tiraient obus et roquettes meurtrières sur la capitale. Face à
l'offensive du régime quelques 128.000 civils ont fui les
territoires rebelles de la Ghouta pour rejoindre les secteurs
gouvernementaux, selon les médias étatiques, dont quelques
centaines mercredi. Le conflit syrien a fait plus de 350.000 morts et
s'est transformé en une guerre complexe impliquant une variété
d'intérêts et de belligérants. Mais malgré le retour en force du
régime, de vastes pans de territoires lui échappent encore: les
provinces d'Idleb et de Deraa (sud), où rebelles et jihadistes sont
très présents, de même que dans le nord-est, dominé par la
minorité kurde.  

Amazone veut lancer son bouquet TV à la carte en France.

Amazone veut lancer son bouquet TV à la carte en France.http://www.via214.net/




Après le streaming, les
chaînes télé Amazone souhaiterait lancer une version française de
son bouquet TV Amazone Channels. Selon une information BFM Business,
la firme de Jeff Bezos aurait déjà pris contacts auprès des
chaînes françaises et recruté un cadre basé à Paris. Amazone
Channels, est disponible aux Etats-Unis, en Allemagne, et en
Angleterre. Accessible aux abonnés Amazone Prime (offre de livraison
gratuit et illimité, qui permet aussi l'accès au service de
streaming prime Vidéo), Channels fonctionne comme un agrégateur,
comme un CanalSat, à une grande différence près: la souplesse.
Amazone permet en effet de choisir ses chaînes à la carte: aux
Etats-Unis, on peut par exemple via Amazone à showtime pour 8,99
dollars par mois ou HBO pour 14,99 dollars. Ce nouveau mode de
distribution saura-t-il séduire les éditeurs de chaînes? Selon
Digiday, qui avait interrogé en juin 2017 des éditeurs TV qui sont
distribué par Amazone, Channels générerait 10 à 40% de leur
nouveaux abonnements streaming. Dans une note, un analyste de BTIG
estimait même que la moitié des nouveaux abonnements HBO Now, ainsi
que la majorité de ceux à Starz OTT et Show Time OTT, provenaient
d'Amazone Channels.  

Kim Jong Un a été reçu en grande pompe à Pékin avant son sommet avec Donald Trump.

Kim Jong Un a été
reçu en grande pompe à Pékin avant son sommet avec Donald Trump.http://www.via214.net/




Kim Jong Un a été
accueilli en grande pompe à Pékin pour sa première visite --
secrète -- en Chine, signe de la volonté de rapprochement des deux
alliés historiques avant le sommet prévu entre le dirigeant
nord-coréen et l'Américain Donald Trump. Pour sa première visite à
l'étranger depuis son arrivée au pouvoir en 2011. Kim et son épouse
ont eu droit à une cérémonie officielle et à un banquet sous les
ors du Palis du peuple, lors de cette visite qui n'a été
officiellement révélée que mercredi, une fois que le couple
nord-coréen, avait regagné son pays en train. La visite qui s'est
déroulée de dimanche t mercredi selon l'agence de presse Chine
nouvelle, souligne spectaculairement le rapprochement entre les deux
pays voisins, divisé ces dernières années par l'appui de Pékin
aux sanctions internationales visant à forcer Pyoungyang à renoncer
à son programme nucléaire. Kim Jong Un n'avait encore jamais
rencontré Xi Jinping. "Il n'y a aucun doute que ma première visite
à l'étranger (devait être) pour la capitale chinoise" a déclaré
Kim, selon des propos rapportés par l'agence de presse officielle
nord-coréenne KCNA. "C'est mon devoir solennel" avait-il ajouté.
Selon Chine nouvelle, l'homme fort de Pyoungyang s'est dit prêt à
un sommet avec le président américain Donald Trump, après des mois
de menaces de guerre entre les deux pays autour du programme
nucléaire nord-coréen. Ce sommet avait été annoncé de sources
sud-coréennes et américaines mais pas encore confirmée de source
nord-coréenne. Selon Séoul, il pourrait se dérouler fin mai, mais
ni le lieu ni la date exacte de la rencontre n'ont encore été
annoncés. Le dirigeant nord-coréen, qui a procédé ces dernières
années à une série d'essais nucléaires et de tirs de missiles
susceptibles d'atteindre les Etats-Unis, s'est prononcé pour la
dénucléarisation de la péninsule coréenne. "Notre position
constante est d'être engagé en faveur de la dénucléarisation de
la péninsule coréenne, conformément à la volonté de l'ancien
président Kim Il Sung et de l'ancien secrétaire général Kim Jong
Il" les prédécesseurs et grand-père et père respectifs de Kim
Jong Un, a rapporté l'agence chinoise. Cette question "peut être
résolue si la Corée du Sud et les Etats-Unis répondent à nos
efforts en faisant preuve de bonne volonté", a ajouté le dirigeant
nord-coréen. La Corée du Sud a rapporté le mois dernier que
Pyoungyang serait prêt à abandonner son programme nucléaire en
échange de garanties américaines en matière de sécurité. Ses
essais nucléaires et balistiques sont suspendus. A Washington, la
porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders a révélé que
Donald Trump avait reçu un message de Xi Jinping concernant ses
entretiens avec Kim. "Nous y voyons une nouvelle preuve montrant que
notre offensive de pression maximale a créé une atmosphère propice
au dialogue avec la Corée du Nord" s'est-elle félicitée. La
télévision publique chinoise CCTV a diffusé des images de Kim et
Xi se serrant la main devant les drapeaux des deux pays, en compagnie
de leurs épouses. Xi et son hôte vêtu d'un costume Mao anthracite,
ont entendus les hymnes des deux pays avant de passer les troupes en
revue. Cette visite avait été dévoilée lundi soir par des médias
japonais, affirmant qu'un haut dirigeant nord-coréen était arrivé
en train à pékin, mais sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait bien
de Kim Jong Un. Les médias chinois s'étaient gardé de confirmer la
visite, attendant vraisemblablement que Kim ait regagné son pays. Xi
Jinping a salué l'amitié sino-nord-coréenne, forgée lors de la
guerre de orée (1950-53). "Il s'agit d'un choix stratégique et du
seul bon choix fait par les deux pays sur la base de l'histoire et de
la réalité" a-t-il déclaré. Xi a accepté une invitation à se
rendre en Corée du Nord, selon KCNA. La visite à Pékin de Kim
constitue un retour au premier plan pour la diplomatie chinoise, qui
avait pu paraître marginalisée par l'annonce du sommet Kim-Trump.
Avant de rencontrer Donald Trump Kim Jong Un doit s'entretenir avec
le président sud-coréen Moon Jae-In, fin avril dans la zone
démilitarisée qui sépare les deux pays.   

"Far Cry 5" un jeu vidéo sur la guerre froide plus que sur l'Amérique de Donald Trump.

"Far Cry 5" un jeu vidéo sur la guerre froide plus que sur l'Amérique
de Donald Trump.http://www.via214.net/




La nouvelle
superproduction d'Ubisoft, la première à s'intéresser à
l'Amérique agricole, n'a pas la charge politique suggérée en 2017.
Un malentendu est vite arrivé. Lorsque Far Cry5 a été annoncé au
printemps 2017, sa communication provocatrice a provoqué l'ire de
l'Alt-right, cette extrême droite américain très présente sur les
réseaux sociaux. Et pour cause: non seulement cette franchise de
jeux vidéos de tir habituée aux décors exotiques se déroule pour
la première fois aux Etats-Unis, en l'occurrence dans le Montana,
mais elle prend pour ennemi un groupe présenté comme blanc et
chrétien. Mardi 27 mars, le jeu sort enfin dans le commerce, et bien
loin des intentions qui lui ont été prêtées, il n'y est guère
question de l'Amérique de Trump. "Ce n'est pas notre but de faire
quelques chose de politique" insiste Dan Hay, responsable de la
franchise, rencontré par Le Monde lors du Salon de l'E3 en juin
2017. "On raconte un jeu qui se déroule dans un Etat, et au sein
d'un Etat, d'un comté. C'est l'histoire de civils qui sont pris en
otage par une secte. Ce que vous évoquez, ce n'est pas le sujet du
jeu" confirme Jean-Sébastien Décant, concepteur-narrateur. Dan Hay
insiste "Nous n'avons pas de message à faire passer. Le jeu parle
de fin du monde, du sentiment que la fin du monde est imminente, cela
par le de la relation du joueur au gourou et à sa famille, et du
plaisir de faire joujou avec tout l'univers agricole que l'on peut
trouver dans le Montana. En revanche, vous rencontrerez des gens dans
le jeu qui ont des idées politiques, mais comme vous pourriez en
rencontrer dans un bar". Le jeu met en scène une secte millénariste
et armée, dont l'emprise s'étend sur tout le comté, imaginaire,
Hope Country. L'héroïne ou le héros – au choix – doit mener la
résistance, épaulé entre autre par Joseph un pasteur. Dans Far Cry
5 pas de guerre de religions, mais un soulèvement contre un horde de
fanatiques décérébrés et bien souvent drogués. L'aventure se
déroule à la fin du XX e siècle, et insiste davantage sur la
rencontre explosive entre le flower power des années 1970 et les
angoisses géopolitiques d'une génération, celle de Dan Hay né en
1972. Ce sentiment d'insécurité a disparu avec l'effondrement du
bloc soviétique en 1991. "Tout le monde s'est dit: ouf, c'est fini,
nous avons échappé à l'apocalypse". Le climat général a changé,
témoigne Dan Hay. Dan Hay qui cherche depuis la sortie de Far Cry 3
en 2012, un thème permettant d'aborder les USA dans la franchise,
décide de s'inspirer de ce souvenir d'enfance. "J'ai alors imaginé
la secte dans le Montana, et que le Père (le gourou de la secte)
nourrissait le même sentiment que moi. Sauf que lui se serait dit:
écoutez, l'apocalypse, ça va arriver, alors on va se prépare, et
je vais vous sauver, que vous le vouliez ou non". Le choix de cet
état trumpien n'a pas grand chose à voir avec la politique, mais
plus avec l'envie d'explorer les marges intérieures des USA, autant
que de récréer un espace qui puisse transmettre un sentiment
d'hostilité. "Au Montana, un sentiment de rébellion qui se
transmet de génération en génération beaucoup de "do it
yourself", du troc..., énumère Jean-Sébastien Décant. Ce sont
des éléments qui nous ont donné envie de placer le jeu dans un
far-west moderne. Certains cultes des années 1980-1990 ont fréquenté
des miliciens du Montana. Cela avait du sens". Ubisoft Montréal et
Ubisoft Toronto, les deux studios en charge du développement,
étaient conscients que le choix des Etats-Unis était audacieux.
"Quand on raconte une histoire qui se passe aux Etats-Unis, quand on
essaie de l'encrer dans un espace qui est réal au départ, c'est sûr
que cela va créer la polémique. Mais on ne s'attendait pas à une
telle réaction", assure Jean-Sébastien Décant. Lorsque le
développement débute en 2014, rien ne permet d'imaginer que les
Etats-Unis, s'apprêtent à porter au pouvoir deux ans plus tard
Donald Trump, hérault d'une fierté blanche blessée. "Nous avons
construit cet espèce de royaume, mais nous n'avons pas de boule de
cristal, nous n'avions aucune idée de ce qui allait se passer
politiquement. On avait juste le sentiment que quelque chose pouvait
se produite, relate Dan Hay. Mais nous ne savions pas quoi".  

Football/Amical: les Bleus en Russie pour un avant goût du Mondial.

Football/Amical: les Bleus en Russie pour un avant goût du Mondial.http://www.via214.net/




Saint-Pétersbourg est
majestueuse. La ville enclavée dans l'oblast de Léningrade, dans le
nord-ouest du pays, attend désormais l'été et la Coupe du Monde
avec une impatience mesurée. Posé sur le Delta de la Neva, au fond
du golf de Finlande dans la mer Baltique, la ville fondée en 1703
par le Tsar Pierre le Grand n'en a pourtant pas encore fini avec
l'hiver. Le stade de Saint-Pétersbourg a été sujet à polémique
mais tout est en place pour accueillir la Coupe du Monde. Après une
décennie de travaux, plus de 650 millions d'euros dépensés et des
scandales à répétition sur fond de corruption, le stade situé au
nord-ouest de la ville n'a toujours pas de nom. Mais le vaisseau de
68.000 places, superbe soucoupe ultra-moderne censée être "la
vitrine sportive de la Russie", selon Vladimir Poutine, est
opérationnel. L'infrastructure doit accueillir, Maroc-Iran,
Russie-Egypte, Brésil-CostaRica et Nigéria-Argentine, en phase de
poule ainsi qu'en huitième de finale et une demi-finale. L'enceinte
est parfaite dans un pays où la construction engendre toujours son
lot de dessous de table ou de "contrefaçons" éloigné des normes
de sécurité. Dimanche matin, soixante-quatre personnes sont
décédées dans l'incendie d'un centre commercial en Sibérie. Les
autorités ayant trouvé de nombreuses violations "des normes de
sécurité dans le centre commercial parmi lesquelles les sorties de
secours fermées à clés... une minute de silence sera observé en
leur mémoire demain avant la rencontre. Après la claque infligée
par la Colombie (défaite 3-2) ce match revêt une importance toute
neuve. Si la visite de l'équipe de France à Saint-Pétersbourg
s'avèrait au départ une simple «prise de température" selon
Deschamps, avant de revenir en Russie cet été, et à
Saint-Pétersbourg en particulier pour une éventuelle demi-finale,
la défaite de vendredi a musclé le contexte.  

Carles Puigdemont doit comparaître devant le juge en Allemagne.

Carles Puigdemont doit comparaître devant le juge en Allemagne.http://www.via214.net/




Le président de la
Catalogne Carles Puigdemont doit être présenté lundi devant un
juge en Allemagne après son arrestation qui a suscité une vague de
protestation en Catalogne où des rassemblements ont donné lieu à
des affrontements entre indépendantistes et forces de l'ordre à
Barcelone. Carles Puigdemont a été arrêté dimanche dans le nord
de l'Allemagne, venant du Danemark voisin e vertu d'un mandat
européen émis par l'Espagne. Selon son avocat, Jaume
Alonso-Cuevillas, il était en route pour la Belgique où il s'était
réfugié après l'éphémère déclaration d'indépendance de la
Catalogne du 27 octobre, au cœur d'une vive tension entre cette
puissante région d'Espagne dominée par les indépendantistes et le
pouvoir central. Il sera présenté ce lundi à un juge pour
confirmer son identité, a annoncé le parquet du Land de
Schleswig-Holstein. Un tribunal à Schleswig devra ensuite décider
de son placement formel en détention en vue d'une remise à
l'Espagne, selon le communiqué du parquet qui ne précise pas la
durée de la procédure. "Cette comparution n'aura pour but que de
vérifier l'identité de la personne arrêtée" a indiqué le
parquet de Schleswig dans un communiqué, quelques heures après
l'interpellation dans le nord du pays par la police allemande de
Carles Puigdemont alors qu'il venait du Danemark voisin. Le tribunal
allemand "établira sur la base des documents remis par le Royaume
d'Espagne […] si une remise de Carles Puigdemont aux autorités
espagnoles est juridiquement fondée. S'il y a pas d'obstacle à une
remise, le procureur général de Schleswig est compétent pour sa
mise en oeuvre", a expliqué le parquet, sans apporter de précisions
sur la durée de cette procédure. La justice allemande a indiqué
que l'ex-dirigeant catalan était actuellement en détention, dans
autre précision. La justice espagnole avait décidé deux jours plus
tôt de réactiver ou lancer un mandat d'arrêt européen pour
"rébellion" visant Carles Puigdemont et 12 autres indépendantistes
catalans pour leur rôle dans la tentative ratée de sécession de la
Catalogne l'automne dernier. Ils risquent trente ans de prison.
L'avocat de Carles Puigdemont, Jaume Alonso-Cuevillas, a précisé
sur Twitter que son client avait été interpellé alors qu'il
rentrait en Belgique après un séjour en Finlande. Il s'y était
rendu jeudi et vendredi pour y rencontrer des parlementaires et
participer à un séminaire à l'Université d'Helsinki. Le parquet
de Schleswig n'a donné aucune précision sur les conditions
d'arrestation de l'homme politique catalan aux abords de l'autoroute
7 par la police. L'ex-président catalan "a été arrêté
aujourd'hui à 11 h 19 [9 h 19 GMT NDLR] par la police autoroutière
de Schleswig-Holstein" a déclaré un porte-parole de la police.
Cette arrestation avait été annoncée plus tôt par la porte-parole
du parti de Carles Puigdemont. "Il est maintenant sous la garde de
la police" a-t-il ajouté. "Cela c'est passé au moment où il
franchissait la frontière germano-danoise. Il a été bien traité
et ses avocats son la-bà. C'est tout ce que je peux dire" a déclaré
la porte-parole de Carles Puigdemont, Anna Grabalosa.  

Anne Hidalgo en danger pour sa réélection aux municipales de Paris.

Anne Hidalgo en danger pour sa réélection aux municipales de Paris.http://www.via214.net/




En cas de candidature de
Benjamin Griveaux sous l'étiquette La République en Marche, la
maire de Paris Anne Hidalgo serait devancée au premier tour si
l'élection municipale avait lieu dimanche. Le sondage Ifop-Fiducial
pour le JJD sonne comme un avertissement pour la maire de Paris Anne
Hidalgo, qui se fait devancer de quelques points dans nos projections
par Benjamin Griveaux, testé comme chef de file de La République en
Marche (LREM). Le porte-parole du gouvernement est crédité de 32%
au premier tour si l'élection devait se dérouler aujourd'hui, quand
Anne Hidalgo – à la tête de la majorité municipale – rassemble
29% des intentions de vote. La droite conduite par Florence Berthout,
présidente du groupe LR au Conseil de Paris et maire du 5 e
arrondissement, plafonne à 21%, la mélechoniste Danielle Simonnet à
11% et le FN de Wallerand de Saint-Just à 6%. Une gifle pour
Hidalgo. Certes, on est encore bien loin de l'élection, mais enfin
le sondage Ifop publié par le JDD est une gifle pour Anne Hidalgo.
Une majorité de Parisiens (58%) se disent mécontents de la maire
socialiste de la capitale. Si le premier tour des municipales se
déroulait "dimanche prochain", ce serait très serré pour Anne
Hidalgo, quelques soient les hypothèses. Morale: le moins que l'on
puisse dire c'est que les jeux sont ouverts. Ségolène Royal ne
s'est pas illustrée. Le tweet posté mardi, à 11 h 57, par Ségolène
Royal ne lui fait franchement honneur. Au sujet de la garde à vue de
Nicolas Sarkozy – car alors la mise en examen sous contrôle
judiciaire n'est pas encore actée -, l'ancienne candidate à
l'élection présidentielle de 2007 écrit: "Je voudrais juste dire
ceci: malgré des conditions difficiles, la justice avance. Ma pensée
va aux millions de citoyens qui ont le droit de savoir si le match
était à armes égales... #République#Ordrejuste#2007." Un tweet
qui réussi à être aussi hypocrite que revanchard. Ils sont 26% à
se dire "plutôt mécontents" et 32% "très mécontents" de Mme
Anne Hidalgo, soit dix points de plus qu'un sondage du 31 mars et 1
er avril 2016, selon le sondage Ifop du JDD paru le 24 mars 2018. Les
résultats sont très contestés selon les sympathies politiques. 70%
des sympathisants de gauche sont très ou plutôt satisfaits, 40%
pour les sympathisants de la République en Marche et 11% pour ceux
de droite. Interrogés sur la piétonisation des berges de Seine rive
droite, mesure-phare de la maire dans sa lutte contre la pollution,
54% s'y déclarent favorables, soit une perte de six points, et 46%
défavorables (+6%). Interrogés sur des points précis du bilan de
la municipalité, les sondés estiment qu'il est positif en ce qui
concerne la vie culturelle (76%), suivi de l'animation de la ville
(64%) ou du rayonnement de Paris à l'étranger (61%). Il est plutôt
négatif concernant les transports en commun (48%), la lutte contre
la pollution (43%) et la sécurité (38%) et très négatif
concernant la propreté (27%) et la circulation (24%). Néanmoins,
88% de personnes interrogées se disent satisfaites de vivre à
Paris. Plusieurs hypothèses sont formulées concernant le premier
tour des élections municipales s'il devait se dérouler "dimanche
prochain". Dans l'hypothèse d'un soutien de la République en
Marche (LREM) à Anne Hidalgo, la maire socialiste obtient 41% contre
38% à LR et 12% à LFI. Dans l'hypothèse d'un soutien LREM aux
Républicains, LR obtient 40%, Mme Hidalgo 39% et LFI 12%. L'enquête
a été menée auprès d'un échantillon de 1.105 personnes, de 18
ans et plus, en ligne du 19 au 22 mars. La marge d'erreur est entre
1,4 et 3,1%.

Attaque à Super U: le jihadiste est brusquement passé à l'acte.

Attaque à Super U: le jihadiste est brusquement passé à l'acte.http://www.via214.net/




Avec
le décès samedi du lieutenant-colonel de gendarmerie qui s'était
substitué à une otage retenue par un assaillant jihadiste dans
l'Aude, le bilan de l'équipe meurtrière de Radouane Lakdim à
Carcassonne et à Trèbes monte à quatre morts. L'enquête confiée
aux services de renseignement se concentre sur l'entourage du tueur,
avec le placement en garde à vue dans la nuit, d'un jeune homme de
17 ans présenté comme un ai de Radouane Lakdin. Vendredi soir, une
"proche qui partageait sa vie", après une perquisition dans son
quartier de Carcassonne, selon le procureur de Paris, François
Molins. La jeune-femme de 18 ans était la compagne du terroriste,
selon plusieurs médias français. Radouane Lakdim, Français
d'origine marocaine de 25 ans, a été abattu par les forces de
l'ordre après une prise d'otage dans le supermarché Super U de
Trèbes, commune proche de la cité historique de Carcassonne. Peu
après cette prise d'otage, Arnaud Beltrame, "un gendarme de 45 ans,
s'était livré à la place d'une femme que l'assaillant avait pris
comme bouclier", a rapporté samedi une source proche du dossier.
Grièvement blessé par l'assaillant, Arnaud Beltrame a succombé à
ses blessures. Emmanuel Macron lui a rendu hommage, déclarant qu'il
était "tombé en héros". Les drapeaux et étendards de la
gendarmerie sont mis en berne de samedi, a tweeté la gendarmerie
nationale. Le général Richard Lizurey, son directeur général, a
aussi rendu hommage à l'héroïsme d'Arnaud Beltrame, s'inclinant
devant son 'courage', son 'sens du sacrifice' et son
'exemplarité'. Les enquêteurs tentent désormais de comprendre
les raisons du passage à l'acte de Radouane Lakdim, alors qu'il ne
semblait plus être une menace aux yeux des autorités. Il s'est
présenté vendredi comme 'un soldat' du groupe jihadiste Etat
islamique (EI), qui a peu après revendiqué les attaques. La
dernière attaque en France, ciblée depuis 2015 à de nombreuses
reprises, avait eu lieu il y a plus de cinq mois et avait fait deux
morts, le 1 er octobre 2017, à la gare Saint-Charles de Marseille.
'Nous avions suivi' Radouane Lakdim 'et nous pensions qu'il n'y
avait pas de radicalisation', mais 'il est passé à l'acte
brusquement' a concédé le ministre de l'Intérieur Gérard
Collomb. Né au Maroc le 11 avril 1992, cet homme vivait à
Carcassonne. Il avait été naturalisé en 2004 car son père était
devenu français, selon une source proche de l'enquête. A partir de
2014, il a été suivi par les services de renseignements et fiché
'S' (pour la sûreté de l'Etat) "en raison de ses liens avec la
mouvance salafiste", selon François Molins. Mais il a ensuite
semblé changer de registre. En août 2016, il a fait un mois de
prison après des condamnations pour "port d'arme prohibé", "usage
de stupéfiants" et "refus d'obtempérer". En 2016 et 2017, il a à
nouveau été suivi par les services de renseignement qui n'ont
décelé aucun "signe précurseur pouvant laisser présager un
passage à l'acte terroriste" selon François Molins. Sa
surveillance est alors arrêtée. Lors de ces attaques, il a
notamment demandé "la libération de frères" dont selon une
source proche du dossier, celui de Salah Abdeslam, seul membre encore
en vie des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 (130 morts),
emprisonné à Paris. Radouane Lakdim a entamé son équipe
meurtrière peu après 10h vendredi en volant une voiture à
Carcassonne, dont il tue le passager et blesse grièvement le
conducteur. Il se dirige ensuite vers une caserne de parachutistes où
il patiente "quelques minutes vraisemblablement afin d'attendre des
militaires". Il fait alors demi-tour et se dirige vers une caserne
de CRS, où il tire sur quatre d'entre eux rentrant d'un
footing,blessant légèrement l'un à l'épaule, avant de prendre la
fuit. Vers 11 h 15, il entre dans le supermarché Super U de Trèbes
et tue un employé et un client. "J'ai vu un individu très excité
qui avait une arme de poing, un couteau et qui criait Allah Akbar" a
raconté Christian Guibbert ex-policier qui faisait ses courses et
a mis plusieurs clients à l'abri "dans un frigo de boucher". "On
a fait sortir des collègue et des client par la porte de secours à
l'arrière", a confirmé Jacky, collègue de travail d'une des
victimes à la boucherie du supermarché. "Il a été tué d'une
balle dans la tête à bout portant", a-t-il ajouté. Vers 14 h 20,
Radouane Lakdim seul avec l'officier de gendarmerie retenu en otage,
ouvre le feu sur le militaire, déclenchant l'intervention du GIGN,
selon le récit du procureur Molins. La France vit sous la menace
terroriste depuis la vague des attentats jihadistes sans précédent
qui désormais ont fait 245 morts depuis 2015. Malgré ses déroutes
militaires en Irak et en Syrie, l'EI reste une menace par ses
attaques à distance ou menées en son nom par des individus plus ou
moins isolés.





(Le
Quotidien/AFP).  

Deux "terroristes" tués dans une frappe aérienne US en Libye.

Deux "terroristes" tués dans une frappe aérienne US en Libye.http://www.via214.net/


Tripoli,
24 mars (Reuters) – L'Armée américaine a annoncé samedi avoir
tué deux "terroristes" dans une frappe aérienne dans le sud de la
Libye. L'opération menée en coordination avec le gouvernement de
Tripoli, a visé une maison de la ville d'Oubari, a précisé le
Commandement pour l'Afrique de l'Armée américaine (Africacom) dans
un communiqué. Un habitant contacté au téléphone par Reuters a
indiqué qu'une puissante explosion avait retenti samedi à la
mi-journée dans les faubourgs d'Oubari et que deux corps avaient été
extraits d'une maison souvent utilisée par des étrangers. Selon
l'Africacom, aucun civil n'a été tué par la frappe aérienne.





(Aidan
Lewis et Ayman al-Warfalli Tangi Salün pour le service français). 

Bourse de Paris: Paris finit en recul emporté par les craintes d'une guerre commerciale.

Bourse de Paris: Paris finit en recul emporté par les craintes d'une guerre commerciale.http://www.via214.net/





La Bourse de Paris a
clôturé en net repli (-1,39%) vendredi, dominée par les craintes
d'une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, au
lendemain de l'annonce d'une nouvelle vague de mesures
protectionnistes par Donald Trump. L'indice CAC40 a perdu 71,99
points à 5.095,22 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,4
milliards d'euros. La veille, il avait déjà reculé de 1,38%. Après
avoir ouvert en baisse, la cote parisienne est restée très mal
orientée, accentuant même un temps son rempli au point de perdre
brièvement plus de 2%. Au cours de la semaine écoulée, l'indice a
reculé de 3,55%. Ses pertes depuis le premier janvier atteignent
4,09%. "C'est le retour de la volatilité. La baisse est très
homogène" souligne à l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de
portefeuille chez Mirabaud France. Comme la veille, le marché a
souffert de l'exacerbation des tensions commerciales entre Pékin et
Washington. Jeudi, le président américain a en effet évoqué des
mesures punitives contre les importations chinoises, d'un montant
pouvant atteindre "60 milliards de dollars", pour mettre un terme à
ce qu'il affirme être la concurrence déloyale de Pékin. Le bras de
fer s'est poursuivi ce vendredi, la Chine répliquant en dévoilant
une liste de 128 produits américains, ou lignes tarifaires, sur
lesquelles elle appliquera des droits de douane de 15% à 25%, en cas
d'échec des négociations. De leur côté, les Etats-Unis ont lancé
une procédure contre Pékin devant l'organisation mondiale du
commerce (OMC) lui reprochant de «porter atteinte au droit de la
propriété intellectuelle de ses entreprises." Conséquences
directes dans ce contexte tendu: les investisseurs ont vendu «les
actifs les plus risqués, qui sont les actions, et à l'intérieur de
celles-ci les actions les plus sensibles, les plus cycliques, pour
aller vers des valeurs, refuge comme l'or et les emprunts d'Etat»,
analyse M. Rozier. STMicroelectronics en chute. Pour le spécialiste,
les opérations avaient échoué à prendre en compte, en amont, le
risque protectionniste. "Le marché était dans une espèce
d'euphorie aveuglante, à mettre de côté tous les risques
potentiels. Et le protectionnisme, qui était auparavant l'un des
critères majeurs, de sanction en Bourse, a été totalement occulté"
estime-t-il. Toutefois, il anticipait une reprise prochaine pour
certains valeurs, une fois passée la réaction épidermique du
marché. Durant la "première phase", on vent un peu tout. Mais
nous allons arriver à la deuxième phase, les marchés vont regarder
où les baisses ont été exagérées. On va commencer à distinguer
les valeurs présentant moins de risques prévoit-il. Sur le terrain
des valeurs STMicroelectronics a enregistré la plus forte baisse
(-3,84% à 18,67 euros) pénalisé notamment par les déboires des
valeurs technologiques américains dans le sillage de la polémique
sur l'utilisation indue des données personnelles de millions
d'utilisateurs de Facebook par une société britannique. Les tires
liés aux matières premières ont aussi été touchés par
l'aversion au risque, à l'instar de ArcelorMittal (-3,38% à 25,29
euros) ou Vallorec (-3,02% à 4,40 euros). Le secteur bancaire a
encore fini en net repli. Société Générale a reculé de 1,26% à
43,55 euros, axa de 2,23% à 21,31 euros, tandis que Crédit Agricole
a lâché 1,61% à 13,17 euros et BNP Paribas 1,45% à 59,24 euros.
Michelet a reculé de 3,21% à 119,10 euros, pénalisé par un
abaissement de sa recommandation à "neutre" par Morgan Stanley.
Bolloré a perdu 1,79% à 4,27 euros, emporté par le pessimisme
ambiant. Le groupe diversifié a pourtant profité en 2017 de
l'intégration de Vivendi, dont les performances ont fortement
contribué au résultat opérationnel, tandis que le bénéfice net
affiche une progression de 59%.

Google séduit les médias avec "News Initiatives".

Google séduit les médias avec "News Initiatives".http://www.via214.net/




Ce mardi, la firme de
Mountain View a annoncé un projet baptisé "Google News
Initiatives" qui comme l'a décrit Philip Schindler, le Chief
Business Officer, durant une conférence de presse à New York, est
une façon de rassembler tous les efforts de la firme de Mountain
View pour travailler avec les médias. Trois objectifs sont cités
par Google: "Elever et renforcer le journalisme de qualité", "Evoluer les modèles économiques pour favoriser une croissance
durable" et "Renforcer les organisations de presse grâce à
l'innovation technologique". On pourrait se dire que c'est le genre
de discours que toutes les grandes plate formes comme Google
tiennent. Mais la firme explique que celle-ci a intérêt à ce que
les médias en ligne se portent bien Tout d'abord, "les plate formes
comme Search et YouTube dépendent d'un éco-système sain d'éditeurs
produisant un contenu numérique exceptionnel" et deuxièmement, via
son réseau d'annonceurs, Google gagne de l'argent grâce aux
publicités affichées sur les sites ou sur les vidéos de ces
médias. Et Google s'engage à dépenser 300 millions de dollars ces
trois prochaines années dans le cadre de cette initiative.
Concrètement, Google News Initiative est un ensemble de produits et
de programmes pour lesquels Google travaille avec l'industrie des
médias. Certains sont anciens et d'autres viennent d'être annoncés.
Par exemple, pour favoriser le journalisme de qualité (et combattre
les fake news) Google affirme qu'il a déjà entraîné son système
pour favoriser les infos d'éditeurs qui font autorité lors des
événements majeurs. "Il existe des défis comparables sur YouTube,
et nous adoptons des approches similaires, en mettant en évidence le
contenu pertinent provenant de sources d'information vérifiées dans
une étagère 'Top News'" écrit Philip Schindler. Google a
également annoncé un projet baptisé Disinfo Lab, afin de combattre
la désinformation pendant les élections et durant "les break
news". D'autre part , un autre projet baptisé MediaWise a été
lancé aux Etats-Unis avec Poynter Institute, Stanfort, et la Local
Media Association, pour entraîner les jeunes à distinguer les
vraies infos des canulars. Sur le plan technique Google rappelle
aussi que via ses initiatives comme AMP, il aide déjà les éditeurs
à gagner plus de trafic et donc plus de revenus. Et dernièrement,
la firme a lancé les AMP Stories, un format inspiré de Snapchat qui
permet aux éditeurs de poster des Stories directement sur le moteur
de recherche de Google. Aujourd'hui Google annonce aussi
officiellement Subscribe with Google, une nouvelle fonctionnalité du
moteur de recherche qui aide les médias à vendre des abonnements
premium. En France, cette fonctionnalité est utilisée par Le
Figaro, Le Parisien, et les Echos. En substance, Google News
Initiative est surtout un message fort adressé à la presse en
ligne. Et comme Schindler l'a déclaré, la croissance de Google
dépend de la croissance des éditeurs.

Prise d'otage à Carcassonne revendiqué par Daech.

Prise d'otage à Carcassonne revendiqué par Daech.http://www.via214.net/





Un homme a ouvert le feu
ce matin, peu avant 12 h 00, sur les CRS, et a pris des personnes en
otage dans le supermarché Super U. Le preneur d'otage se revendique
de Daech selon le parquet. Un CRS a été blessé par balle par un
homme armé à Crcassonne (Aude), ce vendredi 23 mars. Selon une
source policière à "l'Obs", des CRS qui faisaient un footing ont
été pris par cible par un individu dans une voiture. Un CRS a été
blessé à l'épaule. Selon le ministère de l'Intérieur joint par
l'Obs, son pronostic vital n'est pas engagé. Selon plusieurs sources
proches de l'enquête, citées par BFM TV, M6 et "La Dépêche",
l'individu s'est réfugié en suite dans un supermarché de Trèbes,
en banlieue de Carcassonne, où il a pris des personnes en otage.
L'homme armé se revendique de Daech. Un important dispositif de
gendarmerie a été mis en place, selon les informations de M6 et de
l'AFP. "Opération en cours dans le secteur Super U Trèbes, secteur
interdit" a annoncé la préfecture de l'Aude sur Twitter. "Merci
de faciliter l'accès et de secours. […] Ne diffusez pas de
rumeurs" a demandé le ministre de l'Intérieur sur Twitter.??
Intervention de police en cours à #Trèbes dans l'#Aude. La priorité
est à l'intervention des forces de police et de secours. A ce stade,
le ministère de l'Intérieur se refuse, lui, à faire le lien entre
ces deux actions: "Le lien entre l'agression du CRS et la prise
d'otage, n'est pas établi à ce stade". Un témoin a déclaré que
l'auteur des coups de feu avait crié "Allah Akbar" en rentrant
dans le supermarché. Un autre témoin, joint par Franceinfo raconte: "Un homme a crié et a tiré des coups de feu à plusieurs reprises.
J'ai vu une porte de frigo, j'ai demandé aux gens de venir se mettre
à l'abri. Nous étions dix et nous sommes resté une heure. Il y a
eu encore des coups de feu et on est sorti par la porte de secours
derrière. […] Il a crié Allah je ne sais pas quoi, je ne l'ai pas
vu". Selon La dépêche le boucher du supermarché aurait été tué,
ainsi que un client du magasin. Selon le maire de Trèbes, joint par
BFM TV "il y aurait deux victimes". Une source proche du dossier,
contactée par l'AFP confirme que la prise d'otage a fait au moins
deux morts. L'élu de Trèbes assure que les employés et les clients
du magasin ont pu sortir du supermarché et que l'individu est
désormais seul dans le supermarché "en compagnie d'un officier de
gendarmerie". "Le preneur d'otage serait à l'intérieur du Super U
e compagnie d'un officier de la gendarmerie. L'ensemble des clients
auraient pu quitter le magasin. Il y aurait deux victimes selon la
gendarmerie". Un important dispositif de gendarmerie a été déployé
aux abords du supermarché, selon les informations de M6 et l'AFP.





Selon le ministère de
l'Intérieur, la zone est bouclée et le Peleton de surveillance et
d'intervention de la gendarmerie (PSIG) et le Groupe d'intervention
de la gendarmerie nationale (GIGN) sont sur place. "80 pompiers et
équipes médicales sur sur place, avec deux hélicoptères pour
d'éventuelles évacuations médicales" précise le ministère.
Selon le photographe de l'AFP, la gendarmerie a bloqué plusieurs
accès à la ville de Trèbes. Selon "La Dépêche" le malfaiteur
âgé d'une trentaine d'années, est armé et posséderait une ou
plusieurs grenades. Il aurait déclaré vouloir "venger la Syrie".
Le Parquet de Paris a annoncé que la section antiterroriste a été
saisie. Le Parquet a ouvert une enquête du chef d'assassinat en
relation avec une entreprise terroriste et tentative d'assassinat en
relation avec une entreprise terroriste, séquestration sous
condition en relation avec une entreprise terroriste et association
de malfaiteurs terroristes criminelle. L'enquête est confié à la
sous-direction antiterroriste (SDAT), la Direction générale de la
sécurité intérieur DGSI et la Direction interrégionale de la
police judiciaire (DIPJ) Montpellier. Le Premier ministre Edouard
Philippe, interrogé lors d'un déplacement à Mulhouse sur la prise
d'otage, a jugé la "situation sérieuse", indiquant que tout
laisse "à penser qu'il s'agit d'un acte terroriste". Le ministre
de l'Intérieur Gérard Collomb a de son côté annoncé sur Twitter
se rendre immédiatement sur les lieux. Le ministre a échangé avec
le président de la République sur la situation.   

Etats-Unis: la police abat un jeune afro-américain qui tenait un téléphone portable dans ses mains.

Etats-Unis: la police abat un jeune afro-américain qui tenait un téléphone
portable dans ses mains.http://www.via214.net/




Nouvelle bavure de la
police américaine. Stephon Clark, un jeune américain noir a été
abattu par des policiers dans son jardin à Sacramento (Californie)
dans la nuit de dimanche à lundi, selon les médias américains. Le
jeune homme est décédé après s'être fait tirer 20 fois dessus
par la police qui pensait que l'homme tenait une arme à feu. Le
garçon avait son téléphone portable dans a main. La famille et
centaine de personnalités se sont indignées des circonstances de
la mort du jeune garçon de 22 ans. Les autorités quant à elles,
ont expliqué que Stephon Clark avait été aperçu entrain de briser
les vitres de trois voitures et une prote en vers d'une maison
voisine. Selon les deux policiers qui ont ouvert le feu, Stephon
Clark se trouvait dans le jardin de ses grands-parents, chez qui il
habitait, quand le drame est arrivé. Ils lui auraient tiré dessus
car le jeune tendait les bras, avec un objet en main, dans leur
direction, raconte le sherif de la ville. "Il était au mauvais
endroit, au mauvais moment, dans son propre jardin?" s'est exclamé
sa grand-mère auprès de la presse locale. "Tout ce qui j'ai
entendu c'es "pan, pan, pan" et je me suis couché à terre. J'ai
ouvert le rideau et il était mort. Ils n'avaient pas besoin d'en
arriver là". Le jeune homme était le père de deux enfants, âgés
de 1 et 3 ans. Les deux policiers qui ont tiré ont été suspendu,
mais il conservent leur salaire. Sur Twitter, l'incident a suscité
de nombreuses réactions, à l'image du mouvement "Black Lives
Matter" qui dénonce les bavures policières. "Nikolas Cruz a tué
17 personnes, blessé 17 autres, et la police l'a arrêté
calmement. Mark Anthony Condit a tué 2 personnes et blessé 5
autres, et s'est fait exploser avant de pouvoir être arrêté.
Stephon Clark tenait un portable dans son jardin, la police pensait
qu'il tenait une arme, et puis il lui a tiré 20 fois dessus". "La
police poursuivait une personne suspectée de vandalisme. C'est tout.
Pas un tueur de masse". "20 fois (…) la police de Sacramento lui
a tiré dessus 20 fois dans son propre jardin. Mais Dylan Roff
(auteur de la fusillade de l'église de Charleston en 2015) a été
arrêté dans le calme et s'est vu offrir un repas gratuit".   

Grève ce jeudi ce que vous attend.

Grève ce jeudi ce que vous attend.http://www.via214.net/




La journée de ce jeudi
risque d'être noire pour les usagers de la SNCF avec 40% des TGV et
50% des TER en circulation. La grève a débuté mercredi soir à 19
h 00. Les Français doivent s'attendre à une journée
particulièrement difficile aussi bien dans les transports que dans
le service public. La grève des cheminots va entraîner la
circulation de seulement 40% des TGV: un TGV sur deux sur l'axe Est,
Sud-Est et l'axe atlantique, deux TGV sur cinq sur l'axe Nord, et
deux TGV sur trois pour Ouigo, indique la SNCF dans un communiqué.
La SNCF prévoit la circulation de 25% des intercités et 50% des
TER. A l'international le trafic sera d'un sur deux avec la Suisse et
l'Espagne, deux sur trois vers l'Italie, tandis que le trafic sera
normal avec l'Allemagne. Les usagers de la SNCF vont donc devoir
prendre leur mal en patience dès ce mercredi à 19 heures, jusqu'à
vendredi à 8 heures. Dans les détails seule 30% des trains,
d'Île-de-France rouleront, a indiqué le patron de la SNCF,
Guillaune Pépy, au micro de RTL, mercredi. Sur Twitter, le compte de
la SNCF Transilien a donné plus de précisions sur les prévisions
de trafic en Île-de-France. Ainsi un train sur trois circulera sur
les lignes C et E du RER, ainsi que sur les lignes H, J, L et R. les
usagers de la ligne U devront opter pour une autre solution de
transport, puisque aucun train ne circulera jeudi. "On va tout faire
pour accompagner nos voyageurs, on va fermer les sièges de
l'entreprise en région et au plan national pour le maximum possible
de personnel, soient aux côtés des voyageurs" touchés par ce
mouvement social a-t-il également promis. Au total, 1450 agents
volontaires seront mobilisés pour aider les voyageurs, peut-on lire
dans le communiqué de la SNCF. La direction prévoit peu de
perturbation dans le métro. La circulation devrait être quasi
normal pour les métros, les bus et les trams. Pour le RER A et B,
trois trains sur quatre devraient circuler et "deux trains sur trois
en heure de pointe" peut-ont lire sur le site de la régie des
transports parisiens. Lundi, le ministre de l'Education, Jean-Michel
Blonquer a dit s'attendre à des "grèves limitées" dans les
écoles. Contacté par Le Figaro, le ministère de rue de Gremelle
indique qu'il ne communiquera que jeudi sur la mobilisation. De son
côté, le SNUii-FSU indique qu'un quart des enseignants fera grève
jeudi. Le mouvement sera suivi en Haute-Garonne. "Quarante-deux
écoles au minimum seront fermées" indique-t-on sur le site de la
Dépêche. "Le rectorat d'académie annonce que dans 84 écoles
toulousaines (sur 200), 25% des enseignants au minimum seront
grévistes. A Toulouse, toujours 18 écoles seront totalement
fermées". Les fonctionnaires, plusieurs secteurs risquent donc
d'être affectés comme les services municipaux, la fonction publique
territoriale et hospitalière, ainsi que les écoles et les
tribunaux. Les enseignants, tout comme les syndicats de la fonction
publique, mes représentants des enseignants qui fustigent la réforme
de la fonction publique prévue par le gouvernement et la baisse de
leur pouvoir d'achat. Les personnels de santé, infirmiers,
aides-soignants amis aussi agents administratifs ont également prévu
de descendre dans la rue. Les maison de retraite, FO et CGT notamment
appellent les personnels de maison de retraite médicalisées (EHPAD)
à une troisième mobilisation pour réclamer davantage de moyens
humains.  

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue.

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue.http://www.via214.net/




L'ancien président de la
République Nicolas Sarkozy a été placé à garde à vue, hier
mardi 20 mars, dans le cadre de l'affaire des financements libyens de
sa campagne présidentielle 2017. De sa première visite ici, il
garde un souvenir amer. En juillet 2014, après avoir répondu aux
policiers de l'office anticorruption (OCLCIFF), dans le cadre d'une
autre affaire, Nicolas Sarkozy avait été reconduit, nuitemment,
vers un monte-charge desservant une sortie dérobée au
rez-de-chaussée. Et il était resté coincé dans l'ascenseur... Ce
mardi matin, l'ancien président de la République avait de nouveau
rendez-vous au 9 me étage du siège de la direction centrale de
police judiciaire, à Nanterre (Haut-de-Seine) et son enfilade de
bureaux anonymes. Il a été placé à garde à vue. De son côté
l'ancien ministre de l'Intérieur sarkozyste Brice Hortefeux était
convoqué en tant que «suspect libre», statut qui évite aux
enquêteurs d'avoir à demander la levée de son immunité de
parlementaire européen. Son audition a pris fin peu avant 23 h 30.
Une confrontation pourrait être organisée à l'issue de
l'interrogatoire de Nicolas Sarkozy. Ces auditions constituent une
étape attendue mais cruciale dans l'affaire dite du "financement
libyen présumé de la campagne électorale de 2007". Dans les années
qui précèdent son ascension vers l'Elysée, le ministre de
l'Intérieur Nicolas Sarkozy avait noué des liens avec Mouammar
Kadhafi, le "guide" libyen, longtemps mis au ban des nations
démocratiques pour soutien au terrorisme international. Depuis 2012,
des investigations financières poussées tentent de faire émerger
une vérité des eaux troubles de la politique intérieur et de la
diplomatie internationale. Mais pourquoi les trois juges
d'instruction ont-ils décidé de convoquer l'ancien chef d'Etat ce
mardi, après tant d'années d'instruction? Il y a au moins trois
raisons à cela. D'abord les révélations que contiendraient de
récentes auditions à l'étranger. En suite, les enseignements d'un
prérapport de synthèse rédigé par l'office anticorruption de la
PJ. Enfin, la manière plus inattendue, les aléas du déroulé de
carrière chez les magistrats... Selon des sources concordantes, les
juges ont recueilli de nouvelles auditions de responsables libyens
présentés comme "plus précises que les précédentes" de nature
à étayer les soupçons. N'ayant pas été versées à la procédure,
elles restent pour l'heure accessibles aux seuls magistrats et
policiers. Le contenu d'un prérapport de synthèse, daté du mois de
septembre 2017, est lui connu: il décrit précisément sur 22 pages
les éléments allant dans le sens d'une "matérialisation des
soupçons de financements libyens". Parmi ceux-ci, "le cash" dont
bénéficiait Claude Guéant principal collaborateur de Nicolas
Sarkozy, "l'ampleur de la circulation d'espèces en marge de la
campagne" et "les malettes de Ziad Takieddine" du nom de cet
intermédiaire franco-libanais. Ce dernier a indiqué avoir utilisé
des "sac de voyage en cuir ou imitation, de couleur marron foncé" pour transporter en cabine sur des ligne régulières "5 millions
d'euros" que lui aurait remis Abdallah Senoussi, ex-directeur du
renseignement militaire. Enfin, le départ annoncé pour le deuxième
semestre ou pour l'année prochaine du juge emblematique de ce
dossier, Serge Tournaire, n'est sans doute pas étranger à ce
calendrier judiciaire. Le magistrat a à cœur, de boucler le dossier
avant de rejoindre une nouvelle affectation. Nicolas Sarkozy,
officiellement retiré de la vie politique mais sont l'aura reste
très importante dans son camp, a toujours vigoureusement rejeté les
accusations. L'ancien chef d'Etat est déjà sous la menace de deux
procès dans l'affaire Bygmalion (financement de la campagne
présidentielle de 2012) et celle dite des "écoutes" (corruption
présumée).    

Nouvelle équipe politique de Vladimir Poutine.

Nouvelle équipe politique de Vladimir Poutine.http://www.via214.net/




Tout juste réélu pour
son quatrième mandat avec un score écrasant, le président russe
Vladimir Poutine a lui vivement rejeté toute responsabilité du
dossier de l'ex-espion russe empoisonné à Londre (Royaume-Uni), où
des experts internationaux doivent mener l'enquête, parlant de
"grand n'importe quoi". Emmanuel Macron a adressé à son homologue
russe Vladimir Poutine, réélu la veille, "ses vœux de succès
pour la modernisation politique, démocratique, économique et
sociale du pays" lors d'un entretient téléphonique. Vladimir
Poutine s'est imposé avec 73% des voix, selon les sondage sortis des
urnes. Dmitri Medvedev, Sergueï Chïgou... Six personnes fidèles de
longue date de Vladimir Poutine, seront des figures importantes de
son nouveau mandat. Vladimir Poutine, réélu dimanche 18 mars sans
surprise, a gardé le mystère sur ses intentions concernant un
nouvel remaniement de l'équipe qui l'entoure. "Je vais réfléchir
à ce que je vais faire et comment" a-t-il indiqué après sa
victoire, expliquant que d'éventuels changements viendront après
son investiture début mai. De Dmitri Medvedev, le Premier ministre
régulièrement donné partant mais toujours présent, à Sergueï
Lavrov, l'indéfectible voix de Moscou dans la confrontation avec
l'Occident, voici les fidèles à suivre en ce début de quatrième
mandat. Dmitri Medvedev Premier ministre loyale. Propulsé à la tête
de la Russie en 2008 par Vladimir Poutine alors qu'il était
quasi-inconnu du grand public, Dmitri Medvedev n'est jamais vraiment
sorti de l'ombre de son "collègue et vieux camarade" comme il l'a
appelé. Passées ses autre années de mandat, il laisse Poutine
revenir au Kremlin. Il redevient alors Premier ministre, selon un
scénario préparé à l'avance. A ce poste, Dmitri Medvedev occupe
une place de plus en plus marginale, limitée aux questions
techniques. En 2017, l'enquête anti-corruption de l'opposant Alexeï
Navalny sur son patrimoine supposé qui avait pu voir en lui dans le
passé le possible vecteur d'une inflexion libérale. Donné
régulièrement partant par la presse, impopulaire et absent de la
campagne, il n'a cependant jamais été désavoué par son mentor
auquel il voue une loyauté inflexible. Sergueï Choïgou, l'homme
des guerre de Poutine. La modernisation de l'armée russe, c'est lui.
Le succès de la guerre russe en Syrie, c'est encore lui. Ministre de
la Défense depuis 2012, Sergueï Choïgou est l'un des rares membres
du cercle reproché de Vladimir Poutine à ne pas faire partie de son
«clan» de Saint Pétersbourg. Derrière son allure bonhomme,
l'homme originaire de la République sibérienne de Touve cache un
remarquable gestionnaire, qui a fait ses preuves au ministère des
Situations d'urgence, dont il a été à la tête pendant presque 20
ans et qu'il a transformé radicalement. Lui et Vladimir Poutine
s'entendent très bien et s'affichent régulièrement côte à côte
lors d'opérations de promotion, à la pêche au gros sur une rivière
de Touva ou traquant le tigre en Extrême-Orient. Sergueï Lavrov, la
voix de Moscou. Diplomate respecté internationalement, sur le devant
de la scène depuis sa nomination comme ministre des Affaires
étrangères en 2004, Sergueï Lavrov a pu paraître fatigué au
cours des dernières années, particulièrement agitées. Mais
l'intransigeant chef de la diplomatie russe est toujours là.
Négociateur inflexible, il continue à 67 ans de porter
inlassablement et avec fermeté les positions russes à travers le
monde, s'exprimant presque quotidiennement sur les crises syriennes
ou ukrainiennes. Igor Setchine, le vidage du capitalisme d'Etat.
C'est un fidèle pari les fidèles. Très vieil ami de Vladimir
Poutine, Igor Setchine s'est imposé à la tête du pétrolier public
Rosneft, qu'il a transformé en géant mondial malgré des critiques
parfois cinglantes sur sa gestion. Devenu l'un des hommes les plus
puissants de Russie, il semble intouchable. Et peut sans sourciller
s'en prendre à des ministres, comme celui de l'Economie Alexeï
Oulioukaïev qui s'opposait au rachat par Rosneft du groupe pétrolier
Bachneft. Peu après, ce dernier a été arrêté au siège de
Rosneft en flagrant délit d'extorsion de pot-de-vin. Malgré de
nombreuses zones d'ombre entourant cette affaire rocambolesque, il a
été condamné à huit ans de camp au cours d'un procès snobé par
Igor Setchine, qui n'a répondu à aucune convocation des juges.
Elvira Nabiullina, l'économiste orthodoxe. Economiste reconnue,
Elvira Nabiullina a été nommée à la surprise générale à la
tête de la Banque centrale de Russie en 2013. si sa nomination avait
pu susciter des craintes quant à l'indépendance de l'institution,
eu à égard à sa proximité avec le Kremlin, elles ont été
dissipées. Les milieux financiers ont applaudi sa gestion de la
grave crise monétaire qui a frappé le pays en 2014. Sous Elvira
Naubillina, la Banque centrale, en maintenant deux taux élevés et
en fermant des dizaines de banques aux pratiques douteuses, a
appliqué des méthodes parfois radicales et impopulaires parmi la
population mais ils ont évité un naufrage économique à la Russie.
Alexeï Koudrine, l'éminence grise. Un pied dedans, un pied dehors.
Ministre des Finances de 2000 à 2011, quand il fut limogé par
Dmitri Medvedev, Alexeï Koudrine n'est jamais resté très loin du
jeu politique russe. Ce libéral, gestionnaire rigoureux apprécié à
l'étranger, profite de son indépendance pour donner régulièrement,
dans des médias, des leçons de gestion économique au pouvoir. Son
retour au gouvernement est un serpent de mer, régulièrement évoqué
par ceux qui veulent encore croire en une Russie pas totalement coupé
des Occidentaux. Nommé conseiller du président Poutine pour la
campagne électorale il a donné une interview la semaine dernière
au quotidien économique Vedomosti expliquant ce qu'il ferait s'il
était Premier ministre. Un retour toutefois improbable, tant il
signifierait un rapprochement avec l'Occident, et qui poserait la
question d'une cohabitation avec son ennemi juré Dmitri Medvedev.   

Le prix des carburants continue sa baisse.

Le prix des carburants continue sa baisse.http://www.via214.net/




Le prix du carburant a
continué à baisser la semaine dernière en France. Les prix des
carburants vendus en station-service en France ont continué à
reculer modestement la semaine dernière, selon les chiffres
officiels publiés ce lundi. Le litre de gazole, carburant le plus
vendu en France avec environ 80% des volumes, valait en moyenne
1,3624 euros, soit 0,36 centimes de moins que la semaine précédente,
selon les données publiées par le ministre des la Transition
écologique et solidaire. Le litre d'essence sans plomb 95 (SP 95)
s'affichait à 1,4469 euros, soit une baisse de 0,65 centimes
d'euros. Celui du sans plomb contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP
95-E10) valait 1,4249 euros, en recul de 0,59 centimes. Enfin, le
sans plomb 98 (SP 98) a atteint 1,5121 euros le litre, en baisse de
0,69 centimes. Le prix des carburants varie en fonction des cours du
pétrole, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de
produits pétroliers, de l'évolution des taxes et de celle de la
demande.

Dîner d'Etat à l'Elysée: la République met à l'honneur le Luxembourg.

Dîner d'Etat à l'Elysée: la République met à l'honneur le Luxembourg.http://www.via214.net/




Emmanuel Macron et
Brigitte ont accueilli Henri et Maria Teresa de Luxembourg, lundi
soir à l'Elysée. La République sait recevoir et en a fait à
nouveau la démonstration lundi soir. Un "dîner d'Etat en honneur
de leur altesse royales le Grand-Duc Henri et la Grande-duchesse
Maria-Teresa de Luxembourg" était organisé à l'occasion de la
visite du couple en France. Lundi matin, Emmanuel Macron et Brigitte
avaient déjà accueilli le Grand-Duc et son épouse au palais
présidentiel. Parmi les invités y était Stephan Bern, détencteur
de la double nationalité française et luxembougeoise. Il aurait été
étonnant que l'animateur ne soit pas convié aux festivités:
Emmanuel Macron l'a chargé d'une mission sur le patrimoine, "qui
consiste précisément d'abord à recenser l'ensemble de notre
patrimoine culturel qui aujourd'hui il souffre". Le président de
l'Assemblée nationale, François de Rugy, était également
présent avec son épouse Séverine Servat. La secrétaire d'Etat
auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune
Poirson, était quant à elle accompagnée de son époux. La
journaliste Laurence Ferrari, également présente, était au bras de
son époux, le violoniste Renaud Capuçon qui s'était produit au
palais en octobre 2017. Le mathématicien et député LREM Cédric
Villani a également été photographié à son arrivé dans la cour
de l'Elysée.  

Campagne Trump: Facebook suspend une entreprise ayant utilisé les données de millions d'utilisateurs

Campagne Trump: Facebook suspend une entreprise ayant utilisé les données de millions d'utilisateurs.http://www.via214.net/




Facebook a annoncé
vendredi avoir "suspendu" Cambridge Analytica, une entreprise ayant
collecté et utilisé les données de 50 millions d'utilisateurs afin
d'influencer leur vote, et ayant travaillé sur la campagne de Donald
Trump. Les données de 50 millions d'usagers d'un réseau social
collectées sans leur consentement, un algorithme conçu pour
influencer le vote des électeurs... Le scénario semble digne de la
célèbre série télévisée House of Cards mais concerne une
élection très réelle: la présidentielle américaine de 2016.
facebook a ainsi annoncé, vendredi 17 mars, avoir "suspendu" et
menacé de poursuites Cambridge Analytica, une entreprise d'analyse
de données qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump en
2016. D'après une enquête réalisée par New York Times et The
Observer, l'édition dominicale du quotidien britannique The
Guardian, publié le 17 mars, Cambridge Analytica aurait récupéré
les données de 50 millions d'utilisateurs et s'en serait servi pour
élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le
vote des électeurs. Facebook a également suspendu l'accès de la
maison mère de la société, Strategic Communication Laboratories
(SCL) ainsi que ceux d'Aleksandeer Kogan, psychologue à l'Université
de Cambridge, et Christopher Wylie, dirigeant de la société Eunoia
Technologies et ancien employés de Cambridge Analytica. "En 2015
nous avions appris qu'Aleksander Kogan nous avait menti et avais
violé la politique de la plate forme en transmettant les données
récupérées sur une application utilisant une interface de
connexion de Facebook à SCL/ Cambridge Analytica" a annoncé
vendredi dans un communiqué Paul Grewal, le vice-président et
directeur juridique adjoint du réseau social américain". "Il a
également transmis ces données à Christopher Wylie". Facebook a
expliqué que Kogan avait pu récolté légalement les données des
utilisateurs, mais avait "violé les règles de la plate forme" en
les transmettant à Cambridge Analytica et à Christopher Wylie. Le
réseau social avait donc supprimé l'application en 2015, pour
non-respect de sa politique. Le New York Times avance ainsi que des
copies des données obtenues par Cambridge Analytica existent
toujours, et que certains journalistes ont même pu les consulter. "Nous agissons vigoureusement pour déterminer la véracité de ces
informations. Si elles sont exactes, il s'agirait d'une nouvelle
violation inacceptable de la confiance et des engagements qui ont été
pris" a-t-il estimé, ajoutant que Facebook "prendra les mesures
nécessaires pour que les données en question soient effacées une
bonne fois pour toutes" laissant entendre de possibles poursuites
judiciaires. Filiale américaine de la société britannique de
marketing ciblé SCL, Cambridge Analytica est connu pour avoir
fourni, pendant la campagne du groupe pro-Brexit Leave.EU, des
solutions de collectes de données et de ciblage d'audience. Selon
The Observer, l'entreprise a été dirigée par Steve Bannon, l'un
des proches conseillers de Donald Trump avant d'être évincé de la
Maison Blanche durant l'été 2017.  

Wall Street a été soutenue par la plupart des stats du jour.

Wall Street a été soutenue par la plupart des stats du jour.http://www.via214.net/




New York (Reuters): Wall
Street a terminé en hausse une séance marquée par de solides
statistiques économiques et par l'arrivée à échéance de contrats
d'options et de futures, les fameuses "quatre sorcières", source
habituelle de volatilité. Mais sur l'ensemble de la semaine, les
trois grands indices finissent assez nettement dans le rouge. Le
moral des ménages américains s'est amélioré au mois de mars,
contrairement aux attentes des économistes, suivant les résultats
préliminaires de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan,
tandis que la production industrielle a augmenté à un rythme
nettement plus fort que prévu en févier en raison d'un rebond dans
la construction lié à la météo et d'une augmentation de la
production pétrolière, gazière et minière. En revanche, la
construction résidentielle a ralenti plus que prévu en févier, la
progression sur le segment des maisons individuelles n'ayant pas
suffi à compenser le recul sur celui des immeubles d'habitation.
L'indice Dow Jones a gagné 72,85 points, soit 0,29% à 24.946,51
points. Le S&P 500 a pris 4,68 points (0,17%) à 2.752,01 points.
Le Nasdaq Composite a fini stationnaire, prenant 0,25 points à
7.481,99 points. Les gains de vendredi tranchent avec une semaine qui
a été dans l'ensemble difficile pour les places boursières,
plombées par les craintes d'un conflit commercial en raison des
initiatives douanières du président Donald Trump et de l'éviction
de son secrétaire d'Etat Rex Tillerson. Ce qui explique que sur la
semaine, le Dow Jones ait perdu 1,57%, le S&P 500 1,04% et le
Nasdaq 1,27%. "Il n'y a pas eu grand chose de Washington
aujourd'hui, on regarde donc, plus l'économie" a dit Keith Lerner
(Sun Trust Advisors Services) ajoutant que les "quatre sorcières" expliquaient que les cours aient fluctué assez étroitement. Les
investisseurs attendent la réunion de politique monétaire de la
Réserve fédérale américaine, la semaine prochaine, qui se
traduira probablement par une nouvelle hausse des taux d'intérêt. "Bon nombre de gérants commencent à anticiper qu'en définitive,
peut-être pas lors de cette réunion mais à l'avenir, la Fed
deviendra un petit peu pus rigoriste dans son comportement" a
observé Chad Morganlander (Washington Crossing Advisors). Aux
valeurs, Adobe Systemes a gagné 3,05%. le concepteur de PhotoShop a
publié jeudi un chiffre d'affaires et des bénéfices supérieurs
aux attentes de Wall Street pour le septième trimestre consécutif
grâce à une nouvelle progression des abonnements à son service
Creative Cloud qui comprend notamment le logiciel de retouches et de
graphisme. Micron Technology a pris 2,96%, mes analystes de Baird
ayant relevé leur objectif de cours de 40 à 100 dollars. Western
Digital a gagné 4,1%, atteignant en séance un pic de trois ans, les
analystes de Baird ayant relevé leur recommandation à
"superformer". Le volume a été de 9,54 milliards de titres
échangés, bien supérieur à la moyenne de 7,2 milliards des 20
dernières séances. Les rendements des Treasuries et le dollar ont
monté, en réaction eux aussi aux statistiques du jour et anticipant
également une hausse des taux de la semaine prochaine à l'occasion
de la réunion de deux jours de la banque centrale américaine, la
première présidée par Jerome Powell. Les traders pensent que pour
l'essentiel, ce dernier poursuivra le processus de normalisation
monétaire par Janet Yellen, celle qui l'a précédé à la
présidence de la Fed. Le spread entre les papiers à 2 et 10 ans
s'est élargi de 55 points de base contre 54 points jeudi. La courbe
s'est aplatie depuis les 82 points de base du 12 février. Le dollar
a pour sa part progressé de 0,08% face à un panier de six monnaies
de référence mais il a fléchi de 0,29% contre le yen, à 106,05,
les craintes de tensions politiques n'ayant pas disparus la monnaie
nippone conserve encore le statut de valeur refuge. La hausse de Wall
Street a enfin soutenu les cours du pétrole, qui ont aussi bénéficié
du fait que les traders ont débouché leurs positions à découvert
avant un week-end durant lequel le prince héritier saoudien
Mohammed Ben Salman doit apparaître dans l'émission "60 Minutes".








(Avec Sruthi Shankar, Gertrude
Chavez-Dreyfuss, Karen Brettel et Kate Duguid) par April Joyner.  

Macron et Merkel veulent redémarrer le "moteur franco-allemand".

Macron et Merkel veulent redémarrer le "moteur franco-allemand".http://www.via214.net/




Les deux dirigeants ont
insisté sur la responsabilité extrêmement importante» à laquelle
font face Paris et Berlin. "Nous seront invincibles en tant que
Européens si nous ne vous laissons pas diviser dans nos relations
géopolitiques, avec les pays en expansion", a déclaré Angela
Merkel aux côtés d'Emmanuel Macron, vendredi 16 mars. Après cinq
mois d'attente pour la formation d'un gouvernement outre-Rhin "le
travail qui nous attend est important dans le contexte européen
profondément bousculé depuis le Brexit (…) et depuis l'élection
italienne qui a vu monter les extrêmes" a dit le chef d'Etat au
côté de son invitée, avant un dîner de travail à l'Elysée. Les
deux dirigeants, qui veulent faire redémarrer le fameux "moteur
franco-allemand" ont par ailleurs insisté sur la nécessité de
trouver des solutions aux multiples défis auxquels l'Union
européenne (UE) est confrontée:



  • crise migratoire


  • progression des formations
    eurosceptiques dans l'UE


  • tensions diplomatiques
    internationales


  • réforme des institutions
    européennes.



M. Macron a insisté sur
"la responsabilité extrêmement importante" à laquelle font face
Paris et Berlin, "alors même que les tension internationales ne
cessent de croître". Les deux dirigeants ont notamment cité
l'affaire de l'empoisonnement d'un agent double russe, le 4 mars au
royaume-uni, réitérant la "solidarité des alliés" avec Londre.
Félicitant Angela Merkel pour la formation de son nouveau
gouvernement, Emmanuel Macron a ajouté que "pendant de logues
années", l'UE avait "attendu que le couple franco-allemand avance
et propose. Nous y sommes prêts. C'est donc cette étape qui est
devant nous". Il a souhaité qu'ils aient "réarticulées" la
responsabilité et la solidarité dans la zone euro et cité les
politiques migratoires, de défense, commerciale et d'éducation.
"Nous proposerons une feuille de route claire, ambitieuse pour cette
refondation d'ici le mois de juin" a-t-il dit. La France a fait des
propositions et conduit ses réformes, a souligné Angela Merkel,
expliquant que son gouvernement, désormais formé, souhaitait
travailler à "un nouvel avenir" avec les autorités françaises.
"Nous voulons maintenant trouver des chemins communs" a souligné
la chancelière en insistant notamment sur la politique migratoire.  

Ex-espion russe empoisonné: Londre réplique et expulse 23 diplomates russes.

Ex-espion russe empoisonné: Londre réplique et expulse 23 diplomates russes.http://www.via214.net/




En
représaille de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï
Skripal et de sa fille Ioulia, qui Theresa May attribue à la Russie,
la Première ministre a annoncé une série de mesures contre Moscou.
La sanction a été immédiate. Le 4 mars dernier, l'ex-espion russe
Sergueï Skripal et sa fille sont retrouvés inconscients sur un
banc, à Salisbury (Angleterre). Pour les autorités britanniques,
aucun doute possible: ils ont été victimes d'une tentative
d'empoisonnement. Ce mercredi 14 mars, la Première ministre
britannique a posé un nom sur le coupable: la Russie. "Il y a pas
d'autres conclusion que celle selon laquelle l'Etat russe est
coupable de la tentative de meurtre" ayant visé l'ancien espion de
66 ans, et sa fille Ioulia de 33 ans, a déclaré la dirigeante
devant le parlement britannique. En représaille, Theresa May a
annoncé une série de sanctions à l'encontre de Moscou, à
commencer par l'expulsion immédiate de 23 diplomates russes
considérés au Royaume-Uni comme "des agents du renseignement non
déclarés". La Russie disposait jusqu'ici de 59 diplomates
accrédités au Royaume-Uni. L'empoisonnement visant Sergueï Skripal
"constitue un usage illégal de la force par l'Etat russe contre le
Royaume-Uni" a précisé la Première ministre qui a ajouté qu'il
"était juste d'offrir à la Russie l'opportunité de fournir une
explication mais sa réaction trahit un mépris total pour la gravité
de ces événement. Ils n'ont fourni aucune explication crédible".
Londre assure que la Russie est responsable de cet empoisonnement. La
Grande-Bretagne a décidé de rouvrir 14 enquête sur des morts
suspects survenues depuis le début des années 2000. Agé de 66 ans,
Sergueï Skripal quelques heures après le déjeuner, il se serait
assis sur un banc, accompagné par sa fille Ioulia de 33 ans, il est
depuis hospitalisé dans un état critique, tout comme sa fille
Ioulia. La chef du gouvernement britannique a également annoncé la
"suspension des contrats bilatéraux" avec Moscou, et qu'il n'y
aurait aucun représentant diplomatique au Royaume-Uni à la coupe du
monde en Russie. Londre, Paris et Washington accusent Moscou. "Ce
qui est important sur la scène diplomatique internationale et nous
avons soulevé cela à l'Otan aux Nations unies, nous allons le faire
avec l'Union européenne, c'est que les alliés se tiennent à nos
côtés et disent que cela fait partie d'un modèle d'activité que
nous avons vu de la part de la Russie dans leurs ingérences et les
perturbations qu'ils provoquent dans un certain nombre de pays
d'Europe. Cela s'est produit au Royaume-Uni mais cela aurait pu se
produire n'importe où. Et nous sommes unis contre cela. L'enquête
de police aurait pour objectif de traduire en justice les auteurs de
cet actes. Mais il est très clair que la Russie est derrière
l'utilisation de cet agent neurotoxique de niveau militaire"
a-t-elle déclaré la Première ministre britannique. Les Etats-Unis,
la France et l'Allemagne se sont joints jeudi à Londre pour
condamner dans un communiqué commun la tentative d'empoisonnement de
l'ex-espion russe Sergueï Skripal intervenue le 4 mars. Ils ont
appelé la Russie à répondre à toutes les questions liées à
cette attaque. "Nous les chefs d'Etats et de gouvernement de la
France, d'Allemagne, des Etats-Unis et du Royaume-Uni, exprimons
notre consternation". Theresa May, Emmanuel Macron, Angela Merkel et
Donald Trump ont annoncé dans un communiqué commun publié ce jeudi
par le gouvernement britannique qu'ils condamnaient la tentative
d'assassinat de l'ex-espion russe empoisonné au Royaume-Uni. Dans
cette déclaration commune, les quatre dirigeants ont estimé que la
responsabilité russe était la seule explication "plausible" dans
la tentative de meurtre de l'ancien agent, partageant le constat
britannique. "Ils ont également déclaré que "l'incapacité de la
Russie à traiter des demandes légitimes su Royaume-Uni accentue
encore sa responsabilité". Cette affaire constitue "une menace pour
la sécurité" s'inquiètent-ils. Et d'ajouter que "cette
utilisation d'agent neurotoxique militaire (Novichok) d'un type
développé par la Russie, constitue la première utilisation
offensive d'un agent neurotoxique en Europe depuis la seconde Guerre
mondiale". "Il s'agit d'une attaque contre la souveraineté
britannique et toute utilisation par un Etat-parti à la Convention
constitue une violation de ladite Convention des armes chimiques et
du droit international. C'est notre sécurité qui est menacée"
ajoutent-ils. Le secrétaire général de l'Otan Jen Stoltenberg a
également exprimé son inquiétude concernant cette affaire, la
qualifiant "d'extrêmement grave". Il a exprimé que si la Russie
chercherait la confrontation, "ce sera sa décision" mais l'Otan
sera "en mesure de défendre tous ses membres". Et d'ajouter "Nous
ne souhaitons pas une nouvelle Guerre froide, nous ne voulons pas
être entraînés dans une nouvelle course aux armements, car c'est
coûteux, dangereux et dans l'intérêt de personne". Le secrétaire
général a également affirmé que "l'Otan veut continuer d'avoir
un dialogue" et que l'Alliance travaillait pour "organiser une
réunion du Conseil Otan-Russie (COR) cette année."




Jen
Stoltenberg qui rencontrera lundi le chef de la diplomatie
britannique Boris Johnson à Bruxelles, a toutefois déclaré qu'à
ce jour "le Royaume-Uni n'a pas demandé d'aide concrète pour mener
cette enquête" alors que ce jeudi Theresa May s'est rendue à
Salisbury pour la première fois depuis l'empoisonnement.

Californie: Donald Trump défend son mur.

Californie: Donald Trump défend son mur.http://www.via214.net/




Le
président américain est arrivé mardi à San Diego, début de son
périple en Californie. C'est son premier déplacement entant que
président dans ce bastion démocrate de la côte ouest, fer de lance
de la résistance à sa politique. Le président est arrivé mardi à
San Diego (Californie) Etat farouchement opposé à sa politique sur
l'immigration, pour vanter son projet controversé de mur à la
frontière mexicaine. L'avion présidentiel Air Force One s'est posé
en milieu de journée sur la base militaire de Miramar. Ce premier
déplacement entant que président dans ce bastion démocrate de la
côte ouest s'annonce délicat pour le magnat de l'immobilier tant le "Golden State" s'oppose frontalement à lui, de l'immigration à
l'environnement en passant par les armes. Donald Trump devrait se
rendre à la frontière avec le Mexique, à Otay Mesa, sur le site où
se dressent huit prototypes – de béton et d'acier – de l'immense
barrière physique qu'il entend dresser entre les deux pays. Les
images du locataire de la Maison Blanche devant les huit grands blocs
qui se dressent vers le ciel devraient être chargées en symboles.
Mais rien n'indique que le "magnifique" mur promis sur les estrades
de la campagne soit sur le point de sortir de terre. Plus d'un an
après son arrivée au pouvoir, le Congrès n'a pas débloqué le
moindre dollar pour la construction contre laquelle nombre d'élus
démocrates sont vent débout, y voyant le triste symbole d'une
Amérique tournant le dos à son histoire. Et sur Capitol Hill, les
discussions entre républicains et démocrates sur l'immigration sont
dans l'impasse. Au fil des meetings, le président a beaucoup varié
sur la taille et la longueur de ce mur érigé au symbole de sa
fermeté sur l'immigration, mais aussi sur l'estimation du coût de
sa construction – avançant des chiffres allant de 4 à 20
milliards de dollars. Il peu s'attendre à de multiples
manifestations dans cet Etat où il a obtenu à peine plus de 30% des
voix lors de l'élection présidentielle. Peu avant son arrivée,
quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées à côté du
poste frontière de San Ysidro. A la veille de la visite de Donald
Trump le gouverneur démocrate de l'Etat, Jerry Brown, lui a adressé
une lettre ouverte sans ambiguïté, rappelant que le "Golden State" est, à lui seul, la sixième économie du monde, il souligne que la
prospérité de son Etat n'a pas été bâtie sur le "repli, bien au
contraire" mais grâce à l'accueil "d'immigrants et d'innovateurs
venus des quatre coins du monde". "En Californie nous sommes plus
attachés aux ponts qu'aux murs" a-t-il lancé soulignant qu'il ne
s'agit pas seulement d'une image et invitant Donald Trump à visiter
les dizaines de ponts et viaducs en cours de construction en vue de
créer la première ligne ferroviaire à grande vitesse du pays. Le
bras de fer entre la Californie et l'administration Trump est encore
monté d'un cran la semaine dernière, quand le ministère américain
de la Justice a porté plainte contre la capitale californienne
Sacramento pour forcer cet Etat qui s'est proclamé "sanctuaire" pour les sans-papiers, à coopérer avec la police fédérale de
l'immigration. "La politique de la Californie sur les sanctuaires
est illégale, anticonstitutionnelle et met en danger le pays tout
entier" a tweeté le président américain depuis Air Force One.



Un homme sans vie découvert sur la rocade Arc-en-ciel.

Un homme sans vie découvert sur la rocade Arc-en-ciel.http://www.via214.net/




Le
chauffeur d'un poids lourd a donné l'alerte hier matin vers 7h20,
après avoir aperçu un homme allongé sur le terre-plein central de
la rocade Arc-en-ciel au niveau de Saint Simon. Lorsqu'ils sont
arrivés sur place, les policiers et les pompiers ont découvert le
corps sans vie d'un homme qui gisait effectivement entre les deux
voies de circulation et qui présentait plusieurs blessures au niveau
du bassin et des jambes, ce qui pourrait laisser penser qu'il a été
percuté par un véhicule. Les policiers de la brigade des accidents
ont d'ailleurs lancé un appel à témoins pour retrouver
d'éventuelles personnes qui circulaient sur la rocade Arc-en-ciel
hier matin et qui auraient vu quelque chose. Ils sont invités à
joindre le commissariat central au 05 61 12 74 74 ou 05 61 12 78 90.
La victime est en cours d'identification mais selon les premières
informations il s'agirait d'un homme de 44 ans.

Cache d'armes: la colère de la maire de Colomiers.

Cache d'armes: la colère de la maire de Colomiers.http://www.via214.net/




Samedi, Karine
Traval-Michelet a fort peu apprécié d'apprendre par La Dépêche du
Midi, la découverte d'un cache d'armes – neuf fusils d'assaut dont
une kalachnikov – à Colomiers. La maire de la ville souhaite
exprimer sa "consternation et sa colère devant un événement
majeur, un signal anormal": "Dans le cadre de la consultation des
territoires initiés par le ministre de l'Intérieur, j'ai alerté
l'Etat depuis plusieurs mois pour indiquer que Colomiers n'est pas
pris en compte à sa juste mesure dans les problématiques de
sécurité. Nous sommes la deuxième ville de la métropole, proche
de Toulouse avec 18 % de la population dans les quartiers
prioritaires, 30% de logements sociaux, avec une fluidité des
transports entre toutes les villes". Comme ses collègues de Blagnac
et Tournefeuille, Karine Traval-Michelet réclame "un meilleur
équilibre" dans la répartition des forces de police "Nous avons
écrit au préfet en décembre pour demander une meilleure
organisation. Trois mois après, nous n'avons toujours pas eu de
réponse concrète. Les policiers de nos trois villes sont
régulièrement mobilisés à Toulouse, et nous, nous sommes démunis.
M. Collomb annonce le renforcement d'effectifs à Toulouse, le
déploiement de la police de sécurité du quotidien, c'est très
bien. C'est justifié. Mais nous aurions souhaité une meilleure
prise en compte de la périphérie. Cette cache d'armes, la grosse
prise de cannabis à Pibrac démontrent que les villes de 1 ere et 2
è couronne peuvent servir de base arrière à la délinquance dure".
Ce week-end la maire de Colomiers a dû répondre aux questions de la
population: "Certains de nos administrés ne comprennent pas qu'on
obtienne pas d'effectifs supplémentaires. Et nous, nous sommes
démunis pour leur répondre, alors que nous sommes en première
ligne." Pourtant la ville de Colomiers estime avoir fait des efforts
en matière d'incivilités et de prévention de l'insécurité: "Avec
les services de gardiennage, les agents de surveillance de voie
publique et des onze policiers municipaux, nous allons recruter dix
policiers de plus, avec un directeur de catégorie A. Les premières
caméras de vidéo-protection sont mises en service depuis quelques
jours, une trentaine vont être déployées. Mais la police nationale
a des compétences que nous n'avons pas. Nous ne pouvons pas arrêter
un dealer, mettre fin à un trafic d'armes pu à un trafic de drogue.
La population ne voit pas la différence, c'est à nous qu'elle
s'adresse et à qui elle demande des comptes".





Recueilli par J.-F Lardy-Gaillot.

Brigitte Bardot nous ouvre la porte de sa maison à Saint Tropez.

Brigitte Bardot nous ouvre la porte de sa maison à Saint Tropez.http://www.via214.net/




Brigitte Bardot vit
toujours à la Madrague (Saint Tropez). Elle se montre peu, elle qui
a été un mythe, une légende du cinéma français et la star de la
Jet Set des années 1970. La star vit tranquille dans son petit
village de pêcheurs devenu centre incontournable de la Jet Set à
Saint Tropez. Emporté par une tornade de notoriété, c'est tout un
univers autour de la star. BB nous accueille chez elle. Saint Tropez
année 50. A partir de la fin de cette décennie, plus rien ne sera
pareil dans ce petit village varois. Une femme, rêve de nombreux
hommes fait basculer l'histoire du lieu. Brigitte Bardot affole les
esprits et le Var. BB, dont les parents possédaient déjà une
maison à Saint Tropez, n'a pas tardé à acquérir une résidence
qui devint très vite un lieu de curiosité: la Madrague. BB recluse
depuis plusieurs années, elle a voulu bien ouvrir la porte aux
équipes de France 3 Côte d'Azur, dans sa maison de la Garrigue.
Discrète varoise depuis de décennies Brigitte Bardot a fait des
émules. Portrait d'une femme influencée par la star et par son
engagement contre la souffrance animale. Maryline Pons-Riffet est
représentante de la Fondation Bardot, un militantisme et un combat
quotidien. Un mythe qui vit paisiblement dans le village varois de
Saint Tropez. BB qu'on ne voit pas beaucoup mais qui s'expose, toute
cette année 2018, au Musée de la gendarmerie et du cinéma, nous
nous y rendons avec un guide de choix, son mari Bernard D'Ormale, qui
partage sa vie à la Madrague. Madame Bardot qui vit toujours à la
Madrague s'entoure de ses animaux de la ferme qu'elle soigne avec
amour. Elle se montre peu mais elle continue de marquer de son image
un village qui en fait un attrait touristique. La belle Brigitte
Bardot a ouvert ses portes et accueilli dans sa propriété les
journalistes, échangé quelques mots et un salut affectueux aux
habitants du Var.  

New York: un hélicoptère s'écrase dans l'East River au moins deux morts.

New York: un hélicoptère s'écrase dans l'East River au moins deux
morts.http://www.via214.net/




Un hélicoptère de
tourisme s'est écrasé dimanche soir dans l'East River à New York,
faisant au moins deux morts, les tris autres passagers ont été "hospitalisés dans un état critique" ont indiqué les autorités
de la ville. "Le pilote a réussi à se dégager, mais les cinq
autres passagers n'ont pas pu". Selon le chef de la police et des
pompiers new-yorkais, l'hélicoptère qui transportait six personnes
dont un pilote, s'est écrasé dans l'East River, au niveau de la 90
e rue, peu après 19 h locale (minuit heure française) à l'issue
d'une journée ensoleillée. Des plongeurs ont été dépêchés sur
place, qui ont dégagé les cinq passagers, dans des conditions
difficiles en raison du courant fort à cet endroit, a expliqué
Daniel Nigro, chef des pompiers. Deux d'entre eux ont été déclaré
morts sur les lieux, et les autre trois ont été "hospitalisés
dans un état critique" a-t-il ajouté, sans donner aucune précision
sur leur identité. Il a ajouté que les cinq passagers étaient
attachés à leur siège, expliquant peut-être pourquoi ils
n'avaient pas pu se dégager. L'hélicoptère appartenait à une
société dénommé Liberty, qui organise des vols pour des touristes
souhaitant survoler la capitale financière américaine. Selon le
chef de la police James O' Neil, l'appareil avait été loué pour
des besoins de photographes. Les autorités new-yorkaises n'ont cité
dans l'immédiat aucune cause pour cet accident, indiquant simplement
que l'autorité fédérale pour la sécurité dans les transports, le
National Transportation Safety Board, était en charge de l'enquête.
Plusieurs médias qui ont diffusé les images de l'hélicoptère
rouge sombrant dans la rivière, ont évoqué un appel de détresse
du pilote juste avant le drame, évoquant un problème de moteur.

Vladimir Poutine détesté par les Occidentaux et adoré en Russie.

Vladimir Poutine détesté par les Occidentaux et adoré en Russie.http://www.via214.net/




Il est abhorré par les
Occidentaux, accusé d'annexer les terres des uns et d'interférer
dans les élections des autres . Mais en Russie, Vladimir Poutine
reste un président aimé et soutenu certains de remporter le 18 mars
un nouveau mandat. Crédité d'environ 70% des intentions de vote par
l'Institut public VTSIOM, le président a selon ses détracteurs
consolidé son pouvoir en plaçant les médias sous contrôle et
réduit les libertés publiques au cours de ces 18 années au
pouvoir. Son principal opposant Alexeï Navalny, a ainsi été
déclaré inéligible jusqu'en 2024 en raison d'une condamnation
judiciaire, orchestrée selon lui par le Kremlin. Mais pour des
millions de russes, Vladimir Poutine est l'homme qui a ramené la
stabilité après le chaos politique et économique des années 1990,
et restauré l'autorité et le rôle de Moscou dans l'arène
internationale, perdus après l'humiliante chute de l'URSS. "Poutine
est un miroir et chacun voit en lui ce qu'il souhaite" remarque
auprès de l'AFP l'analyste politique Konstantin Kalatchev. "Pour
certains il est l'homme qui a relevé la Russie à genoux, remis à
niveau l'armée et l'industrie militaire. Pour d'autres, il a élevé
leur niveau de vie et s'est assuré que leurs retraites soient
versées sans retard". A l'étranger, c'est l'inverse: Vladimir
Poutine apparaît souvent à la Une des journaux comme le
représentant du mal absolu. "Le fait qu'il soit considéré comme
le principal ennemi de l'Occident, c'est la reconnaissance de son
statut de principal homme politique" note M. Kalatchev. "S'ils ont
peur de vous, c'est qu'ils vous respectent". La réputation de
Vladimir Poutine à l'étranger a été ternie par le rôle de la
Russie dans le conflit ukrainien, qui lui vaut d'être sous le coup
de sanctions des Etats-Unis et de l'Union européenne dès 2014. La
Russie est également régulièrement pointé du doigt pour son
soutien militaire au régime syrien de Bachar al-Assad. Et la
révélation d'un vaste système de dopage de ses athlètes, menant à
son exclusion des JO 2018 de Pyeongchang, n'a pas aidé à remonter
la cotte de popularité du président russe. Aux yeux de Vladimir
Poutine, tous ces reproches montrent en réalité que l'idée d'une
Russie forte gêne les Occidentaux. C'est justement avec le leitmotif
d'un "président fort pour un pays fort" que Vladimir Poutine fait
campagne pour être réélu le 18 mars prochain. Début mars, lors
d'un discours devant le Parlement, il ainsi présenté les nouvelles
armes "invincibles" de la Russie, lançant aux Occidentaux
"Ecoutez-nous maintenant!" Le président joue un rôle de "l'axe
du mal" autour duquel les Occidentaux "se consolident et se
mobilisent", a déclaré avec un sourire de connivence un
journaliste russe qui interrogeait le président à la télévision.
"Imaginez comment ils se débrouilleraient sans vous!" Sauf énorme
surprise, Vladimir Poutine obtiendrait le 18 mars, son quatrième
mandat, le portant au pouvoir jusqu'en 2024.




Son plus proche rival,
selon les sondages, est le candidat du Parti communiste, le
milliardaire Pavel Groudinine qui récolte près de 8% des intentions
de vote. Poutine "exploite étroitement toutes les peurs et les
complexes de la population", affirme M. Kalatchev, ajoutant que la
peur principale des Russes, est un retour à l'instabilité des
années 1990. "Les gens ont peur de perdre ce qu'ils possèdent, et
cette peur est particulièrement forte en province où la vie est
difficile".





Lors de la présidentielle
de 2012, Vladimir Poutine, alors premier ministre du président
Dmitri Medvedev, avait fait campagne en promettant d'améliorer le
quotidien des Russes. Mais au final, son dernier mandat a été
marqué par une récession économique et une baisse du niveau de
vie. Pour Alexeï Navalny, les 70% des intentions de vote pour le
président russe en s'expliquent pas par un véritable soutien à son
programme politique, mais par le sentiment qu'il n'existe pas de
véritable choix. En province, "ils se disent (…) il n'y a
personne d'autre que Poutine, je vais voter pour lui!" a déclaré
récemment lors d'un entretien à l'AFP. A Moscou pendant une
manifestation de soutien au président, des partisans de Vladimir
Poutine semblaient partager le même ressenti. "Je ne voit pas
d'autre candidat qui puisse être notre commandant en chef" a ainsi
déclaré le cinéaste Nikita Mikhalkov devant une foule de 100.000
personnes. "C'est le seul. Poutine est notre président".

Congrès FN: ce que l'on sait sur le changement de nom du FN.

Congrès FN: ce que l'on sait sur le changement de nom du FN.http://www.via214.net/




Lors
de son congrès samedi et dimanche à Lille, Marine Le Pen sera
réélue à la tête du FN et dévoilera le nouveau nom de son parti.
Marine Le Pen annoncera ce dimanche 11 mars, au deuxième jour de "son" congrès à Lille, le nouveau nom qu'elle défend pour
remplacer celui du Front national. "Ne me torturez pas, je ne
parlerai pas" s'amusait Marine Le Pen, jeudi 8 mars, sous le feu des
questions des journalistes qui l'entourait. De fait, les spéculations
vont bon train depuis que la présidente du FN a confirmé qu'elle
était "pour" rebaptiser le parti d'extrême droite. Si elle n'a
confié le bon qu'à quelques proches, elle se plaît à glisser des
indices pour nourrir le jeu des pronostics. Affirmant ici souhaiter
un label moins "militaire", là préférer le mot "Nation" au mot "Patrie" - ce qui tombe plutôt bien, Floriant Philippon ayant
nommé son parti "Les Patriotes" en claquant la porte du FN. Marine
Le Pen dément également régulièrement certains rumeurs, évitant
ainsi qu'elles ne prennent un peu trop de place dans l'esprit des
militants. Dans la catégorie des nominés rapidement balayés "Nouveau forts" "les nationaux", quoi qui puisse contenir son
prénom, et toutes les appellations en "les quelques choses". Une
nouvelle marque, pense-on au FN, faciliterait les alliances, surtout
au niveau locale. "Front national, c'est peut-être compliqué à
vendre pour nos alliés, en interne", admet ainsi un cadre. Pour
aller chercher les électeurs qui lui ont manqué pour entrer à
l'Elysée, Marine Le Pen ne jure depuis plusieurs mois que par cette "refondation" claironnée depuis la défaite présidentielle. Et
par son symbole: le nouveau nom. "Nous ne sommes pas là pour penser
à nous-même mais à ceux qui nous devons conquérir" lançait-elle
à Coudry, devant les militants du Nord, le 21 janvier. A ceux du
Puy-du-Dôme quelques semaines plus tard, elle expliquait que "le
premier compromis incontournable, c'est le changement de nom". Et à
son entourage de reprendre un écho "On ne peut pas mener des
stratégies en étant à cloche-pied, développe un des ses
conseillers. On ne peut pas chercher l'ouverture, clôturer l'ère
Jean-Marie Le Pen et garder le nom d'un groupuscule des années
1970". Sans d'autres détails, Marine Le Pen a annoncé que, parmi
les quelques 27.000 adhérents (sur les près de 51.000 consultés)
ayant répondu au questionnaire envoyé par le siège en novembre
2017, une "courte majorité" s'était prononcé en faveur du
changement de nom du Front national. Les résultats ont été
annoncés lors du congrès, samedi: 52% des militants sont en faveur
d'un changement et nom selon le FN. Précisons que ce questionnaire a
été dépouillé sans huissier, et donc sans aucun moyen de
contrôler les chiffres annoncés, ce que Jean-Marie Le Pen n'a pas
manqué de pointer sur Twitter.




Autre précision: ce
questionnaire n'est que consultif. Marine le Pen annoncera le nom
qu'elle propose aux adhérents lors de son discours de clôture,
dimanche, et un vote par correspondance sera ensuite organisé, sous
contrôle d'huissier cette fois. Marine Le Pen a estimé que le vote
par voie postale prendrait au minimum six semaines à mettre en
place. A l'issue dus scrutin, et si une majorité des adhérents
l'acceptent, le nom choisi par elle entrera en vigueur. Sinon, retour
au FN. En aucun cas, un changement de nom signifie-t-il un changement
de ligne. Marine Le Pen a répété dans une interview au Monde en
janvier, "qu'il n'y avait pas de changement de ligne au Front
national. Un changement de nom du parti d'extrême droite serait
surtout l'apogée du travail de normalisation – la fameuse "dédiabolisation" - qu'elle mène depuis qu'elle en a pris la tête
en 2011.

Inde: la France annonce la signature de 20 contrats d'une valeur de 13 milliards d'euros.

Inde: la France annonce la signature de 20 contrats d'une valeur de 13 milliards d'euros.http://www.via214.net/




L'Elysée revendique la
signature de 20 contrats d'une valeur totale de 13 milliards d'euros,
dont un de 12 milliards pour le groupe Safran. La France et l'Inde
devraient signer, ce samedi 10 mars, une cinquantaine de contrats et
d'accords de coopération dans les domaines de la science, de
l'environnement et du développement urbain, lors de la première
journée de la visite d'Emmanuel Macron dans les sous-continents, qui
dure jusqu'à lundi 12 mars. L'Elysée revendique la signature de
vingt contrats, d'une valeur de 13 milliards d'euros. Le contrat
remporté par Safran pour la vente et la maintenance des moteurs
d'avion de la compagnie aérienne indienne spire Jet représente, à
lui seul, 12 milliards d'euros, selon les chiffres communiqués par
l'Elysée. EDF doit annoncer un nouveau protocole d'accord prévoyant
la livraison de six réacteurs EPR dans l'ouest de l'Inde, similaire
à celui qui avait déjà été signé en 2009. Aucune vente n'a été
conclue, mais le calendrier des négociations doit cette fois être
précisé. "La marche arrière nous semble impossible aujourd'hui" affirme l'Elysée, qui y voit "une étape majeure". Une petite
ville au sud de l'Inde va aussi confié à Suez la distribution de
son eau potable ainsi que la modernisation de son réseau. Enfin,
Alstom a remporté des marchés de 75 millions d'euros pour plusieurs
projets ferroviaires. "Du sol au ciel, il n'y a pas de domaine dans
lesquels nous ne travaillons pas ensemble" a déclaré samedi
le premier ministre indien Narendra Modi lors d'une allocution
commune à New Delhi avec Emmanuel Macron. Malgré tout, les
relations commerciales entre la France et Inde restent modestes. "Nous pouvons faire bien plus en termes de bons investissements, de
commerce et d'ouverture de nos marchés" a reconnu le président de
al République française dans un entretien accordé jeudi 8 mars, à
l'hebdomadaire India Today. L'objectif est désormais de "faire de
l'Inde le premier partenaire stratégique de l'Inde en Europe" a-t-il ajouté samedi. L'Inde n'est que le 18 ème client de la
France et son 20 ème fournisseur à l'échelle internationale. A
chaque visite d'un chef d'Etat français dans le sous-continent,
c'est la même rengaine: la France ,ne parvient pas à tirer profit
du marché indien. En 1967, l'ambassadeur d'Inde se plaignait déjà
dans le bureau du général De Gaulle de la faible présence
économique française. A l'époque, l'Hexagone ne comptait que huit
entreprises sur le sol indien, contre plus d'un demi-millier
d'aujourd'hui. Depuis l'arrivée au pouvoir de Narendra Modi, en
2014, le pays a progressé dans le classement Doing Business de la
Banque Mondiale, qui mesure la facilité d'entreprendre. Mais l'Inde
revient de loin. Il faut attendre jusqu'à deux ans pour obtenir un
permis ou une autorisation administrative. "Il est toujours
difficile d'identifier dans l'administration les bons interlocuteurs
surtout dans les Etats régionaux; or parfois, ces derniers ne sont
pas au courant des règles, car elles changent souvent", reconnaît
Payal S. Kanwar, la secrétaire générale de la Chambre de commerce
et d'industrie franco-indienne. La plupart des promesses de M. Modi,
qui ont redonné tant d'espoir aux investisseurs au moment de son
élection, tardent à produire des résultats. Plusieurs secteurs ont
été ouverts aux investisseurs étrangers, mais le programme "Make
in Inde" destiné à développer le secteur industriel, a surtout
consisté en une vaste campagne de communication. "La plupart des
industrie française en Inde étaient implantées dans le pays bien
avant le lancement de ce programme" constate Payal S. Kamware. Les
échanges commerciaux franco-indiens ont doublé au cours des neuf
dernières années pour dépasser les 10 milliards d'euros en 2017,
et ils sont désormais en équilibre entre les deux pays. La hausse
des exportations françaises est principalement due à la vente
d'avions Airbus et à la signature de contrats de défenses. L'Inde
première importatrice d'armes au monde, a acheté à la France six
sous-marins Scorpène en 2005 (dont le premier a été livré en
2017) et 36 avions de chasse Rafale en 2016. Mais l'Elysée veut
croire que les deux pays sont "dans une phase de diversification" de leurs échanges. La France espère trouver de nouveaux débouchés
dans le secteur des énergies renouvelables et de la ville
intelligente. L'agence française de développement doit annoncer
samedi, le déblocage d'une ligne de crédits de 100 millions d'euros
pour soutenir le programme indien des smarts cities. Plusieurs
entreprises françaises dont Paprec et 3 Wayste, vont également
signer des contrats de recyclage des déchets. "La France doit
devenir le meilleur partenaire de l'Inde en Europe" a déclaré
samedi matin, Emmanuel Macron, à l'issue de la courte cérémonie
d'accueil au Rashtrapati Bhavan, le Palais de la présidence de la
République à New Delhi.  

Star Wars: Jon Favreau acteur et producteur de la nouvelle série.

Star Wars: Jon Favreau acteur et producteur de la nouvelle série.http://www.via214.net/



Jon Favreau va écrire et
produire une série basée sur la saga "Star Wars" qui sera
diffusée sur le prochain service de streaming de Disney, a annoncé
jeudi sa filiale, la maison de production Lucasfilm. "Si quelqu'un
m'avait dit à 11 ans que j'allais avoir l'opportunité de raconter
des histoires dans l'univers +Star Wars+, je ne l'aurais pas cru.
J'ai hâte d'embarquer pour cette aventure enthousiasmante" s'est
réjouit le réalisateur de 51 ans. Joe Favreau travaille depuis une
dizaine d'années comme réalisateur, producteur ou acteur dans
plusieurs films de super-héros des studio Marvel, autre propriété
du géant américain du divertissement Disney. "Je en pourrais pas
être plus enthousiaste de l'arrivée à bord de Jon Favreau pour
produire et écrire pour le nouveau service de streaming", a dit,
dans un communiqué Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm. "Jon
apporte l'équilibre parfait des talents de production et d'écriture,
combiné à une maîtrise de l'univers +Star Wars+" s'est-elle
félicitée. L'acteur américain connaît bien la galaxie lointaine
puisqu'il a déjà prêté sa voix à un personnage dans la série
animée Star Wars: The Clone Wars, et sera présent dans le prochain
film Solo: A Star Wars Story. Les nouveaux épisodes de Star Wars
seront diffusés sur le prochain service de streaming de Disney. Jon
Favreau a réalisé et joué dans Iron Man, le long métrage qui a
donné le ton pour les autres films de super-héros de l'univers
Marvel, qui ont rapporté au total 14,4 milliards de dollars dans le
monde. Il a également dirigé et produit l'adaptation en 2016 du
film d'animation Le Livre de la jungle et travaillé sur la nouvelle
version du Roi Lion. La date de lancement de la série Star Wars,
sans titre pour l'instant, n'est pas encore connue mais le service de
streaming de Disney qui doit l'héberger devrait être lancé en
2019. Cette nouvelle série mettra en scène de véritables acteurs.  

David Douillet hospitalisé après un accident de la route.

David Douillet hospitalisé après un accident de la route.http://www.via214.net/




David Douillet a été
hospitalisé ce mardi 6 mars après avoir été renversé à scooter,
selon les informations de Closer. Plus de peur que de mal pour le
champion olympique de judo, qui s'en est sorti avec une plaie à la
lèvre. Petite frayeur pour David Douillet. Selon nos informations,
l'ex-quadruple champion olympique de judo a été renversé sur son
scooter à Villiers-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, aux alentours de
20 h 00 ce mardi 6 mars. Alors qu'il prennait un virage, l'ancien
ministre des Sports de Nicolas Sarkozy a été percuté par un
véhicule qui arrivait en sens inverse. Fort heureusement le colosse
de 1,96 mètres, s'en est sorti avec plus de peur que de mal.
Souffrant d'une plaie à la lèvre et bien que son pronostic vital
n'était pas engagé, le conseiller régional d'Île-de-France a tout
de même été transporté à l'hôpital militaire Bégin, basé à
Saint Mandé, où il a passé quelques examens de contrôle, toujours
selon nos informations. L'ancien député des Yvelines, comme
l'ensemble des protagonistes, a été dépisté négatif au test
d'alcoolémie. Ce n'est pas la première fois que David Douillet
connaît des mésaventures sur la route. En 1999, l'ancien député
des Yvelines avait été victime d'un grave accident de moto. Blessé
sérieusement, il avait dû rester hors des tatamis durant huit mois,
le temps de sa convalescence. Rebelote en 2014, lorsque la moto du
champion olympique avait, là encore, été percuté par une voiture.
La collision avait aussi impliqué un autre scooter et le conducteur
du véhicule qui a percuté les deux engins avait pris la fuite.  

Journée internationale des droits des femmes: l'SNCF offre des chocolats aux femmes en première clas

Journée internationale des droits des femmes: l'SNCF offre des chocolats aux femmes en première classe.http://www.via214.net/




Critiquée l'entreprise
assure qu'il s'agissait d'une initiative locale. Pour ce 8 mars,
Journée internationale des droits des femmes, une branche régionale
de la SNCF a eu l'idée assez déplacée d'offrir des chocolats aux
passagères des TVG Paris-Lyon. Mais pas à toutes, puisque l'offre
était réservée à celles qui avaient réservé un billet en
première classe. L'initiative lancée par la direction d'axe TGV
Sud-est de la compagnie ferroviaire a été dénoncé sur Twitter par
la CGT Cheminots de Marseille, mercredi. "Pas d'attention
particulière pour les femmes de deuxième classe, s'est emporté le
syndicat. La philosophie de Macron gangrène la SNCF". "On est
intervenus parce que pour nous, c'était remettre une couche dur une
discrimination" explique un membre de la CGT à LCI. Finalement la
direction centrale de la SNCF est intervenue et aucun chocolat n'a
été distribué ce 8 mars dans le TGV de la ligne. "Si une telle
opération a pu être évoquée au sein d'une équipe locale d'agents
de l'entreprise, elle n'a fort heureusement jamais été mise en
œuvre" explique la compagnie ferroviaire. "Les actions menées par
la SNCF tournent toutes autour de l'égalité des droits, de
l'égalité des parcours professionnels et de la lutte contre le
sexisme et le harcèlement" souligne-t-elle dans un communiqué
envoyé aux médias.  

Donald Trump poursuivi en justice par l'actrice porno Stormy Daniels pour relation présumée.

Donald Trump poursuivi en justice par l'actrice porno Stormy Daniels pour
relation présumée.http://www.via214.net/



L'actrice porno Stormy
Daniels a porté plainte contre Donald Trump mardi à Los Angeles
pour tenter de faite invalider la clause de confidentialité qu'elle
a signé avec lui en 2006. Celle qui aurait eu une relation intime
avec le président américain bien avant son élection a porté
plainte mardi à Los Angeles estimant que l'accord de non-divulgation
signé en 2016 était invalidé par ce que Donald Trump lui-même
l'avait pas paraphé. "La plaignante demande un ordre du tribunal
déclarant que l'accord n'a jamais été formé et qu'il n'existe
pas, entre autres parce que M. Trump ne l'avait pas signé" déclare
cette plaignante dévoilée par son avocat, Michael Avenatti. Cette
clause a été signé par Stephanie Clifford (son vrai nom) et
l'avocat de Donald Trump, Michael Cohen, le 28 octobre 2016, quelques
jours avant son élection présidentielle qui a porté Donald Trump à
la Maison Blanche, détaille la plainte. "comme il est de coutume,
il était clair à tout moment qui à moins que toutes les parties
signent les documents requis, l'accord de confidentialité, avec tous
ses termes de conditions, serait nul" poursuit ce texte. Un virement
bancaire de 130.000 dollars a été malgré cela fait au bénéfice
de Stormy Daniels, qui était citée sous le nom de Peggy Paterson
dans l'accord. Selon la plainte, à partir de janvier 2018 et de
l'émergence de "détail de l'accord" dans les médias, l'avocat de
Donald Trump "M. Cohen à travers des tactiques de coercition et
d'intimidation, a forcé Stephanie Clifford à signer une fausse
déclaration où elle stipulait que les informations sur une relation
avec M. Trump étaient fausses". "Vers le 13 février, M. Cohen a
diffusé un communiqué sur Mme Clifford et l'existence d'un accord
de confidentialité sans son consentement" et au tour du 27 février "M. Cohen a sournoisement démarré une procédure d'arbitrage bidon
contre Mme. Clifford à Los Angeles (…) sans l'en avertir". La
plainte note entre autre que Stephanie Clifford et Donald Trump ont
entretenu une relation intime – démarré à Lake Tahoe en
Californie – entre l'été 2006 et «une bonne partie de 2007". Le
milliardaire a épousé Melania Knauss en 2005. Leur fils Barron est
né en mars 2006.





 



Autriche: deux attaques au couteau simultanées font quatre blessés à Vienne.

Autriche: deux attaques au couteau simultanées font quatre blessés à Vienne.http://www.via214.net/




Trois membres d'une
famille ont été blessés lors d'une attaque au couteau commise sur
la voir publique à Vienne, suivie d'une autre agression qui a fait
une victime. Rien est sûr que les deux attaques au couteau
soient-elles en lien. A Vienne mercredi 7 mars en soirée, c'est en
pleine rue qu'un individu blesse trois membres de la même famille.
"A 19 h 45, trois personnes ont été blessées au couteau par un
agresseur" a rapporté la police de Vienne sur son compte Twitter.
L'agresseur a pris la fuite. Il s'agit d'un couple d'Autrichiens âgés
de 67 et 56 ans et de leur fille de 17 ans, pour lesquels le
pronostic vital est engagés, a précisé Patrick Maierhofer
porte-parole de la police viennoise. L'attaque dont le mobile et les
circonstances exactes restaient inconnus, s'est produite sur la large
artère commerçante de la Praterstrasse, près d'une bouche de métro
du deuxième arrondissement de la capitale autrichienne. La seconde
agression au couteau a fait, quelques minutes plus tard dans le même
secteur, un blessés: un Tchétchène de 20 ans. Un homme de
nationalité afghane soupçonné de cette attaque a été interpellé
dans la soirée, a indiqué Patrick Maierhofer. La police cherche à
établir si un lien existe entre les deux agressions.  

A Djibouti Pékin et Washington en pleine lutte d'influence.

A Djibouti Pékin et Washington en pleine lutte d'influence.http://www.via214.net/




Le port du petit, mais
très stratégique pays est-africain que le secrétaire d'Etat
américain doit visiter cette semaine, est au cœur de la
concurrence entre Etats-Unis et Chine, qui y a ouvert en 2017 sa
première base militaire à l'étranger. Djibouti dans la corne de
l'Afrique est devenu l'un
des théâtres de la lutte d'influence que se livrent la Chine et les
Etats-Unis. Pour le chef de la diplomatie américaine, les
investissements américains iraient dans le sens d'une "croissance
soutenable" quand les investissements chinois encourageraient une
forme de dependence". Dans une lettre adressée au secrétaire à la
défense élu républicain à la chambre des représentants,
s'inquiète de l'influence croissante de la Chine à Djibouti, qui
occupe une position stratégique à l'entrée sud de la mer Rouge.
Pékin il y a inauguré l'été dernier, sa première base militaire
à l'étranger avec 240 hommes, et ce à quelques kilomètres à
peine, d'une base américaine. Le territoire est-africain abrite
aussi des installations militaires françaises et japonaises. Le mois
dernier les autorités djiboutiennes ont mis fin au contrat
d'exploitation du port de Doraleh qui les liait à DP World, une
société basée à Dubaï et comptant parmi les premiers opérateurs
portuaires au monde. Avec cette initiative dénoncée par DP world,
Djibouti aurait la volonté de transférer à la Chine l'exploitation
du site portuaire. "Si les chinois prennent ce
port, les conséquences pourraient être significatives" a-t-il
prévenu le général Thomas Waldhauser aux élus de la commission des
services armées de la Chambre des représentants. "La Chine a pris pied sur le continent africain depuis un certain
temps, mais aussi n'avons pas géré cela en terme d'intérêt
stratégique, nous en faisons que des petits pas, a ajouté le commandent de l'AfriCom. Dans sa
nouvelle doctrine stratégique présentée en mi-janvier, le
Pentagone écrit que la compétition entre les grandes puissances, et
non plus le terrorisme, est désormais la priorité de Washington en
matière de sécurité nationale et ajoute que contrer les ambitions
de la chine et de la Russie est au cœur de cette stratégie. A Pékin un porte-parole du ministère chinois des
affaires étrangères Geng Shaung a déclaré n'avoir aucune
information relatives au terminal de Doraleh. Quant à la coopération
de la chine avec l'Afrique elle ne vise aucun parti tiers. "Nous
espérons que al partie américaine pourra considérer objectivement
et équitablement le développement de la chine et la coopération
Chine-Afrique" a-t-il dit lors d'un point presse quotidien du
ministère. La Chine a dépassé en 2009 les Etats-Unis comme premier partenaire commerciale de l'Afrique. Elle
reste néanmoins loin de Washington sur le plan militaire. Lundi
Pékin a annoncé un coup d'accélérateur dans ses dépenses
militaires afin d'avoir une armée de "classe mondiale" à
l'horizon de 2050. Pékin a dépassé en 2017 un total de 151
milliards de dollars pour son armée, selon un rapport des experts
de l'Institut internationale pour les études stratégiques (IISS)
basé à Londre soit quatre fois moins que les états-unis (630
milliards). "La Chine modernise ses forces armées dans une
perspective régionale" souligne Juliette Genevez de l'Institut de
recherche stratégique de l'école militaire française
de Paris" "elle ne vise pas à supplanter la domination américaine
qui joue un rôle de gendarme du monde".  

Russie: premier meeting de campagne de Vladimir Poutine.

Russie: premier meeting de campagne de Vladimir Poutine.http://www.via214.net/




A deux semaines du
scrutin présidentiel, le président Vladimir Poutine, candidat à la
réélection s'est offert une ovation lors d'un meeting aux
dimensions hors normes. Le président russe, quasiment assuré d'être
réélu le 18 mars prochain, s'est offert une ovation au stade
Loujniki ce samedi 3 mars 2018, lors d'un meeting aux allures de
cérémonie olympique. Parmi les invités: des athlètes fraîchement
revenus de Pyeongchang, des stars de la chanson mais aussi des
cosmonautes... Tous venus exprimer leur soutien au président
sortant. "Si nous voulons la grandeur de la Russie, personne ne fera
le boulot pour nous! Mais si nous y parvenons, les prochaines
décennies, le 21 ème siècle sera marqué par nos brillantes
victoires. Nous le ferons n'est pas?" a-t-il déclamé. Selon les
organisateurs une centaine de milliers de personnes étaient
attendues dans le stade. Un journaliste de l'Agence France Presse
présent sur place, a lui compté environ 80.000 spectateurs. Ce
meeting gigantesque est le premier de Vladimir Poutine qui a opté
pour une campagne minimaliste. Le candidat à sa réélection a
notamment refusé tous les débats télévisés. Mercredi dernier,
deux de ses adversaires se sont d'ailleurs violemment chamaillés sur
un plateau russe, à coup d'insultes et de verre d'eau au visage...
de quoi donner encore plus de sérieux à la candidature de Poutine,
lui qui n'a portant pas encore annoncé son programme. Malgré une
chute du niveau de vie et une progression de la pauvreté au cours de
son troisième mandat débuté en 2012, M. Poutine jouit d'intentions
de vote dépassant le 70%.  

Angelina Jolie de plus en plus proche d'un célèbre acteur et ami de Brad Pitt.

Angelina Jolie de plus en plus proche d'un célèbre acteur et ami de Brad Pitt.http://www.via214.net/




S'il on croit les
nouvelles révélations Angelina Jolie serait de plus en plus proche
d'un célèbre acteur